Pin rouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pinus resinosa)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Pin rouge du Japon.

Pinus resinosa

Le pin rouge (Pinus resinosa), pin résineux ou pin de Norvège, est un arbre appartenant au genre Pinus et à la famille des Pinacées. C'est un arbre fréquemment utilisé dans les plantations forestières de l'est du Canada.

Habitat[modifier | modifier le code]

Il pousse au nord-est de l'Amérique du Nord, notamment au Canada (Ontario, Québec et dans les provinces maritimes comme sur Terre-Neuve) ainsi qu'aux États-Unis.

Description[modifier | modifier le code]

Cône mâle

Le pin rouge doit son nom à son écorce, qui va de rougeâtre à rose. Il peut atteindre 35 mètres de hauteur et avoir un tronc de 75 centimètres de diamètre. Ce pin peut vivre jusqu'à 200 ans[1].

Ses aiguilles persistantes vert foncé et luisantes, sont groupées par deux et mesurent de 10 à 16 centimètres. Le tronc de l'arbre est habituellement élancé et rectiligne. Ses racines plus ou moins profondes et très étalées lui évitent d'être déraciné par le vent. On observe occasionnellement la présence occasionnelle d’une racine pivotante et des racines latérales munies de pivots secondaires[2].

La floraison a lieu au printemps. Les fleurs pourpres se présentent sous la forme de grappes pour les mâles, et sous la forme de cônes chez la femelle. Les cônes femelles, arrivés à maturité, ont une couleur brune, et mesurent entre 4 et 6 cm. Ils tombent en automne de leur troisième année. Les graines sont ternes et souvent mouchetées, d'une longueur de 5 mm[2].

Cône mûr

Le pin rouge est un arbre résistant qui préfère pousser en plein soleil, dans un sol sablonneux et pauvres. Il a besoin de beaucoup d'espace pour se développer, et supporte mal la pollution de l’air[3].

Solide, le bois du pin rouge sert à faire des poteaux, des pieux et du bois d'œuvre.

Phylogénie et systématique[modifier | modifier le code]

Phylogénétiquement, Pinus resinosa est bien plus apparenté à Pinus nigra et à Pinus sylvestris, des espèces européennes, et à Pinus densiflora du Japon, qu'aux nombreuses autres espèces de pins nord-américains. Cette parenté se remarque aussi assez nettement au niveau de leur caractères morphologiques. Ces arbres sont probablement issus d'un ancêtre commun qui avait une répartition boréale circumpolaire durant l'ère Tertiaire. Pinus nigra est d'ailleurs la seule autre espèce de pin pour laquelle une hybridation a déjà été réussie avec Pinus resinosa. Du point de vue taxonomique, Pinus resinosa se classe dans le sous-genre Pinus, section Pinus et la sous-section Pinus, et il est le seul pin américain dans cette sous-section. Cependant, Pinus tropicalis qui est singulièrement localisé sous climat tropical à Cuba, est aussi assez apparenté, mais plus lointainement, son arrivé est plus ancienne et indépendante par rapport à celle de l'ancêtre de Pinus resinosa en Amérique du Nord[4].

Sanitaire[modifier | modifier le code]

Parmi les maladies du pin rouge ont retrouve : le polypore du pin, le dépérissement des pousses du pin, la carie rouge du sapin, ou encore, les champignons du genre Armillaria, comme lArmillaria solidipes ou lArmillaria mellea.

Mais l'arbre est aussi victime de certains insectes, comme le Lyda à tête rouge, le diprion du pin sylvestre, ou le charançon de Warren[2].

Emblème[modifier | modifier le code]

Le pin rouge est l'arbre emblème du Minnesota[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pin rouge », sur afsq.org (consulté le 14 juin 2018)
  2. a b et c « Pin rouge », sur aimfc.rncan.gc.ca (consulté le 14 juin 2018)
  3. « Pin rouge », sur ontario.ca (consulté le 14 juin 2018)
  4. (en) Gretel Geada, Koichi Kamiya et Ko Harada, « Phylogenetic Relationships of Diploxylon Pines (Subgenus Pinus) Based on Plastid Sequence Data », International Journal of Plant Sciences, no 163,‎ , p. 737-747 (DOI 10.1086/342213, [1], consulté le 25 septembre 2018)
  5. Red Pine, Minnesota Secretary of State

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :