Martes pennanti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pékan, Martre pêcheuse, Martre de Pennant

Le Pékan (Pekania pennanti) est une espèce de la famille des Mustélidés. C'est un petit mammifère carnivore d'Amérique du Nord. Cette martre est aussi appelée entre autres Martre pêcheuse ou Martre de Pennant.

Description[modifier | modifier le code]

Les mâles mesurent de 90 à 120 cm et pèsent de 3,5 à 6 kg. Les femelles mesurent de 75 à 95 cm et pèsent de 2 à 2,5 kg. Chez les deux sexes, la queue mesure de 37 à 41 cm[1].

La fourrure du Pékan change selon les saisons. En hiver, la fourrure est dense et brillante. En été, elle s'éclaircit considérablement. Les Pékans muent à la fin de l'été[2].

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Répartition[modifier | modifier le code]

  • Répartition actuelle
  • Répartition historique

Dans les provinces et territoires du Canada (hormis à Terre-Neuve et Labrador) et l'Ouest des États-Unis.

Écologie et comportement[modifier | modifier le code]

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le mâle atteint sa maturité sexuelle à 1 an et la femelle à 2 ans. La gestation dure environ 350 jours et la femelle donne naissance à une portée de 1 à 6 petits[3],[4].

À l'état sauvage, le Pékan peut vivre 10 ans. En captivité, il peut atteindre 15 ans[3].

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

Le Pékan se nourrit entre autres de petits mammifères (souris, campagnols...) mais le plus souvent il aime consommer de plus grosses proies comme des écureuils, des lièvres et même des martres d'Amérique. Le Pékan a parfois des tendances charognardes. Il aime également les porcs-épics, dont il est pratiquement le seul prédateur (il l'attaque dans les arbres, jusqu'à ce que le rongeur tombe de fatigue). Le Pékan peut aussi attaquer des animaux domestiques en liberté, comme les chats considérés comme des compétiteurs dans la chasse aux petits rongeurs.

Prédateurs[modifier | modifier le code]

Le grand-duc, le lynx et l’ours noir. L'Homme peut parfois devenir prédateur, car le Pékan est piégé pour sa fourrure.

Dénominations[modifier | modifier le code]

En français, cette martre est appelée Pékan[5],[6],[7],[8], parfois orthographié pécan[7], Martre pêcheuse (France)[7],[9] Martre de Pennant[7],[9],[8] (en l'honneur du naturaliste britannique Thomas Pennant qui l'a décrite pour la première fois en 1771) et plus rarement Martre de pékan[9].

Classification[modifier | modifier le code]

L'espèce a été décrite pour la première fois en 1777 par le naturaliste allemand Johann Christian Erxleben (1744-1777)[10].

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Mammal Species of the World (version 3, 2005) (2 septembre 2013)[11] et Catalogue of Life (2 septembre 2013)[12] :

  • sous-espèce Martes pennanti columbiana Goldman, 1935
  • sous-espèce Martes pennanti pacifica Rhoads, 1898
  • sous-espèce Martes pennanti pennanti (Erxleben, 1777)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Cynthia Rhines, « Martes pennanti (fisher) », sur Animal Diversity Web
  2. Powell, Colonell Powell and Col. Poyers letter to His Highnesse the Prince of VVales, s.n., printed anno dom : (OCLC 644425291, lire en ligne), p. 4-6
  3. a et b « Martre de Pennant (Martes pennanti) », sur www.manimalworld.net
  4. Burt, William Henry, 1903-1987., A field guide to the mammals : field marks of all North American species found north of Mexico, Houghton Mifflin, (ISBN 0-395-24082-4, 978-0-395-24082-3 et 0-395-24084-0, OCLC 1602239, lire en ligne), p. 55
  5. Nom vernaculaire français d'après Dictionary of Common (Vernacular) Names sur Nomen.at
  6. Nom vernaculaire en français d’après Termium plus, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada
  7. a b c et d Voir définition donnée par le Grand dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française.
  8. a et b (en) Murray Wrobel, 2007. Elsevier's dictionary of mammals: in Latin, English, German, French and Italian. Elsevier, 2007. (ISBN 0444518770), 9780444518774. 857 page Rechercher dans le document numérisé
  9. a b et c Meyer C., ed. sc., 2009, Dictionnaire des Sciences Animales. consulter en ligne. Montpellier, France, Cirad.
  10. Integrated Taxonomic Information System (ITIS), www.itis.gov, CC0 https://doi.org/10.5066/F7KH0KBK, consulté le 2 septembre 2013
  11. Mammal Species of the World (version 3, 2005), consulté le 2 septembre 2013
  12. Catalogue of Life Checklist, consulté le 2 septembre 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :