No Return

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
No Return
Description de cette image, également commentée ci-après
No Return, sur scène au Metal Meeting d'Eindhoven, en 2015.
Informations générales
Autre nom Evil Power (1984–1988)
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Thrash metal, death metal, metal mélodique[1], speed metal (débuts)[2]
Années actives Depuis 1984
Labels Mighty Music
Site officiel www.noreturnofficial.com
Composition du groupe
Membres Alain « Al1 » Clément
David Barbosa
Joël Barbosa
Mick
Geoffroy Lebon
Anciens membres Voir anciens membres

No Return est un groupe de thrash et death metal français, originaire de Mériel, dans le Val d'Oise. Formé en 1989, le groupe figure parmi les précurseurs de la scène thrash et death.

No Return enregistre son premier album studio, intitulé Psychological Torment (1990) en Allemagne, en compagnie du batteur de Coroner, Marky Marquis, puis un deuxième album, intitulé Contamination Rises (1992) aux Morrison Studios de Tampa, Floride.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1984–1994)[modifier | modifier le code]

Le groupe est initialement formé en 1984 à Mériel, dans le val d'oise sous le nom d'Evil Power[3],[2]. Sous ce nom, le groupe enregistre et publie une démo intitulée First Invasion en 1987 et participe à la compilation Thrashing Rage Vol.I. Ils changent de nom pour No Return en 1989[4].

No Return enregistre son premier album studio, intitulé Psychological Torment (1990) en Allemagne, en compagnie du batteur de Coroner, Marky Marquis, puis un deuxième album, intitulé Contamination Rises (1992) aux Morrison Studios de Tampa, Floride, qu’il aura l’occasion de promouvoir lors de concerts en compagnie de Coroner, Napalm Death et Sepultura.

De Seasons of Soul à Manipulated Mind (1995–2009)[modifier | modifier le code]

En 1992, le groupe assiste au départ du chanteur Phil Ordon, qui est remplacé par Tanguy, avec lequel ils enregistrent l’album Seasons of Soul (1995), et l'EP Red Embers (1997), au studio des Forces Motrices à Genève, en Suisse, avec le producteur David Weber (Young Gods, Lofofora, Treponem Pal), avant de partir à son tour[3]. Sous cette formation, No Return prend part à la tournée Brutal Tour en compagnie des grands groupes français du moment Massacra, Loudblast et Crusher. Le chanteur Steeve Petit (futur Zuul FX) rejoint le groupe pour l’enregistrement de Self Mutilation (1999)[3]. La formation est vite complétée par l’arrivée d’un second guitariste, Benoît Antonio, et d’un sampler, Malko Pouchin. Cette légère réorientation vers un son plus brutal, et l’apport de samples, permet au groupe une reconnaissance au niveau européen.

Machinery, publié en 2002, poursuit la lignée thrash-death brutal, mais se révèle plus mélodique et plus abouti. La signature sur le label allemand Nuclear Blast lui permet d’être distribué à l’échelle mondiale. La bassiste Olivia intègre le groupe à cette époque, qui se produit devant plusieurs milliers de spectateurs en compagnie de groupes d’envergure internationale lors de festivals européens comme le Summer Breeze Open Air en Allemagne, ou le Hole in the Sky Fest en Norvège[5].

C’est un groupe à l’effectif renouvelé, avec le guitariste Alain Clément comme seul survivant de la formation origine, qui enregistre l’éponyme No Return (2006) chez Season of Mist[6] avec Moreno Grosso derrière le micro pour la première fois. Le batteur Dirk Verbeuren (Scarve, Soilwork) assure l’intérim en l’absence de batteur officiel. En 2007, le groupe s'enrichit d'un batteur permanent (ex-Korum) en la personne de Boban, et d'un bassiste David Barbosa (Untuned, Les Frères Barbosa). La formation se bonifie encore avec l'arrivée de Nicolas Coudert (ex-Korum, 7th Nemesis) à la guitare et donne naissance à un nouvel album un an après, Manipuled Mind en 2008.

Nouveaux albums (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

No Return, aux Trinitaires de Metz, en France, le .

En avril 2010, Moreno Grosso (ex-Celtic Blood) annonce la fin de son aventure au sein de No Return, et c'est en aout que le groupe annonce L. Chuck D au micro. À la fin de 2013, Mick (ex-Destinity ; chant), Jérôme Point-Canovas (ex-Sonny R3D, ex-E-Force, Angher ; guitare) et Joël Barbosa (batterie), rejoignent No Return. Le groupe célèbre ses 25 années d'existence courant 2014 lors d'une grande série de dates à travers toute la France. Au cours de l'été 2014, le groupe enregistre son tout nouvel album au très célèbre Hansen Studios, au Danemark, et signe un contrat avec Mighty Music pour une sortie mondiale. L'album, intitulé Fearless Walk to Rise, est annoncé et publié le . Le groupe réalisera une tournée européenne aux côtés de Dew-Scented et Angelus Apatrida ainsi qu'une tournée française avec Mercyless. Il participe également à de nombreux festivals tels que le Hellfest, à Clisson.

En novembre 2015, No Return annonce sur sa page Facebook que son guitariste Jérôme Point-Canovas quitte le groupe[7],[8], il sera remplacé par Geoffroy Lebon (ex-Ashura) en février 2016, le groupe repartira sur les routes Européennes et finira la promo du dernier album en date Fearless Walk to Rise avec Onslaught et Mors Principium Est au cours du mois de septembre 2016.

En février 2017, No return repart au Hansen studio enregistrer son nouvel album The Curse Within. Le label danois Mighty music annonce la sortie pour novembre 2017.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Alain « Al1 » Clément - guitare (depuis 1989)
  • David Barbosa - basse (depuis 2007)
  • Joël Barbosa - batterie (depuis 2013)
  • Mick - chant (depuis 2013)
  • Geoffroy Lebon - guitare (depuis 2016)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Didier le Baron - batterie (1989-?)
  • Laurent Janault - basse (1989-1997)
  • Eric le Baron - guitare (1989-1993)
  • Philippe Ordon - chant (1989-1992)
  • Tanguy Bourgeois - chant (1992-1998)
  • Laurent Plainchamp - chant (1998-1999)
  • Steeve « Zuul » Petit - chant (1999-2003)
  • Olivier Herol - basse (2000-2001)
  • Malko Pouchin - claviers (2000-2003)
  • Olivia Scemama - basse (2001-2004)
  • Benoit « Ben » Antonio - guitare (2001-2007)
  • Moreno Grosso - chant (2003-2010)
  • Loïc Colin - basse (2004-?)
  • Jiu - basse (2004-2006)
  • Boban Tomic - batterie (2004-2013)
  • Nicolas Coudert - guitare (2007-2013)
  • L. Chuck D. - chant (2010-2013)
  • Jérôme Point-Canovas - guitare (2013-2015)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Psychological Torment
  • 1992 : Contamination Rises
  • 1995 : Seasons of Soul
  • 2000 : Self Mutilation
  • 2002 : Machinery
  • 2006 : No Return
  • 2008 : Manipulated Mind
  • 2012 : Inner Madness
  • 2015 : Fearless Walk to Rise
  • 2017 : The Curse Within

Autres[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Vision of Decadence (démo)
  • 1997 : Red Embers (EP)
  • 2013 : Psychological Contamination (compilation)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Interview CD - No Return », sur Pavillon666 (consulté le 2 mars 2017).
  2. a et b (en) « Evil Power », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 2 mars 2017).
  3. a, b et c (de) « No Return », sur laut.de (consulté le 2 mars 2017).
  4. (en) « No Return », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 2 mars 2017).
  5. « NO RETURN - Inner madness - chronique », sur Pavillon666 (consulté le 2 mars 2017).
  6. (de) « No Return - No Return », sur musik-sammler.de (consulté le 12 février 2012).
  7. « Départ d'un guitariste de No Return », sur Shoot Me Again Magazine (consulté le 2 mars 2017).
  8. « NO RETURN cherche un nouveau guitariste », sur Radio Metal, (consulté le 2 mars 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]