Pierre Berton (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierre Berton.
Pierre Berton
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
TorontoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions
Pierre Berton Star on Canada's Walk of Fame.jpg

plaque commémorative

Pierre Berton (, Whitehorse, Yukon - , Toronto, Ontario) est un écrivain, journaliste et animateur de télévision canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Whitehorse, au Yukon, où son père s'était installé lors de la ruée vers l'or du Klondike en 1898, il passe son enfance à Dawson City, où sa famille déménage en 1921. Il a 12 ans, en 1932, quand sa famille déménage de nouveau, cette fois à Victoria, en Colombie-Britannique.

Il fait ses études supérieures en Histoire à l'université de la Colombie-Britannique et, pendant l'été, travaille comme son père dans les mines d'or de Klondike. Pendant l'année scolaire, il travaille comme journaliste à Vancouver et devient, à 21 ans, le plus jeune rédacteur au Canada.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, il est conscrit et, en raison de son passage à l'université, sert principalement dans l'Armée canadienne comme officier responsable de l'entraînement au sein du Canadian Intelligence Corps (en).

Après la guerre, il poursuit sa carrière en journalisme. En 1947, il participe à une expédition sur la rivière Nahanni Sud dans les Territoires du Nord-Ouest dont il tire un article pour le quotidien The Vancouver Sun qui ensuite repris et diffusé par l'agence de presse américaine International News Service (INS). La même année, il s'installe à Toronto, où il devient, en 1951, rédacteur au magazine Maclean's.

Embauché en 1957 par la CBC, il sera animateur de populaires émissions d'affaires publiques et d'histoire, dont Front Page Challenge (en). La même année, il prête sa voix pour assurer le commentaire du film documentaire de Wolf Koenig et Colin Low sur la ruée vers l'or du Klondyke Capitale de l'or (City of Gold (en)), film qui remporte le prix du documentaire - court métrage au Festival de Cannes 1957, le prix du meilleur film 1958 au Palmarès du film canadien, en plus d'être nommé pour l'Oscar du meilleur court métrage de fiction.

De 1958 à 1962, il est rédacteur adjoint au Toronto Star, mais quitte se poste pour animer jusqu'en 1973 The Pierre Berton Show (en), émission restée célèbre pour son interview de l'acteur et spécialiste d'arts martiaux Bruce Lee en 1971. Berton anime ensuite d'autres émissions d'affaires publiques.

En 1974, il prête sa voix à la mini-série documentaire The National Dream (en), sur l'épopée de la construction du chemin de fer transcontinental au Canada par le Canadien Pacifique et le gouvernement canadien au XIXe siècle, une adaptation par Timothy Findley et William Whitehead (en) des propres ouvrages historiques de Berton intitulés The National Dream (en) (1970) et The Last Spike (en) (1971), deux gros best-sellers à leur parution.

Spécialiste de l'histoire du Canada, passionné de culture populaire et défenseur de l'athéisme, il aura publié une quarantaine d'ouvrages en carrière. Nommé, en 1974, Officier de l'Ordre du Canada, dont il est promu Compagnon en 1986, il reçoit à trois reprises (1956 ; 1958 ; 1971) le Prix littéraire du Gouverneur général et, en 2002, la Médaille du jubilé d'or de la reine Élisabeth II.

Il meurt d'une insuffisance cardiaque en 2004.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]