Ordre de bataille lors des combats de Rossignol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article principal : Combats de Rossignol.

Ce qui suit est l'ordre de bataille des forces militaires en présence lors des combats de Rossignol (Belgique) qui ont lieu le .

France France[modifier | modifier le code]

Le Corps colonial[modifier | modifier le code]

2e division d'infanterie coloniale

  • 2e brigade d'infanterie coloniale
4e régiment d'infanterie coloniale (Toulon)
8e régiment d'infanterie coloniale (Toulon)
  • 4e brigade d'infanterie coloniale
22e régiment d'infanterie coloniale (Marseille)
24e régiment d'infanterie coloniale (Perpignan)
  • Éléments organiques divisionnaires :
1er régiment d'artillerie de campagne colonial.
5e escadron du 6e régiment de dragons
compagnie 22/1 du 1er régiment du génie

3e division d'infanterie coloniale

  • 1re Brigade d'infanterie coloniale
1er régiment d'infanterie coloniale (Cherbourg)
2e régiment d'infanterie coloniale (Brest)
  • 3e Brigade d'infanterie coloniale
3e régiment d'infanterie coloniale (Rochefort)
7e régiment d'infanterie coloniale (Bordeaux)
  • Éléments organiques divisionnaires :
2e régiment d'artillerie de campagne colonial.
6e escadron du 6e régiment de dragons
compagnie 22/3 du 1er régiment du génie


Éléments non endivisionnés (ENE)

  • 5e brigade d'infanterie coloniale
21e régiment d'infanterie coloniale (Paris)
23e régiment d'infanterie coloniale (Paris
3e régiment de chasseurs d'Afrique
3e régiment d'artillerie coloniale (Lorient)
Compagnies 22/2, 22/4, 22/16, 22/31 du 1er régiment du génie.

Flag of the German Empire.svg Allemagne[modifier | modifier le code]

Le VIe Corps d'armée (Breslau)[modifier | modifier le code]

11e division d'infanterie (Breslau)

10e Régiment de grenadiers « König Ferdinand-Wilhelm II » (1er silésien) (Schweidnitz)
38e Régiment de fusiliers « General-Feldmarschal Graf von Moltke » (Glatz)
11e Régiment de grenadiers « König Frederic III » (2e silésien)(Breslau)
51e Régiment d'infanterie (4e bas-silésien) (Breslau)
1er Régiment de cuirassiers de la Garde du Corps « Grand Electeur » (silesien) (Breslau)
8e Régiment de dragons « König Frederic III » (2e silésien) (Oels)
  • 11e Brigade d'artillerie de campagne (Breslau)
6e Régiment d'artillerie de campagne « von Peucker » (1er silésien) (Breslau)
42e Régiment d'artillerie de campagne (2e silésien) (Schweidnitz)

12e division d'infanterie (Neisse)

22e Régiment d'infanterie "Keith" (1er haut silésien) (Gleiwitz, Katowitz)
156e Régiment d'infanterie (3e silésien) (Beuthen,Tarnowitz)
  • 24e Brigade d'infanterie (Neisse)
23e Régiment d'infanterie « von Winterfeld » (2e haut silésien) (Neisse))
62e Régiment d'infanterie (3e haut silésien) (Cosel,Ratibor)
  • 78e Brigade d'infanterie (Brieg)
63e Régiment d'infanterie (4e haut silésien) (Oppeln,Lublinitz)
157e Régiment d'infanterie (4e silésien) (Brieg)
  • 12e Brigade de cavalerie (Neisse)
4e Régiment de hussards « Von Schill » (1er silésien) (Ohlau)
6e Régiment de hussards «  Graf von Götzen » (1er silésien) (Leobschutz)
2e Régiment de uhlans « Von Katzer » (silésien) (Gleiwitz)
11e Régiment de chasseurs à cheval (Tarnowitz)
  • 12e Brigade d'artillerie de campagne (Neisse)
21e Régiment d'artillerie de campagne « von Clauzewitz » (1er haut silésien) (Neisse, Grottkau)
57e Régiment d'artillerie de campagne (2e haut silésien) (Neustadt, Gleiwitz)

Éléments non endivisionnés (ENE)

6e régiment de chasseurs à pied (2e haut-silésien) (Oels)
3e détachement de mitrailleuses attaché au 51e régiment d'infanterie (Breslau)
6e régiment d'artillerie à pied « von Dieskau » (silésien) (Neisse)
6e bataillon du génie (silésien) (Neisse)
6e groupe du train des équipages (silésien) (Breslau)

Le VIIIe Corps d'armée de réserve (Coblence)[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jean-Louis Philippart et Éric Labayle, « ROSSIGNOL, 22 août 1914 », Journal du commandant Jean MOREAU, chef d'état-major de la 3e division coloniale, Editions Anovi, 2002 [1]
  • M. DENOLLE, LA GRANDE GUERRE vécue - racontée - illustrée PAR LES COMBATTANTS, tome premier, pages 61 à 65, Librairie Aristide Quillet, éditeur, Paris, 1922

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]