Albertine Necker de Saussure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Albertine Necker de Saussure
Albertine Necker de Saussure.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Coat of Arms of Geneva.svg genevoise, puis suisse dès 1815
Activités
Famille
Père
Mère
Albertine-Amélie Boissier
Fratrie
Conjoints
Jacques Necker (d)
Charles Turrettini (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
William Turrettini (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
100elles 20190811 Rue Albertine Necker de Saussure - Rue du 31 Décembre.jpg
Plaque commémorative

Albertine Adrienne Necker de Saussure (1766, Genève - 1841, Monnetier-Mornex, près de Genève) fut une pédagogue, essayiste et traductrice suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille du naturaliste Horace-Bénédict de Saussure, et d'Albertine-Amélie Boissier, parents qui lui donnèrent la meilleure éducation, Albertine de Saussure épousa le botaniste Jacques Necker (1757-1825)[1], neveu de Necker, le ministre de Louis XVI.

Elle est la sœur du célèbre chimiste Nicolas Théodore de Saussure. Frappée de surdité précoce, elle se retira de la société brillante du XVIIIe siècle à laquelle elle semblait promise pour se consacrer à l'éducation de ses enfants et à l'étude.

Son ouvrage principal, L'Éducation progressive ou Étude du cours de la vie (1828), marqué par une morale rigide, eut une influence durable sur les théories pédagogiques et sur les principes de l'éducation des femmes. Il fut couronné par l'Académie française[réf. nécessaire].

Elle écrivit également une biographie de son amie et cousine Mme de Staël en guise d'introduction à la première édition de ses œuvres en 1821.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pionnières et créatrices en Suisse romande, XIXe et XXe siècles (Service pour la promotion de l'égalité entre homme et femme), Genève : Slatkine, [2004], pp. 288-295.
  • L'éducation progressive, ou Étude du cours de la vie 1828-1832 T1 [1] T2 [2]
  • Éloge historique de M. de Périgord... 1800 [3]
  • Notice sur le caractère et les écrits de Mme de Staël 1820 [4]

Références[modifier | modifier le code]

  1. René Sigrist, « Biographie de Jacques Necker », sur Dictionnaire historique de Suisse, (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]