Paul Okalik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul Okalik
Illustration.
Fonctions
Président de l'Assemblée législative du Nunavut

(5 mois et 2 jours)
Prédécesseur James Arreak
Successeur Hunter Tootoo
1er premier ministre du Nunavut

(9 ans, 7 mois et 18 jours)
Prédécesseur Premier titulaire
Successeur Eva Aariak
Député à l'Assemblée législative du Nunavut
pour Iqaluit-Sinaa

(3 ans, 10 mois et 27 jours)
Élection 28 octobre 2013
Législature 4e
Prédécesseur Circonscription créée
Successeur Elisapee Sheutiapik
Député à l'Assemblée législative du Nunavut
pour Iqaluit Ouest

(12 ans, 1 mois et 22 jours)
Élection 15 février 1999
Réélection 16 février 2004
27 octobre 2008
Législature 1re, 2e et 3e
Prédécesseur Circonscription créée
Successeur Elisapee Sheutiapik
Biographie
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Pangnirtung (Territoires du Nord-Ouest, aujourd'hui au Nunavut)
Nationalité Canadienne
Parti politique Indépendant
Profession Journaliste

Paul Okalik
Premiers ministres du Nunavut

Paul Okalik (en inuktitut : ᐹᓪ ᐅᑲᓕᖅ, alphabet phonétique international : ['ukælɪk]), né le à Pangnirtung, est un journaliste et homme politique canadien. 1er premier ministre du Nunavut, il occupe cette fonction de 1999 à 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul Okalik.jpg

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Il est le plus jeune des dix enfants d'Auyaluk et Annie Okalik. Il est envoyé dans un pensionnat autochtone de Frobisher Bay à l'âge de 15 ans mais revient une année plus tard dans son village natal de Pangnirtung. Il commence alors une série d'emplois temporaires dont un en étant apprenti à la mine Nanisivik.

Études et début en politique[modifier | modifier le code]

Au début des années 1980, il commence à s'intéresser au développement politique inuit et commence à travailler pour la Nunavut Tunngavik en tant que négociateur pour l'Accord sur les revendications territoriales du Nunavut. Cet accord signé en 1993 mènera à la création du territoire du Nunavut.

Okalik obtient un baccalauréat en science politique à l'Université Carleton puis un baccalauréat en droit de l'Université d'Ottawa. En 1998, de retour à Iqaluit, il pratique le droit au sein du cabinet Crawford et de la clinique juridique Maliganik Tukisiniakvik. En 1999, il est admis au barreau des Territoires du Nord-Ouest, devenant le premier avocat inuit au Canada.

Figure politique du Nunavut[modifier | modifier le code]

Aux premières élections générales nunavoises de 1999, Paul Okalik est élu membre de l'Assemblée législative du nouveau territoire dans la circonscription d'Iqaluit Ouest. Le , l'Assemblée le désigne premier ministre du Nunavut. Il remporte les élections suivantes de 2004. Aux élections de 2008, il est élu député d'Iqaluit Ouest pour un troisième mandat mais échoue à conserver le poste de premier ministre. Le , il est élu président de l'Assemblée législative en remplacement de James Arreak, nommé ministre de la Culture.

Il abandonne son mandat à l'Assemblée du Nunavut pour se présenter comme candidat du Parti libéral de la circonscription du Nunavut lors des élections fédérales du 2 mai 2011. Il est cependant battu par Leona Aglukkaq, députée sortante et candidate du Parti conservateur. Lors des élections générales nunavoises de 2013, il retourne en politique territoriale et est élu député à dans la nouvelle circonscription d'Iqaluit-Sinaa. Il perd néanmoins son poste lors des élections suivantes.

Distinctions honorifiques[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]