Plume (Michaux)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Plume.
image illustrant la littérature de langue française image illustrant la poésie
Cet article est une ébauche concernant la littérature de langue française et la poésie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Plume est un recueil poétique, publié en 1938 par Henri Michaux (bien que la première version ait été écrite en 1930). Il s'agit d'une œuvre originale, composée de treize chapitres se présentant comme des récits très courts (quelques pages au plus), mettant tous en scène le personnage de Plume dans des « aventures » parfois cocasses ou rocambolesques, parfois surréalistes.

Le nom de Plume fait référence à la légèreté du personnage, un personnage sans épaisseur ni volonté affirmée, qui se laisse la plupart du temps porter par les événements.

Plume était l'œuvre préférée de Michaux lui-même.

Description[modifier | modifier le code]

I. Un homme paisible

On vole la maison de Plume, un train tue sa femme, et il est condamné à mort car il se rendort à chaque fois indifférent.

II. Plume au restaurant

Il commande une côtelette, ce qui n'est pas sur la carte. Un serveur s'en rend compte, le chef intervient, la police, les pompiers. C'est un scandale et Plume s'en excuse, il dit l'avoir commandée sans y penser, et l'avoir goûtée de même.

III. Plume voyage

Lors de ses voyages, les autres passagers sont méprisants envers lui (on s'essuie sur lui, on l'écrase). Il doit descendre du train, il ne peut pas voir le Colisée, et doit se rendre dans la soute du bateau. Il ne s'en plaint pas.

IV. Dans les appartements de la Reine

Cette dernière l'attire de façon peu subtile dans son lit, le fait mettre nu. Elle lui demande de lui parler du Danemark. Le chapitre s'achève sur l'arrivée du roi.

V. La nuit des Bulgares

Plume et deux compagnons assassinent sept bulgares dans un train. Il les pousse pour avoir plus de place. Une vieille femme entre et ils camouflent la mort par un sommeil profond, tout en insistant sur le fait que ces hommes ont froid. Une jeune femme entre à son tour. Ils balancent progressivement les hommes hors du train et fuient à l'arrivée.

VI. Vision de Plume

Il rêve de fromage, d'une cavalerie. Soudain, son chef apparaît et tombe, entraîné par sa tête.

VII. Plume avait mal au doigt.

Il se plaint du doigt et sa femme lui conseille d'aller voir le médecin. Ce dernier annonce qu'il faut amputer, et trouver un beau doigt artificiel, ce qui ne pose pas de problème, car Plume est riche. Il refuse, car il souhaite écrire à sa mère, puis y renonce. Il se fait amputer. De retour chez lui, sa femme lui reproche de ne pas l'avoir consulté, car les infirmes sont des sadiques, et elle ne veut pas de ça. Plume lui répond qu'il lui reste neuf doigts et qu'elle changera peut-être de caractère.

VIII. L'arrachage des têtes

Deux assassins arrachent des têtes et les rapportent à un homme qui "ne dit ni oui, ni non". Ils lui offrent comme s'ils les avaient trouvées par hasard une tête de femme, d'homme et de chien.

IX. Une mère de neuf enfants !

Plume refuse dans la rue les avances d'une mère de neuf enfants (qui est une prostituée). Un policier passe et lui reproche son ingratitude. Il la suit et cinq femmes se joignent à eux dans un hôtel sordide. Elles le dépouillent, le violent, et le jettent dans les escaliers. Plume s'en souviendra.

X. Plume à Casablanca

Il cherche ses priorités, mais n'achève rien : faire des courses, trouver une chambre, aller à la Société Générale, voir une danse du ventre, se restaurer, trouver la prochaine étape, passer devant la douane, prouver sa vitalité aux médecins pour qu'on le laisse monter dans le bateau. Il ne fait finalement que se montrer vigoureux devant la police pour qu'on le laisse monter: il est à présent surveillé.

XI. L'hôte d'honneur du Bren Club

Il mange, même un serpent par « politesse ». La maîtresse de maison tente d'attirer son attention en dévoilant un sein. Sa voisine s'étouffe avec une langue de mouton. On fait semblant de tenter de la sauver mais on la tue.

XII. Plume au plafond

Par inattention, il se retrouve en train de marcher au plafond. Il a peur, car descendre serait mourir. Une équipe du club bren part à sa recherche, le retrouve et le fait descendre du plafond en saluant son courage. Tout le monde est gêné.

XIII. Plume et les culs-de-jatte

Un homme l'observe et son visage se décompose. Cela rend Plume rêveur. Il se rend plus loin et tombe sur une réunion de culs-de-jatte dans un arbre, où chacun fait monter un autre cul-de-jatte. Il est rêveur, et finalement, « des culs-de-jatte plein les bras », il pense qu'il n'est pas travailleur. On lui conseille d'acheter un petit chien pour la tombe de son père. Il soupire qu'on ne le lâchera jamais.