Patrick Vian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Patrick Vian
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Père
Mère
Fratrie
Carole Vian (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Instrument
Genre artistique
Site web

Patrick Vian est un musicien français né le , fils de Michelle Léglise et de l'écrivain, chanteur, compositeur et musicien Boris Vian.

Il fut membre (guitariste et chanteur) du groupe Red Noise, fondé pendant les évènements de Mai 1968 par lui-même, Daniel Geoffroy, Serge Catalano et Francis Lemonnier,ces deux derniers rejoindront en mai 1970 Olivier Zdrzalik- Kowalski,Michel Muzac ainsi que Pascal Chassin et formeront le groupe Komintern. Ce groupe musical se classait comme politiquement, libertaire, jazz et rock[1].

Il fit une courte carrière dans la musique électronique. Son dernier disque sorti en 1976 est classé dans le genre musical : rock électronique. De fait, son nom est cité sur la Nurse with Wound list.

Patrick Vian fut croqué par son père sous les traits du petit Bisonnot dans la nouvelle Les Remparts du sud qui fait partie du recueil Le Loup-garou, puis sous ceux de Pat dans Les Pompiers du recueil Les Lurettes fourrées.

Il vit aujourd'hui au pied du Luberon, fait toujours de la musique, de la photo, de l'électronique, de la cuisine, du jardinage...

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Red Noise Sarcelle-Lochères, Futura, 1971 (Patrick Vian, Jean-Claude Cenci, Daniel Geoffroy, Philip Barry, John Livengood, Austin Blue) Rééditions : CD chez Futura Records (France, 1996; 2009)
    • 1. Cosmic, toilet ditty
    • 2. Caka slow
    • 3. Obsession sexuelle n#1
    • 4. Galactic sewer-song
    • 5. Obsession sexuelle n#2
    • 6. Red noise live au café des sports
    • 7. Existential-import of the screw-driver eternity twist
    • 8. 20 mirror mozarts composing on tea bag and half cup bra
    • 9. Red noise en direct du buffet de la gare [2è partie]
    • 10. À la mémoire du rockeur inconnu
    • 11. Petit précis d'instruction civique
    • 12. Sarcelles c'est l'avenir
  • Patrick Vian Bruits et temps analogues, Egg, 1976 (Patrick Vian, Bernard Lavialle, Georges Granier, Mino Cinelu) Rééditions : 33t chez Movieplay(Espagne, 1978); CD et 33t chez Staubgold (Allemagne, 2013)
    • 1. Sphere
    • 2. Grosse Nacht Musik
    • 3. Oreknock
    • 4. Old Vienna
    • 5. R&B Degenerit
    • 6. Barong Rouge
    • 7. Tunnel 4 Red Noise
    • 8. Bad Blue
    • 9. Tricentennial Drag

Musique de film[modifier | modifier le code]

  • Hu-man de Jérôme Laperrousaz, 1975[3]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Éric Deshayes, Dominique Grimaud, L’Underground musical en France, Le Mot et le reste, 2008 (ISBN 978-2-9153-7874-0)
  • « Patrick Vian - L'écume des contrejours », Gonzaï, 13/05/2013.

À propos de son père, surtout[modifier | modifier le code]

  • Tristan Savin, « Patrick Vian: "Je n'ai jamais dit papa" », L'Express, 05/10/2011.
  • Philippe Blanchet, « Rencontre avec le fils de Boris Vian "Son écriture reste vraiment moderne" », Le Figaro, 12/10/2011.

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]