Pic de la Portelleta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pic de la Portelleta
Vue du pic de la Portelleta depuis la Tosseta de Vallcivera.
Vue du pic de la Portelleta depuis la Tosseta de Vallcivera.
Géographie
Altitude 2 905 m[1],[2]
Massif Pyrénées
Coordonnées 42° 28′ 05″ nord, 1° 39′ 26″ est
Administration
Pays Drapeau d'Andorre Andorre
Drapeau de l'Espagne Espagne
Paroisse
Communauté autonome
Escaldes-Engordany
Catalogne
Province Lérida
Géologie
Roches Granodiorite
Géolocalisation sur la carte : Catalogne
(Voir situation sur carte : Catalogne)
Pic de la Portelleta
Géolocalisation sur la carte : Andorre
(Voir situation sur carte : Andorre)
Pic de la Portelleta
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées
(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Pic de la Portelleta

Le Pic de la Portelleta (nom donné en Andorre) ou Tossa Plana de Lles (nom donné en Cerdagne) est un sommet d'Andorre, situé dans la paroisse d'Escaldes-Engordany culminant à une altitude de 2 905 mètres.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Toponyme andorran[modifier | modifier le code]

Pic a le même sens en catalan qu'en français et désigne un sommet pointu[3] par opposition aux tossa et bony fréquemment retrouvés dans la toponymie andorrane et qui correspondent à des sommets plus « arrondis »[4].

Portella est un dérivé de port qui désigne dans les Pyrénées françaises comme catalanes un passage entre deux montagnes[5],[6],[7]. Ce terme provient lui même du latin portus[6],[7] qui a le sens de « passage » ou d'« ouverture »[8],[7].

Toponyme cerdan[modifier | modifier le code]

Tossa désigne un sommet « arrondi »[4] et plana s'applique à un terrain peu pentu[9]. Depuis la Cerdagne, la Tossa Plana de Lles apparaît effectivement comme un sommet très aplati. Lles est une municipalité de Cerdagne dont le toponyme est d'origine pré-romane, bâti sur une racine signifiant « précipice » se retrouvant dans les termes basques actuels leze et leta de même sens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Le pic de la Portelleta s'élevant au-dessus de la vallée du Madriu

Culminant à 2 905 m d'altitude[1],[2], le pic de la Portelleta est l'un des sept sommets andorrans à s'élever au-delà des 2 900 m. Sa hauteur de culminance est de 654 m[10], ce qui en fait le sommet le plus proéminent du pays[10].

Le pic se trouve sur la frontière hispano-andorrane entre le pic de Setut (2 858 m) et la Tosseta de Vallcivera (2 858 m)[1]. Côté andorran, il domine la vallée glaciaire du Madriu[1]. Il surplombe côté espagnol l'Estany Gran de Setut au sud-ouest et les estanys de la Muga au sud-est[1].

Géologie[modifier | modifier le code]

Le pic de la Portelleta sur la carte géologique de l'Andorre. Le batholite mentionné apparaît en rouge dans le Sud-Est du pays.

Le pic de la Portelleta, comme l'ensemble de la principauté d'Andorre, est situé sur la chaîne axiale primaire des Pyrénées[11]. Comme tout le Sud-Est andorran, il se trouve sur le batholite de Mont-Louis-Andorre, une vaste structure de roches plutoniques, dont la granodiorite est le constituant essentiel, couvrant une surface de plus de 600 km2 et s'étendant jusqu'en Espagne[12],[13].

Les méthodes de datation, en particulier la datation par l’uranium-plomb dans les skarns adjacents au batholite, avancent une formation des roches constitutives il y a environ 300 à 305 millions d’années (à la fin du Carbonifère)[13],[14]. La formation de ces roches est donc contemporaine de celle des autres plutons pyrénéens et s'inscrit dans le cadre des phénomènes plutoniques et volcaniques qui se sont déroulés lors de la phase tardi-hercynienne de l'orogenèse varisque[14],[11].

Climat[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Voies d'accès[modifier | modifier le code]

Le sommet est accessible depuis le Refugi de Cap de Rec. Du sommet du pic il est possible par temps clair d'apercevoir le massif de la Maladeta ainsi que le Conflent et le Canigou.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (ca) « Mapa « Muntanyes d'Andorra » - Carte des montagnes andorranes éditée par le Govern d'Andorra » (consulté le 12 mai 2020)
  2. a et b (ca) « Carte éditée par l'Institut Cartogràfic i Geològic de Catalunya » (consulté le 12 mai 2020)
  3. pic sur le Wiktionnaire
  4. a et b Jean Becat, « Lexique et toponymes - Vie pastorale, activités, institutions et société traditionnelles de l'Andorre » (consulté le 26 août 2019), p. 151
  5. Port sur le wiktionnaire français
  6. a et b Port sur le witionnaire catalan (ca)
  7. a b et c Jean Becat, « Lexique et toponymes - Vie pastorale, activités, institutions et société traditionnelles de l'Andorre » (consulté le 26 août 2019), p. 157
  8. Portus sur le wiktionnaire
  9. Plan sur le wiktionnaire catalan
  10. a et b (en) « Andorra - Prominence to 150 m », sur peaklist.org (consulté le 27 février 2018)
  11. a et b B. Laumonier, « Les Pyrénées alpines sud-orientales (France, Espagne) – essai de synthèse », Revue de Géologie pyrénéenne (consulté le 12 mai 2020)
  12. Gerard Gleizes, Anne Nedelec, Jean-Luc Bouchez et Albert Autran, « Magnetic susceptibility of the Mont-Louis Andorra ilmenite-type granite (Pyrenees) - A new tool for the petrographic characterization and regional mapping of zoned granite plutons », Journal of Geophysical Research, vol. 98,‎ , p. 4317–4331 (DOI 10.1029/92JB01590, lire en ligne, consulté le 26 mars 2018)
  13. a et b (ca) Iban Masachs, Josep Maria Casas, Ramon Copons et Valentí Turu, « Mapa Geològic d'Andorra 1/50.000 », Institut d'Estudis Andorrans
  14. a et b Bernard Laumonier, Pierre Barbey, Yoann Denèle, Philippe Olivier et Jean-Louis Paquette, « Réconcilier les données stratigraphiques, radiométriques, plutoniques, vol- caniques et structurales au Pennsylvanien supérieur (Stéphanien – Autunien p.p.) dans l'Est des Pyrénées hercyniennes (France, Espagne) », Revue de Géologie pyrénéenne,‎ (lire en ligne, consulté le 12 mai 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]