Pseudocrenilabrus nicholsi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pseudocrenilabrus nicholsi
Description de cette image, également commentée ci-après
Femelles en incubation et mâle en arrière-plan
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Super-classe Osteichthyes
Classe Actinopterygii
Sous-classe Neopterygii
Infra-classe Teleostei
Super-ordre Acanthopterygii
Ordre Perciformes
Sous-ordre Labroidei
Famille Cichlidae
Genre Pseudocrenilabrus

Nom binominal

Pseudocrenilabrus nicholsi
(Pellegrin, 1928)

Synonymes

  • Haplochromis ventralis (Nichols, 1928)
  • Paratilapia nicholsi Pellegrin, 1928
  • Paratilapia ventralis Nichols, 1928[1]

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Pseudocrenilabrus nicholsi est une espèce de poisson d'eau douce de la famille des cichlidae endémique d'Afrique.

Habitat[modifier | modifier le code]

P. nicholsi peuple la rivière du Bassin du Congo en Afrique[1].

Taille[modifier | modifier le code]

Cette espèce mesure adulte une taille maximale avoisinant les 8,5 centimètres[2], parfois un peu plus en aquarium pour les plus vieux spécimens. Les femelles restent plus petites et mesurent environ 5 cm.

Dimorphisme[modifier | modifier le code]

Les sexes de cette espèce de cichlidae est comme beaucoup, très simplement différenciable. En effet, les mâles sont nettement plus colorés et de plus grande taille. Les femelles sont plus petites et possèdent un fond de coloration terne, brun, gris, argenté.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Cette espèce est incubatrice buccale maternelle, les femelles gardent les œufs, larves et tout jeunes alevins entre 15 jours et 3 semaines protégés dans leur gueule (sans manger ou en filtrant très légèrement les micro-détritus). Les mâles peuvent se montrer très insistants dès les premières maturités sexuelles des femelles, et ces dernières sont très précoces aussi par rapport à leur taille. Il est bon de laisser les femelles atteindre une certaine taille avant de les laisser évoluer pleinement avec les mâles. Il est préférable également de maintenir cette espèce en groupes de plusieurs individus, de manière à diviser l'agressivité d'un mâle dominant sur plusieurs individus. En aquarium, l'insistance des mâles pour la reproduction peut être telle qu'il est aussi parfois nécessaire de nourrir séparément du communautaire les femelles pendant une semaine à une quinzaine de jours après une gestation (entre chaque gestation).

Croisement, hybridation[modifier | modifier le code]

Les espèces de ce genre (Pseudocrenilabrus) sont très facilement sujettes à hybridation, car souvent difficile tout du moins en aquarium et en taille sub-adult à différencier. Particulièrement les femelles qui sont quasiment identiques.

Voir aussi (interne)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :