Muhammad Mustafa Al-A'zami

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Muhammad Mustafa Al-A'zami
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
محمد مصطفى الأعظميVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Distinction
King Faisal International Prize in Islamic Studies (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Muhammad Mustafa Al-’zami (arabe: محمد مصطفى الأعظمي) né en 1932 et mort le 20 décembre 2017, est un savant indien puis saoudien, contemporain du hadîth, plus connu pour son étude critique des théories d’Ignác Goldziher, David Margoliouth et Joseph Schacht.

Début de vie et éducation[modifier | modifier le code]

Muhammad Mustafa Al-A’zami est né à Mau en Inde. Au début des années 1930, Al-A’zami a fait ses études successivement à Darul Uloom Deoband (1952), université Al-Azhar (M. A., 1955), et à l’université de Cambridge (Tél. D., 1966). Il est professeur émérite à l’université du roi Saoud , où il y a également dirigé le département des études islamiques. Al-A’zami servit en tant que conservateur de la Bibliothèque publique nationale de Qatar, professeur associé à Umm al-Qura de l’Université, chercheur invité à l’université du Michigan (Ann Arbor), King Faisal Visiting Fellow à St Cross College, à Oxford, pour les études islamiques à l’université de Princeton, et chercheur invité à l’université du Colorado à Boulder[1]. Il est également membre honoraire en études islamiques à l’université du pays de Galles, Trinity Saint David[2].

En 1980, il a été le récipiendaire du Prix international du roi Fayçal pour les études islamiques[3]

Travaux[modifier | modifier le code]

  • Studies in Early Hadith Literature, sa thèse doctorale à l’université de Cambridge.
  • Hadith Methodology and Literature, une introduction générale au sujet.
  • The History of the Qur’anic Text from Revelation to Compilation: A Comparative Study with the Old and New Testaments.
  • On Schacht’s Origins of Muhammadan Jurisprudence.
  • Dirasat fi al-Hadith an-Nabawi.
  • Kuttab an-Nabi.
  • Manhaj an-Naqd ’ind al-Muhaddithin.
  • al-Muhaddithun min al-Yamamah.

Ses prochains travaux incluent The Qur’anic Challenge: A Promise Fulfilled, et The Isnad System: Its Origins and Authenticity.

Ouvrages édités[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]