Pic de Coma Pedrosa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pedrosa.

Coma Pedrosa
Coma Pedrosa depuis Arinsal.
Coma Pedrosa depuis Arinsal.
Géographie
Altitude 2 942 m[1]
Massif Pyrénées
Coordonnées 42° 35′ 30″ nord, 1° 26′ 37″ est[2]
Administration
Pays Drapeau d'Andorre Andorre
Paroisse La Massana
Ascension
Première par José Mellid de Bolaño, Antonio de Moner, José López, Francesc Duran, Joan Moles et Josep Povida
Géologie
Roches Roches métamorphiques

Géolocalisation sur la carte : Andorre

(Voir situation sur carte : Andorre)
Coma Pedrosa

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Coma Pedrosa

Le pic de Coma Pedrosa est la montagne des Pyrénées la plus haute d'Andorre, culminant à 2 942 mètres. Elle appartient à la paroisse de La Massana et se trouve près de la frontière espagnole. La ville la plus proche est Arinsal.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Coma provient du latin cumba qui signifie « combe » tout comme Pedrosa qui provient de pedra signifiant « pierre »[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Point culminant de l'Andorre[4], le pic de Coma Pedrosa se situe au sein du parc naturel des vallées du Coma Pedrosa dans la paroisse de La Massana au Nord-Ouest de l'Andorre[2]. Culminant à une altitude de 2 942 m[1], il est entouré d'autres sommets élevés tels que la Roca Entravessada (2 928 m[1]) au nord, le pic de Baiau (2 885 m[1]) à l'ouest et l'agulla de Baiau (2 860 m[1]) au sud-ouest.

Le pic de Coma Pedrosa surplombe les estanys de Baiau (Espagne) à l'ouest et l'estany Negre au sud-ouest (Andorre). La frontière hispano-andorrane se situe à 500 m à l'ouest, marquée par le port de Baiau[1].

Topographie[modifier | modifier le code]

Le sommet du pic.

La hauteur de culminance du pic de Coma Pedrosa est de 434 m par rapport au Rodo de Canalbona[5],[6] (3 004 m[7]), situé 8 km au nord[8]. Le col utilisé pour le calcul est le port de Boet[5],[6] situé sur la frontière entre l'Espagne et la France au nord du pic de Médécourbe[7]. Bien que point culminant de l'Andorre, le pic de Coma Pedrosa n'est que le troisième sommet du pays en termes de proéminence derrière le pic de la Portelleta et le pic de l'Estanyó[6].

Géologie[modifier | modifier le code]

Le pic de Coma Pedrosa est situé sur la chaîne axiale primaire des Pyrénées formée de roches du Paléozoïque. Comme dans l'ensemble du nord-ouest de l'Andorre, la plupart des roches du massif du Coma Pedrosa sont datées du Cambrien et de l'Ordovicien[9]. Elles sont essentiellement de nature métamorphique avec le schiste au premier plan[10],[11].

Climat[modifier | modifier le code]

Articles connexes : Climat des Pyrénées et Climat d'Andorre.
Relevé météorologique du pic de Coma Pedrosa (1981 - 2010)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −6,1 −7 −5,7 −4,3 −1,1 2,1 4,6 4,5 2,5 0,3 −3,1 −5 −1,3
Température moyenne (°C) −4,8 −4,8 −3,5 −2,6 2,3 6,2 9,6 9,4 6,5 3,2 −1,7 −3,8 1
Température maximale moyenne (°C) −3,8 −3,3 −1,2 −0,7 3,9 10,6 13 12,1 8,9 5,1 −0,3 −2,5 3,2
Précipitations (mm) 86,9 44,7 60,7 108,8 136,6 126,8 99,9 109,4 109,2 114,4 137,5 104,4 1 239,1
Source : Atlas Climàtic Digital d'Andorra[12]


Histoire[modifier | modifier le code]

La première ascension documentée du pic de Coma Pedrosa date du [13]. Il s'agissait d'une commission hispano-andorrane chargée de déterminer le tracé de la frontière entre les deux pays[13]. Celle-ci comptait côté espagnol le brigadier José Mellid de Bolaño, Antonio de Moner ainsi que José López et côté andorran Francesc Duran, Joan Moles et Josep Povida[13]. Le , Roger de Monts parvient à son tour au sommet.

Ascension[modifier | modifier le code]

Refuge de Coma Pedrosa.
Vue depuis le sommet du pic.

On accède généralement au pic de Coma Pedrosa depuis le village d'Arinsal. On suit alors le GR 11 espagnol jusqu'au refuge de Coma Pedrosa[1]. Ce refuge gardé l'été et d'une capacité d'accueil de 49 personnes[14] peut permettre de passer la nuit à proximité du pic. Depuis le refuge il faut ensuite poursuivre vers l'estany Negre et obliquer vers la droite pour atteindre le sommet[1]. Une voie d'accès alternative consiste à partir du port de Cabús pour rejoindre le refuge de Coma Pedrosa par le cap de l'Ovella, le pic de Port Negre et la portella de Sanfonts[15].

Le sommet du pic offre un point de vue sur les Pyrénées espagnoles et, par temps clair, il est possible d'apercevoir le pic d'Aneto[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h (ca) « Mapa « Muntanyes d'Andorra » - Carte des montagnes andorranes éditée par le Govern d'Andorra » (consulté le 16 février 2018)
  2. a et b Open Street Map
  3. « Chemin du pic de Coma Pedrosa », sur visitandorra.com (consulté le 26 mars 2018)
  4. (en) « Andorra, The World Factbook », sur cia.gov, (consulté le 1er mars 2015)
  5. a et b (en) « Pic de Coma Pedrosa », sur peakbagger.com (consulté le 19 février 2018)
  6. a b et c (en) « Andorra - Prominence to 150 m », sur peaklist.org (consulté le 27 février 2018)
  7. a et b (ca) « Carte de l'Institut Cartogràfic i Geològic de Catalunya », sur icc.cat (consulté le 19 février 2018)
  8. Google Maps
  9. (es) « Fiche Ramsar », sur rsis.ramsar.org (consulté le 12 février 2018)
  10. (ca) « Servidor de Mapes d'Andorra », sur Sistema d'Informació Geogràfica Mediambiental d'Andorra (consulté le 26 mars 2018)
  11. (ca) Joan Manuel Vilaplana, Estudi del glacialisme de les Valls de la Valira d'Ordino i d'Arinsal, Andorra, Institut d'Estudis Catalans, , 26– p. (ISBN 978-84-7283-053-0, lire en ligne)
  12. (ca) « Atlas Climàtic Digital d'Andorra » (consulté le 8 mars 2018)
  13. a b et c (ca) «L'estàtua més alta que he fet mai», sur elperiodic.ad (consulté le 16 février 2018)
  14. « Refuge de Comapedrosa », sur visitandorra.com (consulté le 16 janvier 2018)
  15. a et b (en) Alf Robertson et Jane Meadowcroft, The Mountains of Andorra: Walks, Scrambles, Via Ferratas and Treks, Cicerone Press Limited, (ISBN 978-1-84965-082-3, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]