Moronene

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la linguistique
Cet article est une ébauche concernant la linguistique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Moronene
Pays Indonésie
Région Sulawesi
Nombre de locuteurs 37 000 (en 2000)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 mqn
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF mqn

Le moronene est une langue austronésienne parlée en Indonésie, dans le sud-est de Célèbes.

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

La langue compte deux dialectes, le moronene, parlé à Sulawesi et le tokotu’a, sur l'île proche de Kabaena. La langue était autrefois parlée dans une aire plus étendue, puisqu'on trouve des toponymes moronene dans les régions tolaki[2].

Classification[modifier | modifier le code]

Le moronene appartient au sous-groupe bungku-tolaki qui est rattaché au groupe malayo-polynésien occidental des langues austronésiennes.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent la phonologie du moronene, les voyelles[3] et les consonnes[4].

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i] u [u]
Moyenne e [e] o [o]
Ouverte a [a]

Consonnes[modifier | modifier le code]

Bilabiales alvéolaires Rétrofle. Vélaires Glottales
Occlusives Sourde p [p] t [t] k [k] ʔ [ʔ]
Sonore b [b] d [d] g [g]
Prén.sou. mb [m͡p] nd [n͡t] ngk [ŋ͡k]
Prén.son. mb [m͡b] nd [n͡d] ngg [ŋ͡g]
Fricative w [β] s [s] h [h]
Nasale m [m] n [n] ng [ŋ]
Liquide l [l]
Roulée r [r] ɽ [ɽ]

Allophones[modifier | modifier le code]

Le moronene possède une série d'affriquées et de palatales qui ne sont pas phonémiques et qui sont issues de la palatalisation[4].
t͡ʃoʔo, 2epersonne du singulier, provient d'un *ikoʔo et s'oppose à koo, fardeau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Ethnologue.com
  2. Mead, 1998, p. 11.
  3. Mead, 1998, p. 16.
  4. a et b Mead, 1998, p. 22.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Adelaar, Alexander, The Austronesian Languages of Asia and Madagascar: A Historical Perspective, The Austronesian Languages of Asia and Madagascar, pp. 1-42, Routledge Language Family Series, Londres, Routledge, 2005, (ISBN 0-7007-1286-0)
  • (en) Mead, David, Proto-Bungku-Tolaki: Reconstruction of its Phonology and Aspects of its Morphosyntax, Thèse, Houston, Rice University, 1998.
  • (en) Mead, David, Mori Bawah, The Austronesian Languages of Asia and Madagascar, pp. 683-708, Routledge Language Family Series, Londres: Routledge, 2005, (ISBN 0-7007-1286-0)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]