Philippe-Charles de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philippe-Charles de France
Description de cette image, également commentée ci-après

Philippe est un des trois fils de Louis XIV vivant durant la période où le portrait de la famille fut peint, en 1670.

Titre

Duc d'Anjou


(2 ans 11 mois et 5 jours)

Prédécesseur Philippe d'Orléans
Successeur Louis-François de France
Biographie
Titulature Duc d'Anjou
Dynastie Maison de Bourbon
Nom de naissance Philippe-Charles de France
Naissance
Décès (à 2 ans)
Saint-Germain-en-Laye (France)
Sépulture Nécropole de Saint-Denis
Père Louis XIV
Mère Marie-Thérèse
Conjoint Néant
Enfants Sans postérité
Religion Catholicisme

Philippe-Charles de France, duc d'Anjou ( - , est le cinquième enfant et second fils de Louis XIV et de son épouse, Marie-Thérèse.

Vie[modifier | modifier le code]

Philippe-Charles de France, né au château de Saint-Germain-en-Laye, est le second fils de Louis XIV ; il est nommé duc d'Anjou à sa naissance, titre antérieurement possédé par son oncle, Philippe d'Orléans, frère cadet de Louis XIV. Il est baptisé à la chapelle des Tuileries à Paris le [1].

En tant que fils cadet, Philippe-Charles n'était pas destiné à devenir dauphin, cependant on espérait qu'il hériterait de l'immense forture de sa cousine issue de germain Anne-Marie-Louise d'Orléans, duchesse de Montpensier, qui n'avait pas d'enfant. D'après Nancy Mitford, la reine sa mère l'avait suggéré à plusieurs reprises. Malheureusement, Anjou mourut d'une infection de la poitrine à Saint-Germain-en-Laye, la même maladie qui avait emporté sa sœur aînée Anne-Élisabeth de France six ans avant sa naissance. Après sa mort, l'apanage du duché d'Anjou revint à la Couronne et fut attribué à son frère cadet Louis-François de France. Philippe Charles fut enterré le 12 juillet 1671 à la Basilique de Saint-Denis et son cœur fut déposé à l'église du Val-de-Grâce.

À la mort de la duchesse de Montpensier en 1693, sa fortune revint à la maison d'Orléans.

Ascendance[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Philippe de Bourbon », roglo.eu (consulté le 4 janvier 2012).

http://enviedhistoire.canalblog.com/archives/2006/06/24/2162048.html