Pierre de Charentenay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre de Charentenay
Biographie
Naissance
Nouzonville
Ordre religieux Compagnie de Jésus
Autres fonctions
Fonction laïque
Président du Centre Sèvres (1991-1997)
Directeur de l'OCIPE (1997-2003)
Rédacteur en chef d'Étvdes (2004-2012)
Rédacteur à La Civiltà Cattolica (depuis 2013)

Pierre de Charentenay, né le à Nouzonville, dans les Ardennes, est un prêtre jésuite français. Diplômé en sociologie et en sciences politiques, il a exercé de nombreuses fonctions dans l'Église et dans le monde politique et universitaire ; en 2014, il est rédacteur à La Civiltà Cattolica, en 2016 il intègre l'Institut catholique de la Méditerranée à Marseille.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Pierre de Charentenay est né le 1er juin 1943 à Nouzonville, dans les Ardennes, mais il a grandi à Neuilly-sur-Seine, où il est élève au collège Sainte-Croix, puis à Abondance, en Haute-Savoie, en enfin à Dijon. Il intègre ensuite une classe préparatoires aux études de commerce au lycée Carnot, à Paris. Il est diplômé d'une maîtrise en sociologie à l'université Fordham, ainsi que docteur en sciences politiques à l'IEP Paris[1].

Jésuite[modifier | modifier le code]

Entré au noviciat de la Compagnie de Jésus le 2 octobre 1965, il y est ordonné prêtre en 1976. Il enseigne l'histoire à l'université d'Aix-en-Provence, puis part en 1971 à l'Université de Fordham, à New York, où il enseigne le français et étudie la sociologie. Il soutient sa thèse de doctorat de Sciences Politiques à l'IEP de Paris en 1980 sur "Industrie et politique en Colombie, 1948-1978", et enseigne à l'Institut d'Études Sociales de l'Institut Catholique de Paris. Il intervient régulièrement dans le quotidien La Croix et dans diverses revues jésuites, notamment au sujet de ses nombreux voyages aux Philippines et en Amérique du Sud.

En 1985, il est nommé directeur des Cahiers de l'action religieuse et sociale. En 1991, il est nommé Président du Centre Sèvres, faculté jésuite de Paris, et le reste six ans. En 1997, il devient directeur de l'Office catholique d'information et d'initiative pour l'Europe, à Bruxelles, poste qu'il conserve jusqu'en 2003 ; après une année sabbatique à l'université Fordham, il devient Rédacteur en chef de la revue Études.

En 2013, il prend à nouveau une année de césure pour enseigner les sciences politiques à l'université Ateneo de Manila, aux Philippines, et s'intéresse à l'Indonésie et à la Malaisie. De retour en Europe, il s'installe d'abord à Rome et devient rédacteur à La Civiltà Cattolica[2] en avril 2014.

Pour l'année universitaire 2015-2016, il est titulaire de la Gasson Chair à Boston College[3]. À partir de juillet 2016, il est membre de l'Institut catholique de la Méditerranée, à Marseille, dont il devient directeur adjoint en juin 2017[4]. Il s'intéresse tout particulièrement aux questions de laïcité et à la relation œcuménique entre Chértiens et Musulmans.

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Auteur — Pierre de Charentenay », sur Bibliothèque nationale de France (consulté le 24 mars 2016).
  2. « Pierre de Charentenay, S.J. - Department of Political Science », sur Boston College, (consulté le 24 mars 2016).
  3. (en) Eileen Corkery, « Jesuits Offer Words Of Hope In Light Of Paris Attacks », sur The Heights (en), (consulté le 10 novembre 2017).
  4. « Une nouvelle équipe à la tête l’Institut catholique de la Méditerranée », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]