Pierre Léger (écrivain et musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierre Léger et Pierrot le fou.

Pierre Léger (aussi appelé Pierrot Léger ou Pierrot le fou) est un écrivain polygraphe (poète, romancier et nouvelliste), ainsi qu'un musicien, Canadien, de la contre-culture québécoise. Il est originaire de la région de Gatineau, né en 1943 et mort en 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir commencé une carrière dans le monde politique au début des années 1960, en tant qu'attaché de presse du ministre de l'Éducation et membre du Conseil général du RIN, il était un des animateurs de la scène contre-culturelle québécoise, publiant souvent dans le magazine Mainmise. En 1969 deux de ses textes furent perdus "perdus dans la faille d'un éditeur", soit "complaintes d'un écorché heureux" (poèmes, récits et chansons) et "brulés après la faille d'un amour, quelques jours de la vie d'un fou" (roman), ceci en 1969.

Il avait créé en 1970, avec Plume Latraverse et Pierre Landry, le groupe La Sainte-Trinité, avant de mettre sur pied, avec Pedro Rubio-Dumont, le bar-théâtre La Casanous, célèbre pour ses soirées de poésie.

Ses textes sont majoritairement écrits en joual.

Publications[modifier | modifier le code]

  • "divorces et pleines lunes" (poèmes) - à compte d'auteur, 1953
  • "poèmes d'amour et d'espérance" (poèmes) - à compte d'auteur, 1955
  • "le pays au destin nu, suivi de journal pour patrice" (40 poèmes et un récit) - éditions Beauchemin, 1962
  • "la canadienne-française et l'amour" (essai) - éditions du jour, 1963
  • "la suplique de ti-cul la motte" (poèmes et récits) - éditions miniatures, 1968
  • Embarke mon amour, c'est pas une joke - éditions Mainmise, Montréal, 1972
  • Le show D'Évarice le nabord-à-bab - collection parole, 49, Parti pris, Ottawa, 1977
  • Les Chants de la soif - écrits des forges, Trois-Rivières, 1990