Musée du Judaïsme marocain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Musée du Judaïsme marocain
Jewish-museum-casa.png
Informations générales
Type
Musée du judaïsme (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Ouverture
Localisation
Adresse
Coordonnées

Le Musée du Judaïsme Marocain a été ouvert en 1997. Il est considéré comme le premier musée de la ville de Casablanca, et le seul musée juif dans le monde arabe[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Le musée se trouve à Casablanca , dans le quartier de l'Oasis, au 81 de la rue Chasseur-Jules-Gros.[2]

Historique[modifier | modifier le code]

Le musée a ouvert en 1997 [3], quatre ans après la création de la Fondation du patrimoine culturel judéo-marocain [3]. Il a été mis en place par Simon Lévy [4], président fondateur de la Fondation[4], qui en assurait la gestion[2] et, depuis 2000, sa conservatrice est Zhor Rehihil[5].

À la suite du décès de Simon Lévy, à la fin de 2011[2], Jacques Toledano a pris sa relève en tant que président exécutif du musée (tout comme de la Fondation)[6].

Fermé un temps en raison d'une importante rénovation[6], il a rouvert le [2] en présence de nombreuses personnalités, dont les ministres marocains Mohamed Nabil Benabdallah[2] (Habitat, Urbanisme et Politique de la ville) et Mohamed Amine Sbihi[2] (Culture), et l'ambassadeur des États-Unis Samuel Kaplan[2].

Une exception[modifier | modifier le code]

Aucun autre musée consacré au judaïsme n'existe en Afrique du Nord[7], au Moyen-Orient ou dans le monde arabe[4],[8].

Collections[modifier | modifier le code]

Le chanteur d'opéra David Serero offre une partie de sa collection d'art Judaica Marocain au musée en 2019. Il s'agit de la plus grande donation jamais offerte à un musée marocain[9],[10].

Informations pratiques[modifier | modifier le code]

Heures d’ouverture du musée au public
Du lundi au vendredi Dimanche Tarifs / visites par personnes
Horaire d'hiver 10h à 17h 11h à 16h 50 DHS par personnes
Horaire d'été 10h à 18h 11h à 16h

Tous les mercredis, entrée gratuite pour : • Les élèves des écoles primaires, collèges et Lycées ; • Les étudiants de toutes les universités et écoles d’enseignement supérieur .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Musée du Judaïsme Marocain », sur www.jewishmuseumcasa.com (consulté le )
  2. a b c d e f et g Fadh Yata, « Le Musée du Patrimoine judéo-marocain rouvre ses portes à Casablanca : Un symbole de l'identité nationale plurielle », La Nouvelle Tribune, Casablanca,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. a et b « Maroc : un attachement réciproque », dans Frank Nouma, « Juifs et musulmans : trois cas, trois écoles », Jeune Afrique, Paris,‎ (lire en ligne)
  4. a b et c Fatima Ezzahra Saâdane, « À la mémoire de Simon Lévy », Les Échos Quotidien, Casablanca,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. Fadwa Miadi, « Zhor Rehihil », sur Jeune Afrique, (consulté le )
  6. a et b Reda Mouhsine, « Le Musée du Judaïsme marocain relooké : L'édifice rénové tout en gardant son authenticité, une restructuration à la mémoire de son fondateur, Simon Lévy », L’Économiste, Casablanca, no 4008,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Mot du président », sur Musée du Judaïsme marocain (consulté le )
  8. AFP, « A Casablanca, le seul musée du judaïsme du monde arabe », sur Le Point, (consulté le )
  9. Par Glenn Cloarec, « Le Musée du judaïsme de Casablanca reçoit sa plus grande donation d’art Judaica », sur The Times of Israël, (consulté le )
  10. (en) « Le Musée du Judaisme Marocain à Casablanca reçoit la plus grande donat », sur THE CULTURE NEWS (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]