Reine-claude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Greengages.jpg

La reine-claude est un sous-groupe de variétés de prunes issu du Prunus domestica n-subsp. italica (Borkh.) Hegi., le Prunier d'Italie ou Prunier reine-claude.

La reine-claude a été « créée » en France à la suite de la découverte d'une prune verte sur un arbre importé d'Asie. Le prunier fut apporté à François Ier par l'ambassadeur du royaume de France auprès de la Sublime porte, de la part de Soliman le Magnifique. Ces prunes ont été nommées ainsi en l'honneur de Claude de France (1499-1524), femme de François Ier surnommée La bonne reine[1].

Les variétés[modifier | modifier le code]

Les variétés de Reine-claude[2] sont à chair parfumée et à texture ferme et juteuses, ce qui les rend fondantes.

Les plus connues sont :

  • la reine-claude de Bavay pour terres légères et exposition chaude, mûre mi-septembre, chair jaune-verdâtre ;
  • la reine-claude diaphane, mûre fin août, fruits jaune d'or lavé de rose ;
  • la reine-claude dorée ou dauphine ou grosse reine-claude, mûre en août, jaune-verdâtre très sucrée ;
  • la reine-claude d'Oullins, très rustique et vigoureuse en tous terrains, mûre fin juillet, chair jaune ;
  • et aussi hâtive, tardive, d'Althan, d'Écully, de Lawrence Gage, violette...
Variétés de reine-claude d'après Ctifl[3]
Couleur
du fruit
Couleur
de la chair
Forme Calibre
moyen
Poids
moyen
Sucres Acidité
reine-claude de Bavay vert-jaune jaune-vert arrondie 40-45 mm 40 g 15-17 % Brix faible
reine-claude diaphane vert jaune arrondie aplatie 35-45 mm 35 g 14-16 % Brix moyenne
reine-claude verte ou dorée vert à jaune vert à jaune arrondie légèrement aplatie 35-40mm 33 g 17-21 % Brix faible
reine-claude d'Althan jaune légèrement verdâtre jaune arrondie aplatie 35-45 mm 35 g 14-16 % Brix moyenne

Culture[modifier | modifier le code]

Les reines-claudes sont cultivées en formes de plein vent. Elles sont très productives et donnent de gros fruits qui font de la reine-claude une des meilleures prunes de table.

Les reines-claudes, comme les mirabelles, se reproduisent de façon assez fidèle par simple semis d'un noyau (après stratification).

Citation[modifier | modifier le code]

Le bleu a certainement pâli depuis ce matin mais les reines-claudes, vertes hier sous leur poudre d'argent, ont toutes ce soir une joue d'ambre.

Colette, extrait de Les Vrilles de la vigne

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gonzague Saint Bris, François Ier, éditions France Loisirs, p. 138
  2. Reine-claude, les variétés
  3. Ctifl