Patrick Prugne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Patrick Prugne
Patrick Prugne, BD-FIL 2013, 13th September 2013 2.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Patrick Prugne, né le à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme, France), est un scénariste et dessinateur de bande dessinée française. Il a aussi utilisé le pseudonyme Tybo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Patrick Prugne exerce d'abord dans la publicité[1]. En matière de dessin, il est autodidacte[2]. Au fil du temps, il dessine de plus en plus de bandes dessinées historiques, utilisant l'aquarelle et la couleur directe[2],[3].

En 1990, il obtient le prix Alph-Art-Avenir au festival d'Angoulème pour une parodie de la fable Le Lièvre et la Tortue[1].

L'année suivante il signe chez Vents d'Ouest le dessin de la série Nelson et Trafalgar avec Jacky Goupil au scénario. Tous deux publient cinq albums et Prugne utilise le pseudonyme Tybo pour d'autres ouvrages humoristiques[1].

À partir de 1999, il publie le diptyque Fol où il officie en tant que scénariste et dessinateur ; en parallèle, il réalise des travaux de commande dans l'illustration et la communication[4].

En 2004, il collabore avec Tiburce Oger sur la trilogie L’auberge du bout du monde publié chez Casterman, puis en 2009 sur l'album Canoë Bay qu'ils publient chez les éditions Daniel Maghen.

Il poursuit en tant qu'auteur complet les « sagas indiennes »[5] avec Frenchman (2011)[6], Pawnee (2013)[7] et Iroquois (2016)[8]. Dans l'intervalle paraît Poulbots, en 2014, qui porte sur les enfants de la butte Montmartre, qui représentaient un thème récurrent pour l'illustrateur Francisque Poulbot[9]. En 2018, Daniel Maghen publie Vanikoro qui porte sur « l’expédition scientifique du comte de La Pérouse, commanditée par le roi Louis XVI » dans l’archipel des îles Salomon[10]. En 2020 paraît Tomahawk qui « plonge le lecteur dans cet univers de guerre de territoires entre autochtones, Anglais et Français » et se focalise sur « l’esprit de vengeance du milicien Jean Malavoy qui s’est mis en tête de retrouver un grizzly tueur »[11].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Patrick Prugne a un fils, Thibault Prugne, qui fonde les éditions Margot[12].

Publications[modifier | modifier le code]

  1. La Poule aux yeux d'or (04/1991) (ISBN 2-86967-140-7)
  2. Élémentaire mon cher Nelson (09/1991) (ISBN 2-86967-151-2)
  3. Pour une poignée de bobards (04/1992) (ISBN 2-86967-162-8)
  4. Les Aventuriers de la farce perdue (08/1992) (ISBN 2-86967-186-5)
  5. Contes de poivrots et fables de Préfontaine (02/1993) (ISBN 2-86967-215-2)
  • Fol, Vents d'Ouest :
  1. Fol (02/1999) (ISBN 2-86967-782-0)[13]
  2. Le Temps du Rübezahl (01/2001) (ISBN 2-86967-933-5)
  1. La Fille sur la falaise (08/2004) (ISBN 2-203-39302-5)
  2. Des pas sur le sable (01/2006) (ISBN 2-203-39306-8)
  3. Les Remords de l'aube (06/2007) (ISBN 978-2-203-39313-4)

Récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Patrick Prugne - Tybo », sur Comiclopedia, .
  2. a et b « J'ai toujours voulu faire de la BD ! », La Montagne,‎ .
  3. « Les aquarelles de Patrick Prugne subliment l'Histoire », Le Progrès,‎
  4. Patrick Prugne (int.) et Spooky, « Interview de Patrick Prugne », sur bdtheque.com, .
  5. Odile Morain, « "Tomahawk", "Comment les paradis fiscaux..." : la BD, un formidable outil de réflexion à la croisée des époques », sur francetvinfo.fr, .
  6. Gilles Ratier, « Frenchman par Patrick Prugne », sur BDZoom,
  7. Charles-Louis Detournay, « Pawnee - Par Patrick Prugne - Editions Daniel Maghen », sur Actua BD,
  8. Daniel Muraz, « Patrick Prugne et ses “Iroquois” à Paris et Blois », sur lecourrierplus.fr,
  9. Jean-Laurent Truc, « Poulbots, Patrick Prugne raconte la Butte Montmartre et ses gamins », sur ligneclaire.info,
  10. Gilles Ratier, « Après les Indiens, Patrick Prugne met en scène les Polynésiens dans son nouvel album… », sur BD Zoom,
  11. Jean-François Baron, « Le Mans. Patrick Prugne présente Tomahawk chez Bulle », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  12. « La butte compte pas pour des Prugne. Entretien avec Patrick et Thibault Prugne », sur BD Gest', .
  13. Philippe Audoin, « Berceuse assassine ? », BoDoï, no 19,‎ , p. 10.
  14. Gilles Ratier, « Patrick Prugne continue de jeter son dévolu sur les Indiens du Nouveau Monde avec  Tomahawk ! », sur BDZoom,

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]