Murex (logiciels pour la finance)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Murex.
Murex
logo de Murex (logiciels pour la finance)

Création 1986
Fondateurs Salim Eddé
Siège social Paris
Drapeau de France France
Activité Edition de Logiciels
Produits MX.3
Site web Murex.com
Chiffre d’affaires
460 Mio. EUR

Murex est une société fournissant des solutions technologiques pour les opérations de trading, de trésorerie, de risque et de post-transaction pour les acteurs des marchés de capitaux[1].

Son siège est à Paris et compte 17 bureaux mondiaux dans des villes comme New York, Londres, Hong Kong, Beyrouth, Sydney et Singapour[2]. La plate-forme Murex, MX.3, est utilisée par les banques, les gestionnaires d'actifs, les groupes et autres sociétés financières[1]. Ses clients sont en autres la Banque nationale du Canada[3] et la Banque de Chine[2]. Maroun Eddé en est actuellement le Directeur Associé, le Directeur Général et Le Président[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2016, la société Murex était la troisième plus grosse entreprise française éditrice de logiciel avec un chiffre d'affaires annoncé de 460 millions d'euros[4]. Elle emploie environ 2200 salariés dans le monde, dont 800 à Paris.

Salim Eddé, l'un des fondateurs de la société, est cité dans les Panama Papers[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Company Overview of Murex S.A.S », Bloomberg, (consulté le 16 août 2017)
  2. a et b (en) « Market risk technology vendor of the year (system): Murex », ’’Risk.net’’,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Steve Dew-Jones, « Bank of China Implements Murex Platform », ’’Waters Technology’’,‎ (lire en ligne)
  4. http://www.truffle100.fr/2017.html, section Palmarès
  5. http://www.lemonde.fr/panama-papers/article/2016/04/09/panama-papers-de-riches-francais-muets-sur-leurs-montages-offshore_4899119_4890278.html, Maxime Vaudano und Jérémie Baruch: Panama papers: de riches Français muets sur leurs montages offshore

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]