Partinico

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Partinico
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la Sicile Sicile 
Province Palerme 
Code postal 90047
Code ISTAT 082054
Code cadastral G348
Préfixe tel. 091
Démographie
Gentilé partinicesi
Population 31 885 hab. (31-12-2010[1])
Densité 290 hab./km2
Géographie
Coordonnées 38° 03′ 00″ nord, 13° 07′ 00″ est
Altitude Min. 175 m
Max. 175 m
Superficie 11 000 ha = 110 km2
Divers
Saint patron san Leonardo
Fête patronale 6 novembre
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sicile

Voir sur la carte administrative de Sicile
City locator 14.svg
Partinico

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Partinico

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Partinico
Liens
Site web http://www.comune.partinico.pa.it/

Partinico est une ville italienne de la province de Palerme dans la région Sicile en Italie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Partinico fut sous domination musulmane, vraisemblablement jusqu'en 1072, année de la prise de Palerme par Roger Ier de Sicile qui introduit le système féodal en Sicile.

Partinico devient alors le fief de Mauger de Hauteville[2], fut donné aux templiers après la mort de ce dernier[3] mais fut finalement repris par Frédéric II du Saint-Empire.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Parrini

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Alcamo, Balestrate, Borgetto, Carini, Giardinello, Monreale, Terrasini, Trappeto


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Sans doute l'un des fils de Roger Ier de Sicile et non pas Mauger de Hauteville, frère de Roger qui était mort vers 1057.
  3. (de) Walter Koch, « Diplomata regum et imperatorum Germaniae XIV/1 : Die Urkunden Friedrichs II. 1198-1212 », dans Monumenta Germaniae Historica, Hanovre, , XVI + 522 p. (lire en ligne), p. 240-241