Seconde Guerre mondiale : avril 1945

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chronologie de la Seconde Guerre mondiale

Mars 1945 - Avril 1945 - Mai 1945

  • 4 avril :
    • Libération de Bratislava par l'Armée rouge.
    • Le camp de concentration d'Ohrdruf est libéré par les Alliés.
    • Attaque des unités allemandes encerclées dans la Ruhr par la 9e armée américaine.
    • Dernière directive du bureau de presse du Reich, ordonnant à la presse d'inciter les Allemands à la résistance.
  • 13 avril :
    • Entrée des troupes soviétiques dans Vienne (Autriche) (13-16 avril).
    • Prise de Dortmund par les troupes américaines engagées dans la Ruhr.
    • Vienne est libérée par des troupes soviétiques.
    • Libération du camp de concentration de Buchenwald par les troupes américaines.
    • Les SS quittent Bergen-Belsen.
    • Albert Hoffmann décrète unilatéralement la dissolution du NSDAP dans son Gau de Westphalie-Sud.
  • 14 avril :
    • Des centaines de Boeing B-29 américains bombardent Tokyo.
    • Fin de la résistance des troupes allemandes dans la poche de la Ruhr. 325 000 soldats dont 30 généraux seront fait prisonniers.
  • 18 avril : fin de la résistance allemande dans la Ruhr
    • Les Américains entrent en Tchécoslovaquie.
    • Les lignes de défense allemandes en Italie du nord sont percées à Argenta
    • Prise de Magdebourg par les troupes américaines.
  • 19 avril :
    • Les troupes soviétiques atteignent la Spree.
    • Les troupes américaines occupent Leipzig
    • Dernier discours public de Goebbels, à Berlin
    • Rencontre à Hartzwalde (propriété de Kersten) entre Heinrich Himmler, Felix Kersten et Norbert Masur, représentant suédois du congrès juif mondial dans le but de faire libérer des milliers de juifs : opération des bus blancs de la Croix-Rouge
  • 20 avril :
    • Évacuation partielle du camp de Sachsenhausen.
    • Les Alliés occupent Nuremberg; Karl Holz, Gauleiter de Franconie, meurt dans les décombres du siège de la police, où il s'est retranché avec un groupe de soldats.
    • Le général von Vietenghof, remplaçant de Kesselring, ordonne la retraite aux troupes allemandes d'Italie
    • Hitler fête ses 56 ans ; il fait sa dernière apparition publique dans le jardin de la nouvelle chancellerie - au-dessus du bunker, pour décorer de la croix de fer des Hitlerjugend qui sont parvenus à détruire des chars soviétiques dans les faubourgs de Berlin.
    • Le secrétaire d'État Friedrich Wilhelm Kritzinger ordonne l'évacuation des fonctionnaires des ministères encore en poste à Berlin.
    • Condamnation à mort du général Dentz par la Haute cour de justice (elle sera commuée en prison à vie en octobre)[1]


La poignée de main de Torgau

« Sam » et « Ivan », en réalité les soldats William Robertson et Alexander Sylvashko, se serrent symboliquement la main devant le panneau EAST MEETS WEST ;
cette photographie fut bien entendue arrangée le jour même sur l'Elbe .
  • 22 avril
    • La Ire armée française occupe Stuttgart, qui s'est rendue sans combattre.
  • 23 avril
    • Les troupes américaines arrivent sur le Danube à Regensburg
    • Dernière visite de Speer à Hitler, dans le Bunker de la Chancellerie du Reich, à Berlin.
    • Disgrâce de Goering, mis aux arrêts à Bertschesgaden
  • 25 avril :
    • Elbe Day : jonction des troupes américaines et soviétiques au pont de Torgau sur l'Elbe ;
    • Berlin est totalement encerclé par les troupes soviétiques en fin de matinée
    • Début de la conférence de San Francisco.
    • Gênes se soulève et est libérée par les partisans italiens
    • Rencontre chez l'archevêque de Milan, Mgr Shuster, entre Mussolini accompagné de quelques dirigeants fascistes et des membres de la CLNAI qui lui demandent une reddition immédiate. Mussolini réserve sa réponse et se retire.
La mort d'Adolf Hitler fera le lendemain du 30 avril les gros titres des journaux.
  • 27 avril :
    • Les troupes américaines entrent en Autriche.
    • Reddition de Ratisbonne devant les troupes alliées.
    • Pétain est interné au fort de Montrouge
    • Refus du Liechtenstein d'accueillir Pierre Laval[2].
  • 28 avril :
    • Benito Mussolini et sa maitresse Clara Petacci sont exécutés par des partisans italiens.
    • La XIIe armée allemande commandée par le général Wenck attaque pour dégager Berlin. Après un succès initial, elle est obligée d'interrompre son offensive.
    • Derniers gazages de prisonniers, des antifascistes autrichiens, dans le camp de Mauthausen.
    • Dans la nuit du 28 au 29, Hitler épouse sa maitresse Eva Braun dans le Führerbunker.
    • Pierre Laval s'envole, via Merano, pour l'Espagne qui lui a accordé l'asile pour 3 mois[3].
    • Reddition de la ville d'Augsbourg.
    • Tentative de coup d'état à Munich, menée par par trois officiers de la Wehrmacht et leurs troupes, vite réprimée.
    • Dernière édition du Völkische Beobachter, journal officiel du NSDAP, imprimé depuis Munich.
    • Fernand de Brinon, réfugié près d'Innsbruck se voit refuser l'asile en Suisse[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Paul Cointet, Sigmaringen, Paris, Perrin, coll. « Tempus », , 462 p. (ISBN 9782262033002), p. 400
  2. Sigmaringen, p. 408.
  3. Sigmaringen, p. 409.
  4. Sigmaringen, page 400.