Pietra fetida

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Urne en pierre fétide de Chiusi, exposé au Musée archéologique national de Chiusi.

La pietra fetida (ou pierre fétide, en français) est l’expression italienne qui désigne un type de pierre calcaire légère, typique de l’aire de Chiusi, en Toscane.

Elle doit son nom à une désagréable odeur - qui émane lorsqu’on la travaille - due à la présence de particules de soufre. Cette propriété olfactive peut s’expliquer par la proximité de la carrière de pietra fetida et des eaux thermales de Chianciano. Comme le tuf, elle est relativement facile à sculpter. Au VIe siècle av. J.-C. les Étrusques de Clevsi (aujourd'hui Chiusi) l’utilisèrent abondamment pour leurs mobiliers funéraires : statues cinéraires, cippes, urnes architectoniques, urnes aux couvercles anthropomorphes, bas-reliefs, etc.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-Françoise Briguet, « La sculpture en pierre fétide de Chiusi au Musée du Louvre (III) », Mélanges de l'École française de Rome. Antiquité, vol. 87, no 1,‎ , pages 143 à 211 (lire en ligne)
  • Marie-Françoise Briguet, « La sculpture en pierre fétide de Chiusi au musée du Louvre (II) », Mélanges de philosophie, de littérature et d'histoire ancienne offerts à Pierre Boyancé, Publications de l'École française de Rome, vol. 22,‎ , pages 103 à 139 (lire en ligne)
  • Marie-Françoise Briguet, « La sculpture en pierre fétide de Chiusi au musée du Louvre », Mélanges de philosophie, de littérature et d'histoire ancienne offerts à Pierre Boyancé, Publications de l'École française de Rome, vol. tome 84, no 2,‎ , pages 847 à 877 (lire en ligne)
  • Jean-René Jannot, Les Reliefs archaïques de Chiusi, 1984
  • Alain Hus, La Statuaire en pierre étrusque archaïque,
  • Roger Lambrechts, « Nuove letture di monumenti etruschi dopo il restauro », L'antiquité classique, vol. Tome 41, no fascicule 2,‎ , page 766 (lire en ligne)
  • Jean Bayet, « Idéologie et plastique : Position historique et technique de l'art étrusque », Mélanges de l'École française de Rome, Publications de l'École française de Rome, vol. 21,‎ , pages 17 et 18 (lire en ligne)
  • Jean-Paul Thuillier (dir.), Spectacles sportifs et scéniques dans le monde étrusco-italique : Actes de la table ronde de Rome (3-4 mai 1991), vol. 172, Rome, Publications de l'École française de Rome, , 472 p. (ISBN 2-7283-0273-1, lire en ligne)

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]