Croix-Chapeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Croix.
Croix-Chapeau
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement de La Rochelle
Canton Canton de La Jarrie
Intercommunalité Communauté d'agglomération de La Rochelle
Maire
Mandat
Patrick Bouffet
2014-2020
Code postal 17220
Code commune 17136
Démographie
Gentilé Croix-Chapeautais ou Cruci-Capétiens
Population
municipale
1 229 hab. (2014)
Densité 254 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 06′ 34″ nord, 1° 00′ 20″ ouest
Altitude Min. 17 m
Max. 51 m
Superficie 4,83 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Croix-Chapeau

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Croix-Chapeau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Croix-Chapeau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Croix-Chapeau
Liens
Site web www.croix-chapeau.fr

Croix-Chapeau est une commune du Sud-Ouest de la France située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Croix-Chapeautais et Croix-Chapeautaises[1], mais certains habitants considèrent que ce sont les termes Cruci-Capétiens et Cruci-Capétiennes qui devraient être utilisés, selon des dires historiques non prouvés.

Géographie[modifier | modifier le code]

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Croix-Chapeau est un exemple de village-rue formant avec les hameaux de Grolleau (dépendant administrativement des communes de La Jarrie et de Salles-sur-Mer) et de la Trigalle (dépendant de la commune de Croix-Chapeau) une seule agglomération étirée le long du CD 939.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Croix-Chapeau[2]
La Jarne La Jarrie
Salles-sur-Mer Croix-Chapeau[2] Aigrefeuille-d'Aunis
Thairé Le Thou

Histoire[modifier | modifier le code]

Croix-Chapeau est le lieu de naissance de Jehan Gauvin, un colon parti de La Rochelle en 1662 vers le Canada. Il fut l'un des premiers habitants de Lorette, ville québécoise qui fit partie de la ville même de Québec de 2002 à 2006. La municipalité charentaise-maritime a organisé en 2003 des festivités pour commémorer cette partie de son histoire, car Jean Gauvin peut être qualifié de pionnier de la Nouvelle-France, et plusieurs membres de la famille Gauvin furent présents[3]. Depuis, une plaque à la mémoire de Jean Gauvin et de ses nombreux descendants à travers le monde est érigée près de la salle des fêtes municipale, dans un espace lui-même baptisé « espace Jean Gauvin ».

La commune de Croix-Chapeau fit partie de la poche de résistance allemande de La Rochelle lors de la Seconde Guerre mondiale, l'une des rares zones à n'avoir été libérée que par des troupes françaises. Les forces allemandes ne capitulèrent qu'au lendemain de la reddition de Berlin le 8 mai 1945.

L'ancien camp de stationnement de forces armées américaines (dit localement « Camp américain »), implanté au sortir de la Seconde Guerre mondiale et abandonné lorsque la France s'est retirée du commandement intégré de l'Otan, est en réalité situé sur la commune voisine d'Aigrefeuille-d'Aunis. L'anecdote veut que ce dernier toponyme était imprononçable par des bouches anglo-saxonnes.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Jean-Pierre Jammet DVG  
mars 2014 en cours Patrick Bouffet DVG Retraité

Région[modifier | modifier le code]

À la suite de la mise en application de la réforme administrative de 2014 ramenant le nombre de régions de France métropolitaine de 22 à 13, la commune appartient depuis le à la région Nouvelle-Aquitaine, dont la capitale est Bordeaux. De 1972 au , elle a appartenu à la région Poitou-Charentes, dont le chef-lieu était Poitiers.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 229 habitants, en augmentation de 8,38 % par rapport à 2009 (Charente-Maritime : 3,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
317 345 377 661 734 762 752 737 757
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
818 770 778 738 712 638 551 498 462
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
429 386 348 378 363 336 356 374 466
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
557 562 555 683 863 890 1 087 1 197 1 229
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église de l'Annonciation.
  • L'église de l'Annonciation de style roman.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mairie de Croix-Chapeau
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. « Site officiel de l'Association des Gauvin d'Amérique », sur gauvinassociation.com (consulté le 6 janvier 2017)
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .


Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :