Pierre Marie de Grave

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Marie de Grave
Image illustrative de l'article Pierre Marie de Grave

Naissance
Paris
Décès (à 67 ans)
Paris
Origine Royaume de France Royaume de France
Arme Infanterie
Grade Général de brigade
Distinctions Commandeur de la Légion d'honneur
Commandeur de Saint-Louis
Autres fonctions Ministre français de la Guerre
pair de France

Pierre Marie, marquis de Grave, né le à Paris, mort le à Paris, est un général et homme politique français. Maréchal de camp, il est ministre de la Guerre en 1792, puis émigre. Il est Pair de France en 1816.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant la Révolution Pierre Marie de Grave était colonel avec le titre de premier écuyer du duc de Chartres (futur Louis-Philippe Ier). Sous la Révolution, il est promu maréchal de camp le 13 décembre 1791.

Le 9 mars 1792, Louis XVI l'appelle au ministère de la Guerre en remplacement du comte de Narbonne-Lara. Opposé à la guerre à cause de l'impréparation des armées, il est la cibles des députés brissotins[1]. Durant son administration, il augmente les effectifs des armées en vue de la guerre mais pas autant que nécessaire. Il fait aussi publier le 14 avril un décret augmentant les effectifs de la Gendarmerie nationale dans le but de prévenir des troubles[2]. De Grave se plaint également de l'insubordination des troupes et demande afin d'y remédier des mesures répressives.

Le 20 avril 1792, la France déclare la guerre au "Roi de Bohême et de Hongrie", c'est-à-dire à l'empereur François II.

Cette guerre débute de manière catastrophique par deux déroutes subies par les généraux Dillon et Biron. Dumouriez l'accuse d'être le responsable des défaites de son armée, ce qui amène de Grave à démissionner le 8 mai 1792, après seulement deux mois passés au gouvernement. Les brissotins s'emparent alors de son ministère en la personne de Servan

Décrété d'accusation après le 10 août 1792, de Grave émigre et ne revient en France qu'après le Coup d'État du 18 brumaire an VIII (9 novembre 1799). Il sombre ensuite dans l'oubli.

Il est fait pair de France par Louis XVIII en 1816.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Petitfils, p. 845 à 850
  2. Cf. Grimoard