Nicolas Théodore de Saussure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saussure.
Nicolas Théodore de Saussure
Nicolas-Théodore de Saussure.jpg

Nicolas-Théodore de Saussure.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
GenèveVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
N.T.Sauss.Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Fratrie
Alphonse de Saussure (d)
Albertine Necker de SaussureVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de

Nicolas Théodore de Saussure est un chimiste et un botaniste suisse, né en 1767 à Genève et mort à Genève en 1845.

Biographie[modifier | modifier le code]

Etudie à l'Académie de Genève (1782-1786), où son père Horace-Bénédict de Saussure (1740-1799) est professeur de philosophie, et où il est également l'élève de Marc-Auguste Pictet. Il complète ultérieurement sa formation de chimiste en Angleterre (1793-94).

Il devient en 1802 professeur honoraire de minéralogie et de géologie à l'académie de Genève, car les chaires de chimie avaient déjà été attribuées à Pierre-François Tingry, Henri Boissier et Gaspard De la Rive pour la chimie médicale. C'est pourquoi il se fera suppléer par son neveu Louis-Albert Necker, auquel il confiera également l'usufruit du cabinet de lithologie de son père Horace-Bénédict.

Il était correspondant de nombreuses sociétés savantes, dont l'Académie des Sciences de Paris (1808), la Royal Society de Londres (1820) et l'Institut de Bologne (1830). Il a épousé Renée Fabri-Vernet (1767-1847).

Œuvre[modifier | modifier le code]

À partir de 1786, Théodore de Saussure participe aux relevés de terrain de son père et s'occupe de l'édition des deux derniers volumes de ses Voyages dans les Alpes (1796).

Ses propres travaux portent d'abord sur la formation de l'acide carbonique dans les végétaux (1797) et sur le rôle des minéraux et des sels dans leur nutrition (1800). La synthèse de ses analyses de chimie végétale est publiée dans ses Recherches chimiques sur la végétation (1804), qui constituent un modèle de rigueur et de précision.

D'autres travaux, menés à partir de 1808, sur les processus biochimiques aboutissent à plusieurs publications sur l'amidon (1814 et 1819), sur la maturation des fruits et des fleurs (1821 et 1822) et sur la germination du blé (1833). Il compare aussi la germination et la fermentation (1833). Son mémoire sur la fermentation alcoolique (1841) sera tenu en haute estime par Louis Pasteur.

Il est le premier a avoir donné une analyse chimique correcte de la dolomite, nommée ainsi en l'honneur du géologue Dolomieu[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • «Analyse de la Dolomie», Journal de Physique, 40, 1792, p. 161-173.
  • «La formation de l'acide carbonique est-elle essentielle à la végétation ?», Annales de Chimie, 24, 1797, p. 135-149, 227-228 et 336-337.
  • Recherches chimiques sur la végétation, Genève, 1804.
  • «Mémoire sur la composition de l'Alcool et de l'Ether sulfurique», Journal de Physique, 64, 1807, p. 316-351.
  • «Nouvelles observations sur la composition de l'alcool et de l'éther sulfurique», Annales de chimie, 89, 1814, p. 273-305.

Iconographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • P. Robin, M. Blondel-Mégrelis, «1800 et 1840, physiologie végétale et chimie agricole», in Comptes rendus de l'Académie d'agriculture de France, 87, 2001, 31-59.
  • Augustin-Pyramus de Candolle (2004). Mémoires et Souvenirs (1778-1841) édités par Jean-Daniel Candaux et Jean-Marc Drouin avec le concours de Patrick Bungener et René Sigrist. Georg Éditeur (Chêne-Bourg, Genève), collection Bibliothèque d’histoire des sciences : xv + 591 p. (ISBN 2-8257-0832-1).
  1. Earth and planetary sciences, Volume 330, Numéros 1-6 Par Académie des sciences (France) 2000

N.T.Sauss. est l’abréviation botanique standard de Nicolas Théodore de Saussure.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI