Philippe de Cognac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Philippe de Faulconbridge, dit de Cognac (vers 1180 - † après 1201) serait le fils naturel de Richard Cœur de Lion et d'une maîtresse dont le nom est resté inconnu[1].

Son père lui fait épouser Amélie de Jarnac, héritière par son père Ithier V de Cognac, des seigneuries de Cognac, Merpins et Archiac, et par sa grand-mère Nobilie, des seigneuries de Jarnac et Châteauneuf.

Ces domaines resteront aux Anglais jusqu'en 1242, date à laquelle Henri III d'Angleterre, fils aîné de Jean sans Terre et d'Isabelle d'Angoulême, les donne à sa mère, alors remariée à Hugues X de Lusignan, comte de la Marche et d'Angoulême.

Seul enfant connu de Richard Cœur de Lion, il venge son père en assassinant le vicomte Adémar V de Limoges qu'il considérait comme responsable de sa mort au siège du château de Châlus.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John Gillingham, « Richard I (1157–1199) », Oxford Dictionary of National Biography;, Oxford, Oxford University Press,‎ , édition en ligne, janvier 2008. p.