Aller au contenu

Église évangélique du Cameroun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église évangélique du Cameroun
Image illustrative de l’article Église évangélique du Cameroun
Généralités
Orientation réformée-presbytérienne
Gouvernance Système presbytérien synodal
Structure 22 régions synodales
Territoire Cameroun
Président BILLA MBENGA Alexandre
Affiliation Conseil des Églises protestantes du Cameroun (CEPCA)
Communion mondiale d'Églises réformées (WCRC)
Fondation
Date
Lieu Douala
Origine et évolution
Issue de Église réformée de France
Chiffres
Membres 2,5 millions
Ministres 700 pasteurs et évangélistes
Écoles primaires 178
Écoles secondaires 12
Universités Faculté de Théologie Protestante de Yaoundé
Institut Protestant de Théologie de Ndoungué
Divers

L'Église Evangélique du Cameroun (EEC) est l'une des principales Églises protestantes du Cameroun. Elle est membre du Conseil des Églises Protestantes du Cameroun (CEPCA) et membre fondateur de la Communauté d'Églises en mission (Cévaa). Son siège est situé à Douala.

Siège de l'EEC à Douala

L'EEC[1] est une Église issue de deux principales organisations missionnaires, soit la Mission de Bâle (Suisse) en 1885 et la Société des missions évangéliques de Paris[2].

En 1956, avec l'Union des églises baptistes du Cameroun et des membres de la Commission exécutive des missionnaires, elle a fondé le Conseil des Églises baptistes et évangéliques du Cameroun[3]. Lors de l'assemblée générale d'août 1978, le conseil a suggéré de trouver des solutions afin de modifier la nature centralisée du conseil et d’impliquer davantage les églises locales. L'Église évangélique du Cameroun s’est désengagée de la structure en 1979 mettant fin au Conseil[3].

Elle est devenue autonome en 1957, et a célébré ses cinquante ans en 2007[4]. Elle a été reconnue par l'État par le décret présidentiel n°74/853 du .

Organisation

[modifier | modifier le code]
Temple du Centenaire vue de face

L'Église évangélique du Cameroun fonctionne suivant un système presbytérien synodal[5].

Elle organise et réglemente ses activités par la Bible, sa liturgie, sa constitution particulière, son règlement intérieur et divers textes particuliers. Les Organes Centraux de l’EEC sont les suivants:

  • le Synode Général
  • le Conseil Synodal Général et ses commissions
  • le Bureau National de l'Église et ses Départements techniques
  • le Commissariat aux Comptes.

l'EEC déploie ses activités à travers ses organes territoriaux et centraux, créés par le synode général de l'Église, notamment :

  • La paroisse et ses composantes
  • Le district
  • La région synodale
Paroisse EEC de Bonadouma Njo Njo

Depuis les résolutions du 57e synode général[6], 1er biennal tenu à Yaoundé en , l'EEC compte vingt-une régions synodales :

  • Région synodale du Wouri-Centre
  • Région synodale du Wouri-Nord et Sud-Ouest
  • Région synodale du Wouri-Sud
  • Région synodale de l' Est
  • Région synodale du Grand Nord et Mayo Banyo
  • Région synodale du Centre Sud 12
  • Région synodale du Centre Sud
  • Région synodale de la Mifi
  • Région synodale du Koung-Khi
  • Région synodale des Hauts Plateaux
  • Région synodale des Bamboutos et Nord-Ouest
  • Région synodale de la Menoua
  • Région synodale de la Sanaga Maritime et Océan
  • Région synodale du Nkam
  • Région synodale du Ndé et Mbam et Inoubou
  • Région synodale du Haut-Nkam
  • Région synodale du Moungo-Nord
  • Région synodale du Moungo-Centre
  • Région synodale du Moungo-Sud
  • Région synodale du Noun-Nord
  • Région synodale du Noun-Sud

À partir du mois de , l'EEC comptera 22 régions synodales du fait de la décision prise lors du 58e synode général de scinder la région synodale du Grand Nord et Mayo Banyo en deux, en créant la région synodale du nord et extrême-nord et la région synodale de l'Adamaoua.

Dirigeants et bureaux

[modifier | modifier le code]
Consécration des nouveaux pasteurs à Yaoundé (2014)

Les bureaux successifs sont élus à la tête du mouvement religieux depuis 1957[7].

Le bureau élu en 2013 jusqu'en est constitué comme suit :

  • Président général : Pasteur Isaac Batomé Henga
  • 1er vice-président : Pasteur Richard Priso Moungole
  • 2e vice-président coordonnateur des œuvres : Ancien d’Église Jean-Us Tchinda
  • 3e vice-président chargé des finances : Ancien d'Église Théodore Nsangou
  • Secrétaire Général : Pasteur Dr Jean Samuel Hendje Toya

Un nouveau bureau est élu lors du synode général 2017 à Ngaoundéré, Jean Samuel Hendje Toya est élu Président de l'EEC, il obtient 205 voix contre 168 pour Richard Priso Moungole[8].

Le 15 décembre 2021 au terme d’un synode extraordinaire convoqué par le président honoraire, le pasteur Charles Emmanuel Njike un bureau de transition a été mis en place à la suite de la démission Du Pasteur Samuel Hendje Toya alors président général se constituant comme suit :

  • Président : Pasteur MOUOTSE NZE Salemon
  • 1er Vice-Président chargé de la réconciliation : Pasteur MATIKE Ebenezer
  • 2eme Vice-président chargé : Ancien d'église NGOUMBE Zacharie
  • 3eme Vice-président chargé des œuvres : Ancien d'église NJOKE Henri
  • Secrétaire général nº1 : Pasteur NGOULOU ABESSOLO Thomas
  • Secrétaire général nº2 : Ancienne d'église MBATCHOU Henriette
  • Trésorier général : Ancien d'église NKABKOB Thio'mi
  • Charge de mission nº1 : Pasteur VANAWA Sawalda
  • Charge de mission nº2 : Pasteur FONDOUEBE Emmanuel

Avec pour missions entre autres d'amender et d'adopter de nouveaux textes fondamentaux, De réconcilier les composantes de l'EEC, de mettre a jour la situation financière et enfin D’organiser un synode électif pour la mise en place d'un bureau directeur.

Du 26 au 30 décembre 2022, s’est tenue le synode général de l’Eglise Évangélique du Cameroun à Bagangté. Au cours de celui-ci se sont déroulés les élections des membres du bureau national et le Révérend BILLA MBENGA Alexandre a été élu président de l’EEC. Le nouveau bureau élu est constitué ainsi comme suit :

  • Président : Révérend BILLA MBENGA Alexandre
  • 1er Vice-Président : Révérend Dr NJOUENWET KOPP Bernard
  • 2eme Vice-Président : Ancien d’Eglise BAUNI KAMGA
  • 3eme Vice-Président : Ancien d’Eglise TAMO TATIETSE
  • Secrétaire Générale : Révérende MEMIAFOH SOBJIO Abestine
  • Secrétaire General Adjoint nº1 : Révérend MEKAH NYIMI Pierre
  • Secrétaire General Adjoint nº2 : Ancien d’Eglise MAKA TOCKO Samuel
  • Trésorier Général : Ancien d’Eglise FOCHIVE Édouard
  • Trésorier General Adjoint : Révérend. DJENE Jacques Bruno
Années Présidents Vice-Présidents Vice-Présidents (Laïcs) Secrétaires (Pasteur) Trésorier (Laïc)
1957 - 1962 Paul Jocky Dr. Jean Kotto Moutongo Black
1962 - 1970 Elie Mondjo Philipe Kouotou Daniel Doumbé Eyango Dr. Jean Kotto Emmanuel Ekwa Bebe
1970 - 1977 Elie Mondjo Philipe Kouotou Daniel Doumbé Eyango Dr. Jean Kotto Gilbert Jonathan Moukouri Elessa
1977 - 1987 Dr. Jean Kotto Moïse Lamere Dr. Paul Tchakounte Charles Emmanuel Njike Gilbert Jonathan Moukouri (jusqu'en 1983)Thomas Dimite
1987 - 1992 Moïse Lamere Eugène Mallo Dr Paul Tchakounte Charles Emmanuel Njike Samuel Kondji
1992 - 1999 Charles Emmanuel Njike Joseph Mfochive Dr. Paul Tchakounte (Mandat interrompu en 1998, à la suite de sa suspension par la Commission Exécutive) Hans Edjenguele Ngoupa Samuel Kondji
1999 - 2004 Joseph Mfochive Isaac Batomen Dr. Daniel Sighaka Pierre Gobina Mbale Louis Lucien Mandengue
2004 - 2005 Joseph Mfochive Isaac Batomen Abraham Sassum Pierre Gobina Mbale (2004-2006)

Richard Priso Moungole (élu en 2006 au 50e Synode Général à Bangangté

Chrispo Bian
2006 - 2008 Isaac Batomen Abraham Ngoumoun Abraham Sassum Richard Priso Moungole Chrispo Bian
2008 - 2017 Isaac Batomen Richard Priso Moungole Jean-Us Tchinda Dr. Jean Samuel Hendje Toya Dr. Théodore Nsangou
2017 - 2021 Jean-Samuel Hendje Toya Bernard Kopp Ngalle Mbonjo Philippe Nguette Denise Fampou
2021 - 2022 Pasteur MOUOTSE NZE Salemon Pasteur MATIKE Ebenezer NGOUMBE Zacharie NGOULOU ABESSOLO Thomas NKABKOB Thio'mi
2022 - 2027 Pasteur BILLA MBENGA Alexandre Dr NJOUENWET KOPP Bernard BAUNI KAMGA MEMIAFOH SOBJIO Abestine FOCHIVE Édouard

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

[modifier | modifier le code]
  • Constitution de l’Église évangélique du Cameroun approuvée par le synode général extraordinaire tenu à Mbouo Bandjoun le , 8 p.
  • Constitution de l'Église évangélique du Cameroun approuvée par le synode général 1958, Église évangélique, Douala, 1959, 15 p.
  • Constitution de l'Église évangélique du Cameroun approuvée par le synode général (9-), Douala, 1982, 23 p.
  • Jean-Paul Messina et Jaap van Slageren, Histoire du christianisme au Cameroun. Des origines à nos jours, Karthala, Paris, CLÉ, Yaoundé, 2005, 452 p. (ISBN 9782845866874)
  • Jaap van Slageren, Les origines de l'Église évangélique du Cameroun : missions européennes et christianisme autochtone, Ed. CLE, Yaoundé, 1972, 297 p.

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. site officiel de l'EEC
  2. Missionnaires de la Société des missions évangéliques de Paris 1822-1971.
  3. a et b Jean-Paul Messina et Jaap van Slageren, Histoire du christianisme au Cameroun des origines à nos jours, Karthala Editions, , 456 p. (ISBN 978-2-8111-3995-7, lire en ligne)
  4. Eric Vincent Fomo, Cameroun: EEC, le cinquantenaire de tous les espoirs, cameroon-tribune.cm via allafrica.com, Cameroun, 8 mai 2007
  5. Site des églises protestantes réformées en suisse.
  6. Site officiel du 57e synode général de l'EEC
  7. site officiel paroisse du Cinquantenaire
  8. Emmanuel Batamag, Afrik.com, L’Eglise Evangélique du Cameroun a un nouveau Président, 22 mai 2017