Nara (Mali)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nara
Nara (Mali)
Administration
Pays Drapeau du Mali Mali
Région Koulikoro
Cercle Nara
Maire Bougari Diarra (Adéma-Pasj)
Démographie
Population 33 155 hab. (2009)
Population précédent recensement 19 793 hab. (1998)
Taux de croissance annuel moyen 4.8 %
Géographie
Coordonnées 15° 18′ 00″ nord, 7° 28′ 00″ ouest
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Mali
Voir sur la carte administrative du Mali
City locator 14.svg
Nara
Géolocalisation sur la carte : Mali
Voir sur la carte topographique du Mali
City locator 14.svg
Nara

Nara est une ville et une commune du Mali, chef-lieu du cercle de Nara, dans la région de Koulikoro, à la proximité de la frontière avec la Mauritanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Nara est située dans la zone aride, dans le Sahel occidental malien. La pluviométrie varie de 300 à 600 mm par an. Les températures atteignent 46 °C en saison chaude. La population, qui atteint 200 000 âmes pour le cercle, est composée de Soninkés, Peuls, Bambaras et Maures.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le cercle de Nara couvre une grande partie de l’ancien royaume du Ouagadou fondé par les Soninkés Cissé.

Un Malinké du nom de Hawa Niamé Keïta aurait fondé un hameau baptisé Niamé Bougou (« le village de Niané » en bambara). Le nom du hameau aurait été à plusieurs reprises déformé pour donner Nar (« feu » en maure) puis Nara. Le Mot Nara est dérivé du mot arabe- maure: "Noara" qui veut dire Fleur.

Le , pendant la guerre du Mali, la ville est attaquée par Ansar Dine.

Politique[modifier | modifier le code]

Année Maire élu Parti politique
2004 Bakary Mangassouba CNID
2018 Djegmnia Tamboura19

Drunoka 🇲🇱

Adéma-Pasj

Jumelage[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France Quimperlé (France)[1]

Culture[modifier | modifier le code]

La première édition du Festival du Ouagadou s’est tenue du 28 au [2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jumelages », sur Quimperle.bzh, site officiel de la Ville de Quimperlé (consulté le )
  2. Be Coulibaly, « 1er Festival du Ouagadou : joli coup d'essai ! », L’Essor n° 15694 du