Pierre Franckh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Spisovatel Pierre Franckh.png

Pierre Franckh, né le 1er mai 1953 à Heilbronn, est un acteur, acteur de doublage [1], réalisateur, homme d’affaires devenu auteur de livres, coach et organisateur de séminaires sur l’ésotérisme.

Biographie et carrière[modifier | modifier le code]

Pierre Franckh est marié depuis 1992 avec l’actrice allemande Michaela Merten et vit à Munich. Leur fille est née en 1993.

Dès l'âge de six ans, Pierre Franckh était sur scène. A onze ans, il fait ses débuts au cinéma dans le long métrage Lausbubengeschichten d'Helmut Käutner. Depuis, il est apparu dans de nombreux longs métrages et sur des scènes de théâtre telles que le Residenztheater de Munich, le Renaissance-Theater de Berlin, mais aussi à Stuttgart et Francfort.

Il joue dans 350 productions télévisées. Dans des séries comme Derrick [2] ou Le Renard, il incarne de nombreux personnages parfois comiques.

De 1976 à 1978, il anime Hit-Kwiss, le premier quiz de musique pop pour les jeunes, une nouveauté à l’époque dans l'histoire de la télévision allemande [3],[4].

En 1995, il joue dans le film L’homme de la mort de Romuald Karmakar aux côtés de Götz George et Jürgen Hentsch. En avril 1998, avec sa femme Michaela Merten, il fonde la « Talking Stick Film Productions ». En 2002, le film Amen de Costa-Gavras, dans lequel Pierre Franckh jouait le rôle du pasteur Wehr, participe à La Berlinale (Festival du film de Berlin).

En septembre 2004, aux éditions allemandes Koha, paraît son livre Glücksregeln für die Liebe (Littéralement : Bonne chance pour l’amour) [5] qui figurera sur la liste des best-sellers du magazine Stern. Avec un tirage de plus de deux millions d’exemplaires, Pierre Franckh est l'un des auteurs allemands les plus performants dans le domaine de la littérature ésotérique. Ses livres sont parus dans 21 pays. Pierre Franckh donne des conférences et des séminaires partout dans le monde. En tant que coach, il est formateur pour les kinésiologues et les praticiens alternatifs tels les naturopathes. Depuis ce succès, il se consacre exclusivement à ses livres et conférences.

Sous la marque déposée « Erfolgreich Wünschen » (souhaits réussis), il organise des séminaires et ateliers dans toute l'Allemagne sur des sujets tels que la psychologie (pensée) positive et l'entraînement mental visant à promouvoir, améliorer les compétences sociales et la compétence émotionnelle. En outre, il forme de nouveaux coachs. Pour son dernier film Das Gesetz der Resonanz (Loi de la résonance), il a interviewé des scientifiques du monde entier [6].

Dans une interview donnée au magazine allemand Bunte, l’experte en sectes d’Hambourg Ursula Caberta eut, en octobre 2010, la critique vive au sujet des séminaires et livres du couple Franckh/Merten, elle les qualifie de «douteux et irresponsables. Ils exploitent l'impuissance du peuple seulement. » Le couple Merten/Franckh a eu droit de réponse dans le même numéro du magazine [7],[8]

Filmographie (sélection)[modifier | modifier le code]

Acteur de doublage[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Pierre Franckh sur Internet Movie Database https://www.imdb.com/name/nm0290470/
  • Pierre Franckh sur Filmportal.de https://www.filmportal.de/person/pierre-franckh_087201ee208f4bddbe82aaa3ff124966
  • Pierre Franckh site officiel https://www.pierre-franckh.de/

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Synchrokartei.de » (consulté le 3 juin 2018)
  2. (de) « Derrick database » (consulté le 18 août 2018)
  3. (de) « Article Hit Kwiss sur le site officiel de Pierre Franckh » (consulté le 3 juin 2018)
  4. (de) « Hit Kwiss sur fernsehserien.de » (consulté le 3 juin 2018)
  5. (de) « Présentation du livre sur Koha Verlag » (consulté le 3 juin 2018)
  6. (de) « Présentation de la vidéo sur le site officiel de Pierre Franckh » (consulté le 3 juin 2018)
  7. (de) « Article magazine Bunte » (consulté le 3 juin 2018)
  8. (de) « Article magazine Bunte » (consulté le 3 juin 2018)