Ouman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ouman
Умань
Blason de Ouman
Héraldique
Drapeau de Ouman
Drapeau
Ouman
Parc Sofiivka
Administration
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Subdivision Flag of Cherkasy Oblast.png Oblast de Tcherkassy
Maire Oleksandr Tsebriy
Code postal 20300 — 20319
Indicatif tél. +380 4744
Démographie
Population 87 111 hab. (2013)
Densité 1 941 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 45′ nord, 30° 13′ est
Altitude 166 m
Superficie 4 487 ha = 44,87 km2
Divers
Fondation 1616
Statut Ville depuis 1795
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Tcherkassy

Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Tcherkassy
City locator 14.svg
Ouman

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte administrative d'Ukraine
City locator 14.svg
Ouman

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte topographique d'Ukraine
City locator 14.svg
Ouman
Sources
Liste des villes d'Ukraine
tombe de Rabbi Nachman à Ouman
tombe de Rabbi Nachman à Ouman

Ouman (en ukrainien et en russe : Умань) est une ville de l'oblast de Tcherkassy, en Ukraine, et le centre administratif du raïon d'Ouman. Sa population s'élève à 87 111 habitants en 2013.

Géographie[modifier | modifier le code]

Bâtie au confluent des rivières Kamenka et Oumanka, Ouman doit son nom au deuxième de ces deux cours d'eau. Ouman se trouve à 155 km au sud-ouest de Tcherkassy.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Massacre d'Ouman.

Place forte importante au XVIIe siècle, Ouman est bâtie par la république des Deux Nations pour repousser les invasions des Tatars. Elle est le siège de la riche dynastie des Potocki jusqu'en 1824, lorsqu'Ouman est intégrée à l'Empire russe. De nombreuses résidences aristocratiques y sont construites à cette époque ainsi que le célèbre parc Sofiivka (150 hectares), qui doit son nom à Sophie (1801-1875) fille du comte Stanislas Potocki et épouse du général russe Pavel Kisselev.

La ville est également le point de résidence d'une importante communauté juive au XVIIIe et, au XIXe siècle, se trouve dans la zone de Résidence russe. Aujourd'hui encore, le pèlerinage des juifs hassidiques sur la tombe du rabbin Nahman de Bratslav, attire des milliers de fidèles chaque année, en particulier lors de la fête de Roch Hachana.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, lors de l'opération Barbarossa, le , trois armées soviétiques furent anéanties autour d'Ouman par le Groupe d'armées Sud. La Wehrmacht était suivie par des unités de l'Einsatzgruppe C. En 1939, quelque 13 000 Juifs vivaient à Ouman, mais une partie avait eu le temps de fuir la ville. L'Einsatzkommando 5 de l'Einsatzgruppe C avait prévu d'assassiner 8 000 Juifs les 22 et . Cependant, la milice collaborationniste ukrainienne et des soldats de la Wehrmacht commencèrent à agresser les Juifs d'Ouman dès le 21 septembre, tuant au hasard, surtout pour piller leurs habitations et violer leurs épouses ou filles. De nombreux Juifs s'enfuirent alors dans la campagne par crainte de nouvelles atrocités. L'Einsatzkommando 5 déclara plus tard dans un rapport n'avoir tué « que » 1 412 Juifs[1]. Le nombre total de Juifs tués à Ouman est incertain. Selon certaines estimations, 6 000 autres Juifs furent tués par la suite, beaucoup le [2]. Ces meurtres font partie de la « Shoah par balles ». Parmi les fuyards, une majorité rejoignit les partisans juifs, préférant mourir au combat qu'assassinés. La ville fut libérée le par le deuxième front ukrainien de l'Armée rouge.

Après la guerre, Ouman devint un important centre industriel et minier, également réputé pour la fabrication d'instruments scientifiques. Mais la plupart des 5000 juifs survivants ou revenus en ville, émigrèrent vers Israël dans les dix années suivantes ; des ukrainiens poussés par l'exode rural les remplacèrent.

Population[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[3] :

Évolution démographique
1860 1897 1923 1926 1939
10 10031 01640 73643 82144 384
1959 1970 1979 1989 2001
44 54663 37878 89790 59688 735
2009 2010 2011 2012 2013
87 72987 83687 43787 42587 111

Composition ethnique[modifier | modifier le code]

La composition ethnique de la population d'Ouman a considérablement évolué entre 1926 et 1959 car la plupart des Juifs ont disparu dans la Shoah.

Évolution de la composition ethnique de la population
Recensement de 1926 Recensement de 1959
Ukrainiens 43,3 % 76,5 %
Juifs 49,5 % 5,0 %
Russes 4,6 % 16,0 %

Économie[modifier | modifier le code]

Les principales entreprises d'Ouman sont :

  • Oumanfermmach (en ukrainien : Уманьферммаш) : mise en service en 1970, fabrique des équipements agricoles, 2 155 salariés (2006)[4].
  • Oumanski Zavod Megommetr (en russe : Уманский завод Мегомметр) : voltmètres et appareils de mesure du courant électrique, etc. Elle emploie 1 250 salariés (2006)[5].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Einsatzgruppe C, Operational Situation Report USSR No. 119, October 20, 1941. Sur le site holocaustresearchproject.org. Consulté le 14 novembre 2012.
  2. Memorial to the Murdered Jews of Uman - Suhoy Yar sur le site memorialmuseums.com. Consulté le 14 novembre 2012.
  3. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org(uk) « Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2010, 2011 et 2012 », sur database.ukrcensus.gov.ua« Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2011, 2012 et 2013 », sur database.ukrcensus.gov.ua
  4. Site de l'entreprise [1]
  5. Site de l'entreprise [2]

Liens externes[modifier | modifier le code]