Numa Gilly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Numa Gilly
Illustration.
Fonctions
Député du Gard (1885-1889)
Gouvernement IIIe République
Groupe politique Extrême gauche
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Sommières
Date de décès
Lieu de décès Nîmes
Résidence Nîmes

Numa Gilly est un homme politique français, né le à Sommières et mort le à Nîmes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tonnelier devenu député-maire de Nîmes, le socialiste anti-opportuniste Numa Gilly acquiert une notoriété nationale en septembre 1888, quand il accuse de corruption la majorité des membres de la commission du budget. Il est poursuivi et condamné en 1889 pour ces propos, qu'il a réitérés dans un livre (Mes dossiers, introduit par Élie Peyron et préfacé par Auguste Chirac)[1] et qui font le jeu de l'antiparlementarisme boulangiste[2].

Mandats[modifier | modifier le code]

  • Maire de Nîmes (1888, 1889, 1890)
  • Député du Gard (1885-1889)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Numa Gilly, Mes dossiers, Paris, Albert Savine, 1889.
  2. Jean Garrigues, Le Boulangisme, Paris, PUF, 1992, p. 52.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]