Gustave Samazeuilh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Samazeuilh.
Gustave Samazeuilh
Gustave Samazeuilh 1930.jpg

Gustave Samazeuilh en 1930

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Gustave Marie Victor Fernand SamazeuilhVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Mouvement
Distinction

Gustave Samazeuilh, né à Bordeaux le [1] et mort à Paris le [1], est un compositeur et critique musical français.

Biographie[modifier | modifier le code]

De famille bordelaise, Gustave est un fils de Fernand Samazeuilh, banquier, et de Marie Elise Lefranc, fille de l'ancien ministre de l'Intérieur Victor Lefranc.

D'abord élève d'Ernest Chausson[1], il entre à la Schola Cantorum[1]'[2] en 1900 et travaille avec Vincent d'Indy[2] et Charles Bordes. Il bénéficie également des conseils de Paul Dukas. Il sera proche des musiciens de son temps comme Enesco, Fauré, Ravel, Roussel et l'ami de Richard Strauss[2].

Gustave Samazeuilh fut compositeur, mais aussi pianiste. En dépit de sa longue carrière, son œuvre, où se mêlent avec une subtilité d'écriture bien personnelle influences post-franckistes et réminiscences debussystes, est restée assez mince et date, pour l'essentiel, d'avant la Seconde guerre mondiale.

Il fut ainsi davantage célèbre comme critique, entre autres à La République française et à La Revue musicale, ou comme musicographe et traducteur. Il a notamment traduit en français le drame musical en trois actes de Richard Wagner, Tristan et Isolde, et fait paraître des études sur Paul Dukas (1913)[2] et Ernest Chausson (1941)[2] ainsi que ses souvenirs musicaux.

Il a écrit, en outre, plus d’une centaine de réductions pour piano d’œuvres de ses contemporains. On lui doit notamment une réduction pour flute (ou violon) et piano du Prélude à l'après-midi d'un faune de Claude Debussy.

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

Piano
  • Suite en sol mineur (1902)
  • Petites Inventions (1903)
  • Naïades, au soir... (1910)
  • Le Chant de la mer (1918-1919)
  • Nocturne (1938)
  • Esquisses (1944-1945)
  • Evocation (1947)
Instruments divers
  • Sérénade, pour guitare (1903)
  • Lamento e Moto perpetuo, pour violon
Musique de chambre
  • Fantaisie élégiaque, pour violon et piano (1896-1913)
  • Quatuor à cordes en mineur (1898-1900)
  • Divertissement et Musette, nonette mixte pour vents et cordes (1902)
  • Sonate pour violon et piano, en si mineur (1902-1903)
  • Chant d'Espagne, pour clarinette (ou violon) et piano (1925)
  • Luciole, pour flûte (ou clarinette en si bémol) et piano (v. 1933)
  • Suite en trio, pour violon, alto et violoncelle (1937)
  • Cantabile et Capriccio, pour quatuor à cordes (1947)
  • Deux pièces brèves, pour violon (ou alto) et piano (1948)
Orchestre
  • Etude symphonique d’après La Nef d’Élémir Bourges (v. 1905-1906)
  • Le Sommeil de Canope (1906-1913), poème vocal-symphonique
  • Nuit... (v. 1924), poème symphonique
  • Naïades, au soir (orchestration en 1924), poème symphonique
  • Le Cercle des heures (1933), poème lyrique sur des vers de Franz Toussaint et recueillis par Sung-Nien-Hsu
  • L'Appel de la danse, ballet (1946)
Musique vocale
  • Mélodies (Chanson à ma poupée ; Dans la brume argentée ; Feuillage du cœur, Japonerie, La Barque, L'âme des iris, Tendresse, etc.)

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Un musicien français, Paul Dukas (1865-1935), 1936
  • Gustave Samazeuilh, Musiciens de mon temps : Chroniques et souvenirs, Paris, Éditions Marcel Daubin, , 430 p. regroupant des textes de 1925 à la fin de la Seconde Guerre mondiale

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Complete piano works (Intégrale de l'œuvre pour piano). Olivier Chauzu. Grand Piano (GP669), mars 2015.
  • Musique pour piano - Le Chant de la mer : Marie-Catherine Girod (CD : 3D Classics 3D 8020) -
  • Musique pour piano - Stéphane Lemelin (CD : Atma Classique ACD22210)
  • Instruments divers - Sérénade : Kazuhito Yamashita, guitare (CD : Crown CRCC-29)
  • Musique de chambre - Sonate pour violon et piano : Andrew Hardy, violon ; Uriel Tsachor, piano (CD : Musique en Wallonie MEW 0528) - Chant d'Espagne : Yehudi Menuhin, violon ; Louis Persinger, piano (CD : Biddulph Records LAB031) - Lamento e Moto perpetuo : Zino Francescatti, violon (DVD : EMI Classics 99692) - Quatuor à cordes : Quatuor Joachim (CD : Calliope CAL 9889) - Divertissement et Musette, nonette : Chamber Music Palm Beach (CD : Klavier KCD-11120)
  • Musique pour orchestre - Nuit, poème symphonique : Orchestre du Conservatoire de Paris, Charles Munch (CD : A Classical Record W 70018)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Marc Honegger, Dictionnaire de la musique : Tome 2, Les Hommes et leurs œuvres. L-Z, Bordas, , 1232 p. (ISBN 2-04-010726-6), p. 977
  2. a, b, c, d et e Dictionnaire de la musique : sous la direction de Marc Vignal, Larousse, , 1516 p. (ISBN 978-2-0358-6059-0), p. 1227