Aller au contenu

Parc national de Bouba Ndjida

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Parc national de Boubandjida)
Parc national de Bouba Ndjida
Géographie
Pays
Région
Département
Coordonnées
Superficie
2 200 km2
Administration
Nom local
(en) Bouba Njida National Park, Parc National de Bouba NdjidaVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Catégorie UICN
II
WDPA
Création
1968
Patrimonialité
Liste indicative du patrimoine mondial (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation sur la carte de Cameroun
voir sur la carte de Cameroun
OpenStreetMap

Le parc national de Bouba N'djida est l'un des parcs nationaux du Cameroun, situé dans la région du Nord, en bordure du Tchad. Ce parc est traversé par de nombreux cours d'eau saisonniers et par une rivière permanente, le mayo Sénaroua. Avec une superficie de 220 000 ha, c'est le plus grand parc national du pays, mais c'est aussi le plus isolé.

À mi-chemin entre Ngaoundéré et Garoua, il est accessible par route et piste. Moins populaire que le parc national de Waza dans la région de l'extrême nord du Cameroun qui compte pourtant moins d'espèces, il est le dernier refuge où évoluent toutes les espèces d'animaux sauvages de la savane arborée propre à la région. Il jouxte le parc tchadien de Sena Oura.

Biodiversité

[modifier | modifier le code]

Le parc abrite diverses espèces, telles que lions, éléphants, girafes, 11 espèces d'antilopes dont l'éland de Derby, la plus grande espèce d'antilope d'Afrique, hippotragues, damalisques, cobes de Buffon, bubales roux, panthères, hyènes, potamochères et phacochéres. On y trouve également des hippopotames, des buffles, plus de 300 espèces d'oiseaux. Les rhinocéros semblent être éteints au Cameroun. De gros efforts sont actuellement en cours pour développer le parc et les services proposés. À proximité se trouve le site préhistorique de Managna, où l'on peut observer sur l'une des plus grandes plaques du monde des centaines de traces de dinosaures[1].

Menaces sur le parc

[modifier | modifier le code]

Des braconniers, probablement originaires du Soudan ont massacré en janvier 2012 plus de 200 éléphants au sein même du parc national[2].

Sur les autres projets Wikimedia :

Références

[modifier | modifier le code]

Bibliographie

[modifier | modifier le code]
  • Anne Lebel (et Emmanuelle Pontié), « Parc national Bouba-Ndjida », in Le Cameroun aujourd'hui, Éditions du Jaguar, Paris, 2011, p. 122 (ISBN 978-2-86950-464-6)
  • Céline Le Rouzic, Parc national de Bouba N'Djida au Nord Cameroun : perspectives de développement durable en matière de conservation, Université de Nantes, 2006, 165 p. (thèse de Médecine vétérinaire)
  • Paul Scholte, « Le parc national de Bouba-Ndjida », in Aires protégées d'Afrique centrale. État 2015, Observatoire des forêts d'Afrique centrale (OFAC), p. 53, [[lire en ligne]]

Filmographie

[modifier | modifier le code]
  • Boubandjida, au cœur de la brousse, film documentaire de Nicolas Gruaud, Seppia, Strasbourg ; ADAV, Paris, 2010, 52 min (DVD)

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]