Nicole Mossoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nicole Mossoux
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Nicole Mossoux est une danseuse et chorégraphe belge née à Bruxelles le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à l'école Mudra de Maurice Béjart, elle crée plusieurs pièces seule dès 1978. Puis, après sa rencontre avec le dramaturge et metteur en scène Patrick Bonté, elle crée avec lui la première chorégraphie d'une longue série commune et partagée, Juste Ciel (), présentée à la Raffinerie du Plan K, dirigée par Frédéric Flamand[1].

Quelques années plus tard, les deux artistes fondent la Compagnie Mossoux-Bonté, qui ne cessera de fondre danse et théâtre en un seul langage, nourri de psychanalyse et de philosophie, à la rencontre de l'imaginaire du spectateur[1],[2],[3].

Depuis 1985, leur partenaire en matière de création de costumes est Colette Huchard.

Chorégraphies[modifier | modifier le code]

  • Nicole Mossoux seule
  • Nicole Mossoux et Patrick Bonté
    • 1985 : Juste Ciel
    • 1988 : Les Petites Morts
    • 1989 : Simulation
    • 1990 : Les Dernières Hallucinations de Lucas Cranach l'Ancien
    • 1991 : L'amour, ce sera très froid...
    • 1992 : Rien de réel (suivi d'un film de Michel Jakar, 1994)
    • 1994 : Twin Houses
    • 1995 : Pompeï
    • 1996 : Contre Saturne
    • 1998 : Simonetta Vespucci
    • 2000 : Jonction Nord-Midi
    • 2001 : Hurricane
    • 2002 : Katafalk
    • 2003 : Light !
    • 2004 : Générations
    • 2005 : Helium
    • 2006 : Noli me tangere et Nunakt (avec Karine Ponties)
    • 2007 : Khoom
    • 2008 : Kefar Nahum
    • 2009 : Les Corps magnétiques
    • 2009 : Skeleton
    • 2011 : Les buveuses de café
    • 2011 : Migrations
    • 2012 : Juste Ciel
    • 2013 : Les Buveuses de café - nouvelle version
    • 2013 : Histoire de l'imposture
    • 2015 : Vice Versa
    • 2017 : A Taste of Poison
    • 2017 : Alban
    • 2018 : Les Miniatures (Alecto, Vice Versa, Alban, (At) The Crack of Dawn)
    • 2019 : The Great He-Goat

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Didier Plassard, « Mossoux, Nicole [Bruxelles 1956] », dans Béatrice Didier, Antoinette Fouque et Mireille Calle-Gruber (dir.), Dictionnaire universel des créatrices, Éditions Des femmes, , p. 3040-3041
  2. « Nicole Mossoux et Marc Monnet Les rites et les sons », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. Frédérique Roussel, « “Kefar Nahum”, sévices de table », Libération,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]