Palawan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le monde insulaire image illustrant les Philippines
Cet article est une ébauche concernant le monde insulaire et les Philippines.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Palawan
Plage de Sabang à Palawan
Plage de Sabang à Palawan
Géographie
Pays Drapeau des Philippines Philippines
Localisation Philippines
Coordonnées 9° 30′ N, 118° 30′ E
Superficie 12 189 km2
Point culminant mont Mantalingajan (2 085 m)
Administration
Province Palawan
Démographie
Population 430 000 hab.
Densité 35,28 hab./km2
Autres informations

Géolocalisation sur la carte : Philippines

(Voir situation sur carte : Philippines)
Palawan
Palawan

Palawan est une île du Sud-Ouest des Philippines. C'est la principale île de la province de Palawan.

Très allongée, l'île est orientée sud-ouest nord-est sur 450 km pour une largeur moyenne de 50 km. Elle est située entre la mer de Chine méridionale, à l'Ouest, et la mer de Sulu, à l'Est.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'île fut le théâtre de la bataille de Palawan entre février et avril 1945, avec la reconquête par les Américains de l'île occupée par les Japonais. Une douzaine d'épaves de navires nippons gisent de 10 à 43 mètres de profondeur près de ses côtes et des petites îles à sa proximité immédiate, Busuanga et Coron[1]. La zone est reconnue comme l'un des meilleurs spots de plongée sous-marine au monde.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'île a une superficie de 12 189 km2 ce qui en fait la cinquième plus grande île des Philippines. Au regard de sa superficie, l'île est peu peuplée, 430 000 habitants. Les populations indigènes sont les Bataks au nord-est, les Tagbanwa au centre et au nord, les Palawans (en)[2] au Sud et les Tau't Batu.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Palawan possède de nombreuses espèces endémiques, notamment les amphibens Ingerana mariae, Leptobrachium tagbanorum et Pelophryne albotaeniata, les couleuvres Calamaria palawanensis Dryocalamus philippinus et Boiga schultzei (seulement 2 exemplaires connus), le gecko Cyrtodactylus redimiculus, l'Emyde noire des marais (une tortue), le rongeur Palawanomys furvus et le très grand papillon Troides trojana. Les araignées endémiques sont très nombreuses : Achaearyopa pnaca, Brignolia palawan, Chrysso isumbo, Eriovixia palawanensis, E. patulisus, Taypaliito iorebotco, Tetragnatha iwahigensis, T. okumae, Theridion bitakum etc. Le Cacatoès des Philippines en danger critique d'extinction. Le Blaireau de Palawan (en réalité une mouffette) vit aussi dans l'île de Busuanga. La grande plante carnivore Nepenthes attenboroughii ne pousse que sur le Mont Victoria, dans le centre de l'île.

Environnement et ressources minières[modifier | modifier le code]

La Province de Palawan dispose d'une biodiversité importante et de ressources minières intéressantes.

La qualité de l'environnement naturel de ce paradis vert est réputée[3],[4], comme en témoigne la réserve de la biosphère du Palawan, créée en 1991 et couvrant l'ensemble du territoire de la Province de Palawan[5]. Mais elle est aussi en danger. Diverses actions ont été nécessaires pour la protection de la biodiversité [6],[7],[8],[9].

Certaines de ces actions ont provoqué plusieurs arrêts des opérations minières. Parmi les entreprises intéressées par les divers matériaux, dont le nickel : Global Ferronickel Holdings, Inc.[10], Platinum Group Metals Corporation (PGMC)[11], Platinum Group Metals[12], Toledo Mining Corporation[13],[14], Rio Tuba Nickel Mining Corporation[15], Citinickel mines and development corporation[16].

Sont principalement concernées les municipalités de Narra (Palawan) (en) (65000 hab.) et de Sofronio Española (en) (30000 habitants). Selon les données d'un des projets concernant Narra [17],[18],[19], la superficie totale impactée serait de 2212 hectares. D'autres municipalités sont également visées, comme Rio Tuba (en) (Bataraza (en)). Les conflits concernant la protection environnementale[20],[21] se doublerait d'un conflit social, à San Isidro de Bato-Bato (es),,district (barangay) rural de la commune de Narra (Palawan), avec des incidents en juin 2016[22],[23] opposant des ouvriers contractuels à l'entreprise contractante Citinickel Mines Development Corporation (Citinickel).

Citinickel serait la propriété de Carolyn Tanchay, liée à Kris Aquino (en) (1971), la plus jeune sœur du président Benigno Aquino III (1960), président de la République (2010-2016), et à l'homme politique Mar Roxas (1957). Le nouveau président de la République, depuis le 30 juin 2016, Rodrigo Duterte (1945), qui a exprimé pendant sa campagne des réserves environnementales, semble avoir donné le feu vert à l'exploitation minière en juillet 2016, et fait appel aux investisseurs nationaux et internationaux.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.coronwrecks.com/sites.htm#fishing_boat
  2. (en) Charles Macdonald, Uncultural Behavior: An Anthropological Investigation of Suicide in the Southern Philippines, University of Hawaii Press, , 328 p. (ISBN 978-0-8248-3103-5)
  3. http://www.palawanisland.org/ile-de-palawan/
  4. https://www.sauvonslaforet.org/petitions/973/stoppons-l-invasion-de-l-huile-de-palme-a-palawan
  5. https://books.google.fr/books?id=o94sAQAAMAAJ&q=palawan+%2B+zones+prot%C3%A9g%C3%A9es&dq=palawan+%2B+zones+prot%C3%A9g%C3%A9es&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwio6P-ghszOAhXJm5QKHSE4AioQ6AEIJzAA
  6. http://interaksyon.com/article/107644/palawan-indigenous-people-demand-closure-of-citinickel-mining-operations-due-to-fish-kill
  7. http://www.survivalfrance.org/peuples/palawan
  8. https://books.google.fr/books?id=5FOBXcAnrp4C&pg=PA42&lpg=PA42&dq=palawan+%2B+biodiversit%C3%A9&source=bl&ots=Um_M9Z4lKo&sig=XOEafMVuIrpETk_8JYdq9I3VLQk&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjYoKHyhMzOAhVFi5QKHYcVDfYQ6AEITzAH#v=onepage&q=palawan%20%2B%20biodiversit%C3%A9&f=false
  9. https://books.google.fr/books?id=nxlFAgSyok4C&pg=PA62&dq=palawan+%2B+zones+prot%C3%A9g%C3%A9es&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwio6P-ghszOAhXJm5QKHSE4AioQ6AEIPDAE#v=onepage&q=palawan%20%2B%20zones%20prot%C3%A9g%C3%A9es&f=false
  10. http://www.gfni.com.ph/
  11. www.pgmc.com
  12. http://www.platinumgroupmetals.net/
  13. http://www.slideshare.net/no2mininginpalawan/investor-presentation-june-2010-8993493
  14. http://www.reuters.com/article/philippines-mining-nickel-idUSL4N1A302D
  15. http://www.nickelasia.com/
  16. http://www.bloomberg.com/research/stocks/private/snapshot.asp?privcapId=61178139
  17. http://greedypeg.org/mining/Toronto-Narra-Nickel-Project-Citinickel-Mines-Oriental-Peninsula-Narra-Palawan.html
  18. http://contracts.ph-eiti.org/supporting-documents/Citinickel%20Mines%20and%20Development%20Corporation%20-%20MPSA%20No.%20229-2007-IVB,%202007/EIS_Citinickel%20Mines.pdf
  19. https://www.facebook.com/pages/Citinickel-Mines-Bato-Bato-Narra-Palawan/1573003712921612
  20. https://ejatlas.org/conflict/pulot-citinickel-mine-in-palawan-philippines
  21. https://ejatlas.org/conflict/narra-citinickel-mine-in-palawan-philippines
  22. http://www.manilatimes.net/contractual-workers-up-in-arms-vs-mining-firm/266950/
  23. http://palawan-news.com/denr-suspends-two-mining-operations-citinickel/

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert B. Fox, The Tabon Caves : archaeological explorations and excavations on Palawan Island, Philippines, National Museum, Manille, 1970, 197 p.
  • (en) Robert B. Fox, Religion and society among the Tagbanuwa of Palawan Island, Philippines, National Museum, Manille, 1982, 262 p.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Les Deux fils du chamane, film de Pierre Boccanfuso, 1998, 56'
  • (fr) Le Chamane, son neveu et le capitaine, film de Pierre Boccanfuso, 2008, 87'
  • (fr) Y a-t-il un chaman dans l'ethnie, film de Pierre Boccanfuso, 2015, 93'

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]