Politique au Salvador

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Salvador est une république démocratique gouvernée par un Président de la République et une assemblée législative unicamérale à 84 membres.

Le président est élu au suffrage universel direct à majorité absolue pour 5 ans. Si aucun candidat n'atteint 50 % des voix, un second tour est organisé.

Les membres de l'assemblée, appelés diputados (députés), également élus au suffrage universel, sont en service pour trois ans.

Il existe une Cour Suprême, indépendante du système judiciaire.

L’élection présidentielle, qui a eu lieu les et , a donné vainqueur Salvador Sánchez Cerén, du parti FMLN, avec 50,11 % des voix. Il est président de la République depuis le . Les élections législatives de 2015 ont été remportées par l’ARENA.

Pouvoir exécutif[modifier | modifier le code]

Article détaillé : président du Salvador.
Fonction Nom Parti Depuis
Président de la République Salvador Sánchez Cerén FMLN
Vice-président de la République Óscar Ortiz FMLN

Le président du Salvador est élu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour un mandat de cinq ans non renouvelable de manière consécutive. Si aucun candidat ne l'emporte au premier tour, un second est organisé le mois suivant entre les deux candidats arrivés en tête. Les candidats à la présidence et à la vice présidence se présentent sur un ticket commun[1]. Les candidats doivent par ailleurs être membres d'un parti politique. Le président nomme les membres du gouvernement.

Pouvoir législatif[modifier | modifier le code]

L'Assemblée législative unicamérale (Asamblea Legislativa) est composée de 84 membres élus au suffrage universel pour 3 ans.

Système judiciaire[modifier | modifier le code]

La constitution, basée sur le droit romain et civil, entra en vigueur le 23 décembre 1983. Les actes judiciaires peuvent être soumis à une Cour suprême. La majorité est atteinte à 18 ans.

Principaux groupes de pression (lobbys)[modifier | modifier le code]

  • APROAS
  • SIES
  • FESINCONTRANS
  • CNTS
  • UNTS
  • SIPES
  • CTS
  • STCEL
  • ANEP
  • ASIC
  • ASI

Participation internationale[modifier | modifier le code]

BCIE, CACM, ECLAC, FAO, G-77, IADB, IAEA, IBRD, ICAO, ICFTU, ICRM, IDA, IFAD, IFC, IFRCS, ILO, IMF, IMO, Intelsat, Interpol, IOC, IOM, ISO (correspondant), ITU, LAES, LAIA (spectateur), MINURSO, NAM (spectateur), OAS, ONU, OPANAL, OPCW, PCA, UNCTAD, UNESCO, UNIDO, UPU, WCL, WFTU, WHO, WIPO, WMO, WToO, WTrO

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Álvaro Artiga González, Carlos Dada, David Escobar Galindo (et al.), La polarización política en El Salvador, FLACSO-El Salvador, FUNDAUNGO, 2007, 124 p. (ISBN 978-99923-29-16-0)
  • (es) Julio Adolfo Rey Prendes, De la dictadura militar a la democracia, 1931-1994 : memorias de un político salvadoreño, Inverprint, San Salvador, 2008, 502 p. (ISBN 978-99923-7030-8)
  • (fr) Mauricio R. Alfaro, Crise démocratique en Amérique Latine : le cas du Salvador, CIDIHCA, Montréal, 2007, 254 p. (ISBN 978-2-89454-244-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :