Pierre-Louis Binet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre-Louis Binet de Marcognet
Naissance
Croix-Chapeau
Décès (à 89 ans)
Paris
Origine Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Arme infanterie
Grade Général de division
Années de service 17811832
Distinctions baron de l'Empire
grand officier de la Légion d'honneur
chevalier de Saint-Louis
Hommages Nom gravé sous l'arc de triomphe de l'Étoile, 7ecolonne, Marcognet).

Pierre-Louis Binet baron de Marcognet, né le à Croix-Chapeau (Aunis, aujourd'hui Charente-Maritime) et mort le à Paris, est un général français de la Révolution et de l’Empire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cadet au régiment de Bourbonnais, le 13 mars 1781, sous-lieutenant au même régiment au mois de juillet, il fait les campagnes de 1781, 1782 et 1783 en Amérique, sous Rochambeau.

Lieutenant en 1787, et capitaine en 1792, il sert à l'armée du Rhin.

Le 14 septembre 1793, il se fait remarquer à la reprise du camp de Bundenthal, sur la Loutre, et reçoit un coup de feu à la cuisse droite ; il se signale de nouveau en novembre à Dettwiller, sur la Sarre, en avant de Saverne.

Passé, le 7 fructidor an III, à la 10e demi-brigade d'infanterie légère, il prend une part glorieuse à l'affaire de Malche, le 21 messidor an IV ; le lendemain il est nommé chef de bataillon provisoire, et se trouve aux batailles de Neresheim et de Geisenfeld.

Marcognet donne de nouveau son sang à la France à la reprise des lignes de Wissembourg, à l'affaire de Filigen, à la bataille de Biberach et au siège de Kehl, où il reçoit un coup de feu au bras droit, et est nommé par le général Pichegru, en l'an VII, chef de bataillon titulaire à la 95e demi-brigade d'infanterie.

Promu adjudant-général chef de brigade provisoire le 26 floréal, il est confirmé dans ce grade au 108e régiment d'infanterie le 18 prairial an VIII, et fit la campagne de l'an IX, toujours à l'armée du Rhin ; il combat vaillamment à la bataille de Hohenlinden.

L'inspecteur général Grenier disait de Marcognet, dans une note donnée en l'an X : « Officier très-méritant sous tous les rapports, digne du commandement qui lui est confié », et l'inspecteur général Tilly : « Officier très-distingué, plein de zèle et d'activité, méritant sous tous les rapports, et très-digne du commandement qui lui est confié. Les connaissances de cet officier le rendent susceptible d'avancement. »

Général de brigade le 11 fructidor an XI (29 août 1803), il fait partie, pendant les deux années suivantes, du camp de Montreuil.

Nommé membre de la Légion d'honneur le 19 frimaire an XII, l'Empereur lui donne la croix d'officier de l'Ordre le 25 prairial suivant, et l'appel au commandement d'une brigade de la 3e division du 6e corps de la Grande Armée, avec laquelle il fait les campagnes de 1806 à 1807.

Créé baron de l'Empire en 1808, il passe en Espagne sous les ordres du maréchal Ney. Il se distingue dans plusieurs rencontres, notamment les 18 et 19 juin, sous les murs d'Oviedo. Il continue à servir en Espagne dans les années 1809, 1810, et jusqu'au 6 août 1811, époque à laquelle l'Empereur le nomme général de division.

Le 6 février 1812, il prend le commandement de la 14e division militaire. Le 30 mai 1813, il fait partie du corps d'observation de l'Adige.

En 1814, le gouvernement le met en non-activité. Le 8 juillet, le Roi le nomme chevalier de Saint-Louis, et grand officier de la Légion d'honneur le 27 décembre.

Le 6 avril 1815, il commande la 3e division au corps d'observation, et obtient sa retraite le 9 septembre suivant.

Admis dans le cadre de réserve le 7 février 1831, il est définitivement retraité en mai 1832.

Il meurt à Paris le 19 décembre 1854[1]. Pierre Binet de Marcognet est enterré au cimetière du Père Lachaise à Paris[2].

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Ornements extérieurs Barons de l'Empire français.svg
Blason famille fr Pierre-Louis Binet (baron).svg
Armes du baron de Marcognet et de l'Empire (décret du 19 mars 1808, lettres patentes du 26 octobre 1808 (Paris))

Livrées : jaune, rouge et bleu[3].

Coupé d'or et de gueules; l'or chargé à dextre de trois croix croisettées au pied fiché d'azur; quartier des barons militaires.[3]

Livrées : jaune, rouge et bleu[3].

État de service[modifier | modifier le code]

Titres, honneurs, distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Hanoteau, Les Beauharnais et l'Empereur : lettres de l'impératrice Joséphine et de la reine Hortense au Prince Eugène, vol. 5, Librairie Plon,‎ 1936, 2e éd., 284 p. (lire en ligne)
  2. Source de la biographie
  3. a, b et c PLEADE (C.H.A.N. : Centre historique des Archives nationales (France)).

Source[modifier | modifier le code]

« Pierre-Louis Binet », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850,‎ [détail de l’édition]