Carnaval de Podence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les fêtes de l'hiver, le carnaval de Podence *
Image illustrative de l’article Carnaval de Podence
Une personne costumée en 2011
Pays * Drapeau du Portugal Portugal
Liste Liste représentative
Année d’inscription 2019
* Descriptif officiel UNESCO

Le carnaval de Podence, au Portugal, a lieu lors de la transition entre hiver et printemps. Il met en scène des personnages masqués traditionnels, les caretos, vêtus de costumes jaunes, rouges et verts. En 2019, l'UNESCO l'inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Histoire[modifier | modifier le code]

Podence est un village qui se situe dans la région du Portugal de Trás-os-Montes et Haut Douro. Le carnaval de Podence a pour origine un rite de passage masculin, qui consistait à perdre les jeunes garçons dans la forêt pour qu'ils en rentrent seuls. Cette fête célèbre probablement la fertilité. Elle peut être issue des tribus celtiques, et est alors antérieure à l'époque romaine. Une autre origine possible est les Saturnales, en Rome antique. Les costumes se transmettent de manière intergénérationnelle. Dans les années 1960, en raison de l'exode rural, elle manque de disparaître[1]. La fête peut aussi découler des Lupercales[2]. De nos jours, cette tradition est ouverte aux femmes et aux enfants[3].

Coutume[modifier | modifier le code]

Fêté à la fin de l'hiver et au début du printemps, ce carnaval dure trois jours et a lieu dans les rues du village et dans les maisons des voisins qui se rendent visite. Les personnages masqués traditionnels, les caretos, se déhanchent en dansant autour des femmes, ils portent des sonnailles à la ceinture, des bâtons, des masques en fer blanc ou en cuir et de la laine rouge, jaune et verte. Le lundi soir, des hommes lisent une liste fictive de couples fiancés dans le but de se moquer et de divertir. Pendant Mardi Gras, des habitants se déguisent en personnages traditionnels, des matrafonas (immunisées contre les caretos). Une marionnette est brulée à la fin du mardi, puis les caretos vont chez des parents et amis[3]. Des spectacles ont lieu et de la musique est jouée. Le plat traditionnel est une saucisse servie en pot-au-feu avec des pommes de terre bouillies et des haricots[1]. Le nom des caretos a pour étymologie les sonnailles qu'ils portent. Leur rôle est de « choquer » les jeunes femmes, d'amuser et d'effrayer, d'après un article. Le costume est fabriqué sur mesure, taillé dans une toile à matelas solide, puis cousu de bandes de boucles de laine rouge, jeune et verte. Un dicton portugais dit au sujet des actes brutaux des caretos : « C’est carnaval, personne ne peut le prendre mal »[2].

Préservation[modifier | modifier le code]

Maison du Careto

Plusieurs initiatives de préservation sont prises : l'Association du groupe de caretos organise des activités[3]. Des musées ouvrent : la maison du Careto, à Podence , est inaugurée en 2004 et présente l'histoire et les costumes des caretos. Le musée ibérique du masque et du costume traditionnel se situe à Bragance[1]. En 2019, le carnaval est inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Edson Pannier, « Les Caretos de Podence, le nord du Portugal à l'heure pour son grand carnaval », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  2. a b et c « Les Caretos de Podence, le carnaval des diables », sur rfi.fr, (consulté le )
  3. a b et c « Les fêtes de l'hiver, le carnaval de Podence », sur ivh.unesco.org (consulté le )