Native Baptist Church

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Native Baptist Church
Mouvement Christianisme évangélique
Courant Baptisme
Lieu Douala, Drapeau du Cameroun Cameroun
Fondation 1849

La Native Baptist Church (NBC) située à Douala est une église de l'Église Baptiste du Cameroun. La pierre tombale du pasteur Adolph Lotin Same (1881-1946), une figure charismatique de cette première église “indigènes” au Cameroun se trouve sur sa cour.

L'histoire[modifier | modifier le code]

La Native Baptist Church a été fondée en 1849 par la Mission Baptiste de Londres; elle est la première congrégation religieuse européenne à s'installer sur les rives du Fleuve Wouri. Le missionnaire Joseph Merrick, un noir de la Jamaïque, fils d'esclaves libérés, arrivé en 1843, diffuse le christianisme, tout en favorisant l'esprit d'indépendance des peuples. La Native Baptist Church a lutté pendant tout un siècle avant de devenir une église locale indépendante.

En 1886, deux ans après la signature du traité entre les Allemands et les Douala, lorsque les autorités allemandes expulsent la Mission Baptiste et transfèrent son travail à la Mission de Bâle, la congrégation locale de la Native Baptist Church, dirigée par le Révérend Joshua Dibundu Dibue, proteste vigoureusement pour son autodétermination. En 1917, sous le régime français, le Native Baptist Church est de nouveau opposée à l'autorité de la Société des missions évangéliques de Paris.

Nommé président de la Native Baptist Church en 1921, le révérend Adolphe Lotin Same continue la lutte pour l'indépendance de l'église locale. Très critiqué, il est publiquement déchu de son mandat en 1922. La répression durcissant, la Native Baptist Churches est fermée. Lotin est forcé de prêcher en secret. Il est réhabilité en 1932, mais pas apprécié par les autorités françaises, il écope de plusieurs autres peines de prison. Généralement considéré comme le premier leader nationaliste de l'époque coloniale française, ce compositeur de musique écrits plus de 200 cantiques encore chantés aujourd'hui.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

En 1949, la Native Baptist Church s'enregistre comme église indépendante et change son nom pour devenir l'Église Baptiste du Cameroun (EBC).

En 2006, le bâtiment de l'église est mis en valeur par un signe produit par doual art et conçu par Sandrine Dole; le signe présente une image historique de l'édifice et une description de son histoire.[1]

References[modifier | modifier le code]

  1. Native Baptist Church in Douala Ville d'art et d'histoire, doual'art, Douala, 2006.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) L. R. Brutsch, « Origine et développement d'une église indépendante africaine », in Le monde non-chrétien, no 12, octobre-décembre 1949, p. 408-424
  • (en) Richard A. Joseph Church, « State and Society in Colonial Cameroon », in International Journal of African Historical Studies, no 13, 1980, p. 5-32
  • (en) Paul Gifford, African Christianity: Its Public Role, Hurst, London, 1998, 368 p. (ISBN 1-85065-335-6)
  • (en) J. Gordon Melton et Martin Baumann, « Native Baptist Church », in Religions of the World: A Comprehensive Encyclopedia of Beliefs and Practices, ABC-CLIO, 2010 (2e éd.), p. 2045 (ISBN 9781598842043)