Privilège Sabbatin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Statue de Notre Dame du Mont-Carmel avec l'enfant Jésus dans l'église Léonard de Port-Maurice, une des âmes du purgatoire (sur la gauche) priant pour l'intercession de Marie semble porter un scapulaire de Notre-Dame du Mont Carmel.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le "privilège sabbatin" est le privilège accordé à certaines âmes d'être délivrées du purgatoire le samedi suivant leur décès. Cette croyance est issue de la "Bulle Sabbatine" qu'aurait accordée le pape Jean XXII en 1317 concernant les porteurs du scapulaire de Notre Dame du Mont-Carmel.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1245[1], saint Simon Stock devient supérieur général des Carmes[2]. Selon la légende, Simon Stock, très inquiet sur la survie de l'ordre (qui était toujours très menacé jusqu'en 1274 et la signature officielle en 1298 par le Pape Boniface VIII de l'acte d’approbation définitive de l’existence de l’Ordre[3]) demande à la Vierge du Carmel dans ses ferventes prières de prendre son ordre sous sa protection. À l'aurore, Celle-ci lui apparait au milieu d'anges et cerclée de lumière. Elle est vêtue de l'habit de l'Ordre du Carmel, et tient dans sa main une étoffe marron qui est le scapulaire de l'Ordre. Elle le donne à Simon Stock en lui disant : « Ceci est un privilège pour toi et pour tous les Carmes. Quiconque mourra en portant cet habit ne souffrira pas le feu éternel ».

Cet événement, aux sources historiques incertaines est aujourd'hui remis en doute[4] même si le scapulaire est devenu une partie intégrante de l'habit monastique du Carmel.

À la suite de quoi, une autre légende raconte que le pape Jean XXII aurait eu une vision de Marie promettant de venir sortir les âmes du purgatoire le samedi suivant leur décès, si, lors de leur mort, et durant leur vie, elles avaient fidèlement porté le scapulaire de Notre Dame du Mont Carmel. À la suite de ce songe, le pape Jean XXII aurait publié en 1317 la « Bulle Sabbatine » accordant ce privilège à tous les porteurs du Scapulaire de Notre Dame du Mont-Carmel. L’existence de cette bulle papale est cependant contestée.

Le contenu de cette bulle a néanmoins été confirmé par d'autres papes :

Notons que même si cette promesse n'avait pas été directement faite par Marie, l’Église a autorité pour déclarer ce type de privilège[5].

Les âmes libérées du purgatoire grâce à l'intercession de Notre Dame du Mont-Carmel qui apparait accompagnée de la Sainte Trinité, saint Michel et Gabriel

À la suite de cette bulle sabbatine, et des suivantes, une forte dévotion au Scapulaire Brun s'est développée dans l'Église catholique. De nombreuses images et tableaux ont été peints au Moyen Âge représentant la Vierge du Carmel allant chercher les âmes du purgatoire qui portaient le scapulaire du Carmel.

Mais en 1613, l'Église interdisait la diffusion d'images de Notre-Dame du Mont Carmel descendant dans le purgatoire, en raison d'erreurs prêchées concernant certains privilèges associés au Scapulaire ("le privilège Sabbatin")[6]. Cependant, ce décret ne se prononce pas sur le fond des privilèges accordés dans la bulle papale antérieure.

Cependant, plus tard, d'autres papes confirmeront à nouveau ce privilège :

Sainte Thérèse d'Avila, dans le Livre de la Vie (biographie écrite par elle-même au XVIe siècle) relate, au chapitre 38, une vision qui semble confirmer la véracité de ce privilège sabbatin : « Un très bon religieux de notre Ordre étant fort malade, je connus dans un grand recueillement qui me prit en entendant la Messe un samedi, qu'il était mort, et je le vis monter au Ciel sans entrer en purgatoire ; j'ai appris depuis qu'il était mort en effet à la même heure que je l'avais vu... Je fus fort étonnée de ce qu'il n'avait pas passé par le purgatoire, mais il me fut dit que s'il l'avait évité, c’est qu'il avait suivi fidèlement la Règle de sa profession et avait bénéficié de la grâce accordée à l'ordre par les Bulles particulières touchant les peines du purgatoire »[5].

Vision de l’Église aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, les Carmes, tout en encourageant une croyance en l'aide et la prière de Marie pour leurs âmes après la mort, spécialement à ceux qui portent le Scapulaire avec dévotion, et se félicitent de la dévotion à Marie surtout la journée du samedi dans l’Église catholique[7], n'insistent pas trop sur le privilège Sabbatin.

Le point de foi principal associé au scapulaire est la consécration de l'utilisateur à la Vierge Marie et son engagement à prier chaque jour.

En 1951, le Pape Pie XII a écrit dans une lettre apostolique aux Carmes lors du 700e anniversaire de la vision de Notre-Dame à saint Simon Stock, qu'il espérait que le Scapulaire « serait pour eux un signe de leur consécration au Sacré-Cœur de la Vierge Immaculée. » Mais aussi : « Le Scapulaire est principalement un vêtement. La personne qui le reçoit, de par son acceptation (du vêtement), est associée à un degré plus ou moins grand avec l'Ordre du Carmel. » Il a écrit également, à la même occasion, que la dévotion scapulaire est « adapté à l'esprit de tous de par sa simplicité même, et ainsi est devenu si universellement répandue parmi les fidèles et il a produit tant et de si fruits salutaires... Tous Carmes, qu'ils vivent dans le cercle des carmes ou carmélites, comme les membres du Tiers-Ordre, réguliers ou séculiers, appartiennent à la même famille de notre Sainte Mère et sont attachés à lui par un lien spécial d'amour[8],[9]. »

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références et notes[modifier | modifier le code]

  1. D'autres sources donnent la date de 1251.
  2. Les carmes : ermites installés au départ en Terre sainte sur le mont Carmel mais ayant dû fuir leurs ermitages et se réfugier en Europe à la suite de l'échec des Croisades
  3. La spiritualité mariale sur le site carmel.asso.fr
  4. (en) St. Simon Stock, Religious sur le site de l'ordre du carmel italien
  5. a et b Promesses de Marie sur le site dédié au scapulaire
  6. 1912 Catholic Encyclopedia. Sabbatine Privilege -- "La Bulle du Saint Empire romain général Inquisition 20 janvier 1613, clarifiant ce qui est permis pour les carmélites de prêcher en ce qui concerne le Scapulaire interdit les peintures d'images représentant, en accord avec la Bulle, la Mère de Dieu descend au purgatoire ((la) cum descensione beatae Virginis ad animas in Purgatorio liberandas)"
  7. La journée du samedi est particulièrement dédiée à Marie
  8. (en) Carme Hugh Clarke : Province Carmélite de Notre Dame de l'Assomption; Province Anglo-Irlandaise des Carmes Déchaussés, « Mary and the Brown Scapular »,‎ 1994 (livret)
  9. Lettre Apostolique Neminem profecto latet)

Sources[modifier | modifier le code]