Olivier Chauzu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Olivier Chauzu est un pianiste concertiste franco-espagnol, né le 18 décembre 1963.

"Olivier Chauzu, le maître des couleurs" (Le Monde, 21 novembre 2006).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie au Conservatoire à rayonnement régional de Bordeaux, puis au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris dans la classe de Gabriel Tacchino, puis Théodore Paraskivesco, ainsi que Jean-Claude Pennetier et Christian Ivaldi. Ses deux premiers prix en poche (de piano et de musique de chambre) il suit le cycle de perfectionnement, travaille avec Dimitri Bashkirov, Leon Fleisher et commence à se produire en concerts en France et à l'étranger. Il part au Canada étudier au Banff Centre avec György Sebök, Paul Badura-Skoda, Anton Kuerti. Le concours international Yvonne Lefébure suivi d'un prix au concours international Maria Canals le fait immédiatement connaître comme un interprète de Debussy ("Beaucoup mieux qu'un bon pianiste, un vrai musicien", dit Gérard Geffen dans La Lettre du musicien nº93).

Il obtient un doctorat de littérature espagnole à l’Université de Pau et des Pays de l'Adour dont il participe au laboratoire de langues romanes, et donne fréquemment en concert Goyescas de Enrique Granados et la suite Iberia de Isaac Albéniz, pour laquelle il obtient le Diapason d'or. Suivent l'intégrale de la musique pour piano de Paul Dukas, dont la grande sonate en mi bémol mineur, un récital Schumann (Humoresque, Davidsbündlertänze et Toccata), puis un enregistrement consacré aux sonates de Beethoven. Engagé dans la création contemporaine, il enregistre aussi les cinq regards pour piano de Philippe Forget et les trios de Lucien Guérinel. Il crée à Toronto (Canada) Fragments de soleil de Philippe Forget, ainsi que les Poèmes de Pablo Neruda de Omar Daniel.

Il a joué avec l'Orchestre philharmonique de Calgary, l'Orchestre philharmonique de Mexico avec Marco Parisotto, l'Orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg, l’Orchestre symphonique et lyrique de Nancy avec Jérôme Kaltenbach, la Cappella istropolitana de Bratislava avec Christian Benda, avec Michel Tabachnik, l'Orchestre Régional Bayonne-Côte Basque et se produit avec Raphaël Perraud, Pierre Amoyal, Staffan Mårtensson, Roland Daugareil, Nicholas Angelich, François Leleux, Jean-Pierre Armengaud, avec qui il signe sous le label Naxos l'intégrale de l'œuvre pour quatre mains de Debussy. Il parcourt le monde, Espagne, France, Portugal, République tchèque, Suède, Allemagne, Amérique, Moyen et Extrême-Orient.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Dukas, Intégrale de l'œuvre pour piano, Sonate, Variations Interlude et Finale, Prélude élégiaque, La plainte, au loin, du faune. Calliope, distribution Harmonia Mundi [2]
  • Robert Schumann, Toccata, Davidsbündlertänze, Humoreske. Calliope, distribution Harmonia Mundi [3]
  • Ludwig van Beethoven, sonates opus 101 et opus 106. Calliope, distribution Harmonia Mundi [4]
  • Robert Schumann, les trois sonates pour piano. Azur Classical.
  • Gustave Samazeuilh, Complete piano works. Grand Piano, Naxos.
  • Ernest Chausson et Jean Cras, trios pour piano, violon, violoncelle. Euromuses
  • Felix Mendelssohn, les deux trios pour piano, violon, violoncelle, Trio des Aulnes. Euromuses
  • Lucien Guérinel, Trios nº1 et2. Integral Classic [6]
  • Philippe Forget, Canaa et Cinq regards pour piano. Anima Records [7]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • [8] Le Monde : Olivier Chauzu, le maître des couleurs

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [9] Site officiel du pianiste
  • [10] Biographie commentée
  • (es) [11] La poética de Martín Gaite

[modifier | modifier le code]