Port de Los Angeles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Port de Los Angeles
Vincent Thomas Bridge.jpg

Port de Los Angeles, pont Vincent-Thomas vers Terminal Island.

Présentation
Type
Trafic
58,9 Mt (2011)
et 6,06 millions d'EVP (2011)[1]
Superficie
30 km²
Places
65e port mondial et 9e des États-Unis (2011)[1]
Géographie
Coordonnées
Pays
État
Commune
Localisation sur la carte de Californie
voir sur la carte de Californie
Legenda port.svg
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Legenda port.svg
Localisation sur la carte du grand Los Angeles
voir sur la carte du grand Los Angeles
Legenda port.svg

Le port de Los Angeles, aussi appelé Los Angeles Harbor ou Worldport LA, est un port situé dans la baie de San Pedro, dans les quartiers de San Pedro et Wilmington de la ville de Los Angeles, à approximativement 30 kilomètres au sud du centre-ville.

Le complexe portuaire occupe au total 30 km² et a une côte de 69 km², avec une ouverture directe sur l'océan Pacifique. Il est contigu au port de Long Beach et avait un trafic de 65 millions de tonnes en 1994, ce qui en fait l'un des plus importants ports des États-Unis.

Situation[modifier | modifier le code]

Des sommets montagneux sont visibles au loin, les ports au premier plan.
Les ports de Los Angeles et Long Beach vus depuis Palos Verdes.

Le port de Los Angeles se situe dans la baie de San Pedro, dans les quartiers angelins de San Pedro et Wilmington. Éloigné d'environ trente kilomètres du centre-ville de Los Angeles, le port constitue le point le plus au sud du comté. Il est ainsi directement situé sur l'océan Pacifique[2].

Le port de Los Angeles est adjacent à celui de Long Beach.

Sa sécurité est assurée par une police spéciale appelée la Los Angeles Port Police. Par ailleurs, des casernes de pompiers de la LAFD sont situées à chaque extrémité du port ; une flotte de bateau-pompe est également accessible[3].

L'autoroute 110 (Interstate 110) y passe à proximité.

Historique[modifier | modifier le code]

Photographie en noir et blanc. Deux bateaux sont visibles.
La zone du port en 1889.

La côte est découverte par João Rodrigues Cabrilho en 1542, qu'il surnomme la « baie des fumées » (Bay of Smokes ou Bahia de los Fumos). Le port de Los Angeles a été officiellement fondé en 1907 lors de la création du Los Angeles Board of Harbor Commissioners[2].

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Terminaux[modifier | modifier le code]

Le port de Los Angeles comprend au total vingt-quatre terminaux, divisés en plusieurs catégories : neuf terminaux conteneurs, deux terminaux pour les marchandises diverses, un autre pour le chargement et déchargement d'automobiles, deux terminaux pour les navires à charge « sec », sept pour les navires citernes et trois terminaux pour le transport de personnes[4].

Statistiques[modifier | modifier le code]

En 2011, le port de Los Angeles était classé 65e plus important port mondial en termes de volume, le plaçant 9e port des États-Unis, derrière notamment son voisin de Long Beach. En revanche, concernant le trafic de conteneurs, le port de Los Angeles arrivait à la 16e place mondiale — dépassant cette fois-ci le port de Long Beach, 20e — grâce à 7 940 511 conteneurs (équivalent vingt pieds) y ayant transité, faisant du port angelin le premier américain[1].

Statistiques des ports américains.

Les principaux partenaires commerciaux du port de Los Angeles proviennent de pays asiatiques tels que la Chine, le Japon, le Viêt Nam, la Corée du Sud et Taïwan[5].

En 2014, le port angelin et celui de Long Beach connaissent leurs meilleurs résultats économiques depuis la période d'avant-crise[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c [PDF] « World Port Ranking 2011 », sur http://aapa.files.cms-plus.com/ (American Association of Port Authorities).
  2. a et b (en) Histoire du port
  3. (en) Los Angeles Port Police, sur le site du port de Los Angeles.
  4. (en) Port Cargo Terminal Map
  5. (en) Port of Los Angeles - trading partners
  6. (en) Andrew Khouri, « Ports of L.A. and Long Beach see best year since before recession », sur Los Angeles Times, (consulté le 12 mars 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Oliver Vickery, Harbor heritage: tales of the harbor area of Los Angeles, California, Morgan Press/Farag Associates, , 250 p. (ISBN 9780894300363, lire en ligne).
  • (en) Michael D. White, The Port of Los Angeles, Arcadia Publishing, coll. « Images of America », , 127 p. (ISBN 9780738556093, lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]