Pierre Bottero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bottero.
Pierre Bottero
Description de cette image, également commentée ci-après

Pierre Bottero lors du Salon du livre le (Paris, France)

Naissance
Barcelonnette, Drapeau de la France France
Décès (à 45 ans)
entre Lambesc et Rognes, Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Pierre Bottero, né le [1] à Barcelonnette, dans les Alpes, et mort le , est un écrivain français de littérature jeunesse, dont les œuvres principales appartiennent au genre de la fantasy.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Bottero est né le 13 février 1964 à Barcelonnette. Très jeune, il est venu habiter en Provence, une région qu'il n'a plus quittée. Il disait d'ailleurs qu'il serait incapable de se passer du soleil, du mistral et des cigales. Il découvre jeune la littérature fantastique à travers l'œuvre de J. R. R. Tolkien, puis les univers de Farmer, Zelazny, Howard, Bradley, Moorcock, Leiber, et bien d'autres grands maîtres magiciens. Il citait volontiers l'impact de ces lectures sur son imagination, voire sur sa personnalité, avant d'ajouter qu'il n'avait pas l'impression d'inventer quoi que ce soit.

Marié et père de famille, il a eu deux filles[2].

Il a exercé pendant longtemps la profession d'instituteur avant de se consacrer entièrement à l'écriture à partir de 2005[3]. Grand amateur de littérature française, convaincu du pouvoir de l'imagination et des mots, il a toujours rêvé d'univers différents, de dragons et de magie.

Il a publié ses premiers textes chez Flammarion, dont Amies à vie, son premier livre. C'est chez Rageot qu'est éditée en grand format la saga d'Ewilan, une double trilogie dont la réputation par le bouche-à-oreille puis sur Internet : en cinq ans, il avait vendu 1 million d'exemplaires de ces six livres et du premier tome de la trilogie suivante, Le Pacte des Marchombres[4]. Il publie ensuite une autre trilogie dans un univers différent mais toujours en heroic fantasy, L'Autre, puis la série A comme Association.

Pierre Bottero est décédé à l'âge de quarante-cinq ans d'un accident de moto, le dimanche 8 novembre 2009, aux alentours de sept heures du soir. Il a perdu le contrôle de son véhicule dans un virage entre Lambesc et Rognes[5],[6],[7].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Livres liés à l'univers de Gwendalavir (de près ou de loin)
Autres œuvres
  • Amies à vie, Père Castor-Flammarion, coll. Castor poche, 2001 ; coll. Flammarion jeunesse, 2011
  • Le Garçon qui voulait courir vite, Père Castor-Flammarion, coll. Castor poche, 2002 ; Flammarion jeunesse, 2011
  • Un galop pour Tsina. Mon cheval, mon destin, Père Castor-Flammarion, coll. Castor poche, 2002 ; Flammarion jeunesse, 2011
  • Un galop pour Tsina, 2 : Un cheval en Irlande, Père Castor-Flammarion, coll. Castor poche, 2003
  • Fils de sorcières, Rageot, coll. Cascade, 2003 ; coll. Romans, 2006
  • Zouck, Flammarion, coll. Tribal, 2004
  • Tour B2, mon amour, Flammarion, coll. Tribal, 2004
  • Les Aigles de Vishan Lour, illustrations Armel Gaulme, dans Je Bouquine, n° 261, Bayard Jeunesse, 2005, p. 12-54
  • Princesse en danger, Rageot, 2006
  • Le voleur de chouchous, illustrations Claire Delvaux, Rageot, 2009
  • Météorite, illustrations Vincent Wagner, Rageot, 2009
  • A comme Association, avec Erik L'Homme - Les limites obscures de la magie (II) / Le subtil parfum du soufre (IV); Gallimard Jeunesse, 2010-2012 (Œuvre posthume)

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

Liste établie à partir de celle de la BnF / CNLJ[3]

  • 2004 : Prix des Dévoreurs de livres (Libraire L'Oiseau Lire, Evreux, Eure), pour Le Garçon qui voulait courir vite
  • 2004 : Prix littéraire de la citoyenneté (établissements scolaires Maine et Loire) pour Le Garçon qui voulait courir vite
  • 2004 : Prix Plaisirs de lire (Yonne), pour La Quête d'Ewilan. D'un monde à l'autre
  • 2005 : Livre d'or des jeunes lecteurs de Valenciennes, pour Fils de sorcières
  • 2005 : Roseau de Trignac pour La Quête d'Ewilan
  • 2006 : Prix des collégiens de la ville de Vannes, pour Tour B2, mon amour
  • 2006 : Prix J'ai lu, j'élis (Angers), pour Tour B2, mon amour
  • 2006 : Prix Handi-livres jeunesse, pour Le Garçon qui voulait courir vite
  • 2007 : Prix départemental des collégiens de l'Hérault, pour Le Pacte des Marchombres
  • 2007 : Prix Frissons du Vercors pour L'Autre, le souffle de la hyène
  • 2007 : Prix de la ville de Cherbourg-Octeville, pour Zouck
  • 2008 : Prix Ados Ille et Vilaine, pour L'Autre, le souffle de la hyène
  • 2008 : Prix Paille en Queue[8] du Salon du Livre jeunesse de l'océan Indien, pour Le pacte des Marchombre 1 : Ellana
  • 2011 : Prix Imaginales des collégiens (Epinal), pour Les Âmes croisées

Documentation[modifier | modifier le code]

  • Sandrine Wojtowicz, « Rencontre avec Pierre Bottero », Page des libraires, mai 2004, p. 48-49
  • Claude Combet, « La preuve par trois. Portrait de Pierre Bottero », Livres Hebdo, n°648, 2 juin 2006, p. 45
  • « Dossier PIerre Bottero », Lecture Jeune, n°131, septembre 2009, p. 7-30 - Lire le sommaire
  • Anne Clerc et Hélène Sagnet, « Rencontre avec Pierre Bottero », Lecture Jeune, n°131, septembre 2009, p. 8-11 - LIre en ligne
  • « Hommage à l'ami de toujours, Pierre Bottero, suivie de Carte blanche à Pierre Bottero », Libbylit, n°91, 2010, p. 5-10

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pierre Bottero », sur babelio.com (consulté le 20 avril 2015)
  2. « Pierre Bottero - Livres pour enfants - Gallimard Jeunesse », sur www.gallimard-jeunesse.fr (consulté le 8 mars 2016)
  3. a et b « Pierre Botteron bibliographie », sur BnF / CNLJ, (consulté le 15 août 2016)
  4. Françoise Dargent, « Pierre Bottero : la «fantasy» française », sur lefigaro.fr, (consulté le 22 juillet 2017).
  5. « L'écrivain Pierre Bottero s'est tué à moto... Il avait 45 ans... », sur purepeople.com, (consulté le 9 novembre 2009)
  6. « Pierre Bottero nous a quittés », sur fantasy.fr, (consulté le 9 novembre 2009)
  7. « Littérature : Pierre Bottéro est décédé » (consulté le 9 novembre 2009)
  8. Lauréats 2008, site officiel.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :