Paule Marshall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marshall.
Paule Marshall
Nom de naissance Valenza Pauline Burke
Naissance (88 ans)
Brooklyn, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
prix MacArthur
Prix John Dos Passos
Auteur
Genres

Paule Marshall, née Valenza Pauline Burke le à Brooklyn, est une écrivain américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née de parents originaires de la Barbade, elle fait des études supérieures au Hunter College, une université publique. Elle enseigne par la suite dans de nombreuses universités américaines, dont l'Université de Californie à Berkeley et l'Université Yale.

Elle amorce sa carrière d'écrivain par la publication de poèmes, puis donne en 1959 un premier roman Fille noire, pierre sombre (Brown Girl, Brownstones), qui évoque la vie d'immigrants de la Barbade à Brooklyn. Aussi connue pour ses nouvelles, dont le premier recueil, Soul Clap Hands and Sing, paraît en 1961, Paul Marshall fait paraître une quantité relativement peu élevée d'œuvres qui reçoivent toujours un accueil critique chaleureux.

Elle reçoit le prix John Dos Passos en 1989.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Brown Girl, Brownstones (1959)
    Publié en français sous le titre Fille noire, pierre sombre, traduit par Jean-Pierre Carasso, Paris, Éditions Balland, 1983, 404 p. (ISBN 2-7158-0431-8)
  • The Chosen Place, the Timeless People (1969)
    Publié en français sous le titre L’Île de l’éternel retour, traduit par Jean-Pierre Carasso, Paris, Éditions Balland, 1983, 404 p. (ISBN 2-7158-0552-7)
  • Praisesong for the Widow (1983)
  • Daughters (1991)
  • The Fisher King (2001)

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Soul Clap Hands and Sing (1961)
  • Reena and Other Stories (1983)
  • Merle : a novella and Other Stories (1985)

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Paule Marshall Interview with Kay Bonetti (1987)
  • Triangular Road (2009), mémoires

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]