Montauk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

41° 02′ 18″ N 71° 57′ 02″ O / 41.03833333, -71.95055556

Page d'aide sur les redirections Pour le peuple amérindien, voir Montauks.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer (février 2016).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia. La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sources, etc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Découvrez comment faire pour le « wikifier ». Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

Côte de Montauk avec le Montauk Point Light.
Montauk Point Light, premier phare dans l'état de New York

Montauk est un hameau situé dans la ville d'East Hampton dans le comté de Suffolk, New York, à l'extrémité orientale de la Rive-Sud de Long Island. Selon le Recensement de 2010 aux États-Unis, sa population est de 3 326 habitants[1].

Situé à la pointe de la péninsule de South Fork sur Long Island, 189 km (118 miles) à l'est de Midtown Manhattan, Montauk a été utilisé comme base pour l'Armée, la Marine, la Garde côtière et l'Air Force américaines. Le Montauk Point Light était le premier phare dans l'État de New York et est le quatrième plus ancien phare actif aux États-Unis.

Montauk est une destination touristique majeure et comprend six parcs d'État. Elle est particulièrement célèbre pour sa pêche, affirmant détenir le record du monde de pêche en eau salée[2]. Située à 32 km au large de la côte du Connecticut, elle est le foyer de la plus grande flotte de pêche commerciale et récréative dans l'État de New York[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

Montauk tire son nom de la tribu Montaukett, une tribu de langue algonquienne qui vivait dans la région. En 1614, l'explorateur néerlandais Adriaen Block a rencontré la tribu à Montauk Point, qu'il nomma Hoeck van de Visschers, ou Point des pêcheurs[4]. Deux décennies plus tard, en 1637, les Montauketts ont combattu contre les Anglais dans la guerre des Pequots dans le Connecticut. À l'issue de cette guerre, les Montauketts doivent vendre l'île de Gardiner située dans la baie. En 1648, ce qui va devenir la ville de East Hampton est vendue aux colons du Connecticut et de New Haven. Ils ont tout de même pu conserver les terres à l'est, surtout les collines où était situé le premier fort à Montauk Point.

En 1653, les Narragansetts brûlent le village de Montaukett, tuant trente personnes et capturant l'une des filles du chef Wyandanch. La captive a été libérée avec l'aide de Lion Gardiner, un colon anglais. Les Montauketts, ravagés par la variole et craignant les Narragansetts, trouvent refuge chez les colons d'East Hampton. De nombreuses batailles se sont ensuivies[5]. D'autres contrats d'achat de terres ont été signés en 1661, 1672 et 1686 qui, entre autres choses, ont permis à un groupe de citadins de East Hampton de faire paître les bovins sur les terres des Montauketts. Alors que certaines terres forestières ont été protégées dans ces accords, la plupart du territoire de Montauk a été conservée par les citadins comme espace d'élevage et de pêche privée. Ainsi, Montauk est considérée comme le plus ancien ranch de bétail aux États-Unis.

En 1660, la veuve de Wyandanch a vendu tout le territoire de Montauk, de Napeague à la pointe de l'île, pour cent livres de maïs[6]. Cependant, la tribu a été autorisée à rester sur le terrain, à chasser et à pêcher sur la terre, et à récolter les queues et les nageoires des baleines mortes sur les rives de East Hampton.

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

Pendant le siège de Boston dans la guerre d'indépendance en 1775, un navire britannique a visité Fort Pond Bay à la recherche de provisions et de bovins[7].

Le premier hameau de Montauk a été construit sur Fort Pond Bay près de ce qui est maintenant la gare de Long Island Railroad. Puis, en 1792, le Congrès a autorisé la construction du phare de Montauk. Il a été achevé en 1796.

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

La Amistad

En 1839, les esclaves qui avaient pris la goélette La Amistad ont débarqué dans le hameau à la recherche de provisions. Les autorités américaines ont été alertées, les esclaves ont été recapturés et finalement libérés dans un procès d'une grande importance dans l'histoire de l'abolitionnisme aux États-Unis.

De plus, en 1851, un jugement a été conclu contre les propriétaires fonciers et des roturiers de la Ville de Easthampton, et le 9 mars 1852, le Montauk Act a été donné aux plaignants Henry P. Hedges et d'autres, parce que leurs prédécesseurs avaient contribué à l'argent Montauk acheter des Indiens Montaukett dans les années 1600. Cet acte a divisé les terres, laissant les terres de Montauk, qui n'avait encore pas d'habitants, sans gouvernement. Moins d'un mois plus tard, le 2 avril 1852, une loi de l'État a été adoptée qui a incorporé les propriétaires Montauks, instituant la corporation des fiduciaires de Montauk et affirmant leur droit de gouverner.

En 1867, Stephen Talkhouse a été declaré comme "le dernier roi des Montauks." Talkhouse est devenu célèbre pour ses promenades dans les champs indienne à New York City.

En 1879, Arthur W. Benson a payé 151 000 $ pour 10.000 acres (40 km2) pour la terre à l'est de Montauk. Benson a aussi reçu la terre à Big Reed Pond, l'achetant de la tribu pour 10 $. La légitimité de la transaction est encore contestée devant les tribunaux par la tribu. La construction a commencé en 1882 sur sept "Shingle-style cottages" conçu par Stanford White. Le plus important des six maisons de l'Association Montauk est Tick Hall, actuellement détenue par l'artiste Dick Cavett.

Le premier train de l'Austin Corbin de la Long Island Rail Road est apparue dans Montauk en 1895, la terre ayant été acheté en 1882. Corbin voulait tourner Montauk dans un «raccourci», pour faciliter des voyages entre New York City et de Londres: les navires s'arreterait au terminal de Fort Pond Bay puis les passagers voyageront en train à New York. Corbin a construit le quai sur Fort Pond Bay, mais le plan ne se réaliserait jamais puisque, parmi d'autres choses, Fort Pond Bay a été jugée comme une localisation trop peu profonde et rocailleuse pour accueillir des navires de haute mer.

En 1898, après que le plan Benson / Corbin n'a pas fonctionné comme prévu, l'armée américaine a acheté la propriété Benson et a établi une base appelée Camp Wikoff, qui mettrait des soldats de l'armée qui retournait de la guerre hispano-américaine. Le plus important des soldats a été Theodore Roosevelt et ses Rough Riders. Plusieurs soldats sont morts au cours de la quarantaine, ce qui incitera la visite du président William McKinley.

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Début du XXe siècle[modifier | modifier le code]

En 1924, Robert Moses a commencé à établir des parcs d'État la terre Benson, à chaque extrémité de Montauk (Hither Hills State Park à l'ouest et Montauk Point State Park à l'est). Les deux parcs étaient connecté via le Montauk Point State Parkway.

En 1926, Carl G. Fisher a acheté la plupart de l'East End de Long Island (10 000 acres (40 km2)) pour seulement 2,5 millions $. Il a prévu de tourner Montauk dans le "Miami Beach du Nord», un «village Tudor par la mer"[8]. Ses projets ont inclus la construction d'un trou dans le lac de Montauk pour accéder au Block Island Sound et pour remplacer l'eau peu profonde de Fort Pond Bay comme le port du hameau; instituant la Montauk Yacht Club et le Montauk Downs Golf Course ainsi que la construction de Montauk Manor, un hôtel de villégiature de luxe, le Tennis Auditorium de Montauk, qui est devenu une salle de cinéma (et est maintenant le Montauk Playhouse) et les six étages du Carl Fisher Office Building. Ce dernier bâtiment reste le plus haut bâtiment occupé de East Hampton, comme les ordonnances de zonage de hauteurs de constructions ultérieures sont limités. Les 30 bâtiments de Fisher qui étaient mis en place entre 1926 et 1932 ont été conçus dans le style néo-Tudor. Fisher avait développé avec succès Miami Beach avant de commencer son projet Montauk, mais continué de verser son argent dans le développement, à peu près 12 millions $ au total. Malheureusement, il a perdu sa fortune à cause du crash de 1929, et la plupart de ses entreprises ont été fermées. Des autres hôtels ont ouvert à l'époque du projet de Fisher comme Gurney Inn, construit par WJ et Maude Gurney.

Dans l'ouragan de 1938, l'eau a inondé Napeague, qui a ainsi tourner Montauk dans une île. Les eaux de l'ouragan ont inondé le centre-ville, et il a été déplacé 3 miles (5 km) au sud, juste à côté de l'océan Atlantique.

Montauk Manor at Montauk, NY, USA.JPG

Milieu du XXe siècle[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le "marine" américain a acheté la plupart de l'East End, y compris Montauk Manor, pour le transformer en une base militaire. Ainsi, Fort Pond Bay est devenu une base d'hydravion. De plus, l'armée américaine a établie le Camp Hero avec 16 fusils pour protéger les voies maritimes de New York. Plusieurs postes d'observation en béton ont été construits le long de la côte, surtout un située à l'est du phare de Montauk. Les bâtiments de base ont été déguisés afin qu'ils apparaissent en haut comme le village de pêche de la Nouvelle Angleterre.

En 1951, le pêcheur Frank Mundus a commencé à diriger des voyages de pêche de charte sur le lac Montauk, d'abord à la recherche du Bluefish et plus tard à la recherche des requins. Le sport de la "pêche de monstre" est devenu une des traditions à Montauk.

Le 1er septembre 1951, le Pelican, commandé par le capitaine Eddie Carroll, s'est chaviré dans Montauk Point, entraînant la mort de 45 passagers et membres d'équipage. Le Pelican13 m) transportait 64 personnes, dont la plupart avaient pris des trains spéciaux à la station de LIRR Montauk de New York City. Le bateau, gravement surchargé, a quitté le quai Fishangrila à Fort Pond Bay à 7h30. Après avoir pêché dans l'océan Atlantique sur le côté sud de Montauk pendant plusieurs heures, ils sont rentrées, rencontrant des problèmes de moteur sur le chemin. Soudainement, une tempête commenca et un vent développa aux nord-est, entraînant des grosses vagues à Shoals Endeavor, juste à côté du Point. Le navire, qui se vautrée dans les mers fortes, est devenu instable dans son état surchargé, et s'est renversé. Ils ont seulement pu sauver 19 passagers. L'épave a été trouver par Frank Mundus, un pêcheur, et placé près du lac Montauk. À la suite de la catastrophe, de nouveaux règlements stricts concernant la surcharge des navires de pêche ont été adoptés à l'échelle nationale[9].

En 1957, l'armée a fermé Camp Hero, et il a été repris par la United States Air Force, qui en 1958 ont construit le radar AN / FPS-35 de 30 m.

Fin du XXe siècle[modifier | modifier le code]

Le "Kitchen Debate" entre le vice-président des États-Unis Richard Nixon et le Premier ministre soviétique Nikita Khrouchtchev

En 1959, après le "Kitchen Debate" entre le vice-président des États-Unis Richard Nixon et le Premier ministre soviétique Nikita Khrouchtchev, les designers de cette cuisine, y compris Raymond Loewy, ont annoncés leurs plans pour vendre des maisons préfabriquées d'un prix abordables, appelés Leisurama. Une des maisons a été montré au 9e étage de Macy's. Au finale, deux cents maisons ont été assemblés à Culloden Point à Montauk.

En 1967, la Garde côtière des États-Unis a annoncé son intention de démolir le phare de Montauk et le remplacer par une tour en acier plus large. L'érosion a réduit son "buffer" au bord d'une falaise de 91 m à 30 m. En outre, la Garde côtière a arrêté le plan grâce aux protestations. En 1982, la base aérienne a officiellement fermé, et l'armée a commencé à vendre sa propriété.

La corporation "Montauk Friends of Olmsted Parks" a été crée en 1994 pour protéger les plages et les propriétés riveraines ainsi que ces routes.

En 1995, Montauk est devenu le lieu de naissance d'une technique de Extreme Surfcasting nommée "Skishing,"[10] une combinaison de la pêche, de la natation et du ski nautique. Le sport consiste à enfiler une combinaison de plongée et des nageoires, et de nager dans l'océan avec une canne et un moulinet pour attraper les poissons[11]. Les skishers nagent parfois des centaines de kilomètres de la côte, avec leurs nageoires qui les maintiennent à flot[12].

De nos jours / XXIe siècle[modifier | modifier le code]

En octobre 2007, un bateau de pêche a trouvé une grande ancre du XIXe siècle, que beaucoup de personnes pensent être l'ancre perdue par le SS Great Eastern en 1862[13].

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon le Bureau du recensement des États-Unis, le hameau a une superficie totale de 19,8 miles carrés (51 km2), dont 17,5 miles carrés (45 km2) sont la terre et 2,3 miles carrés (6,0 km2) est l'eau[14].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Montauk est considéré comme une station balnéaire. Il utilise sa position à la pointe de Long Island pour se promouvoir comme "The Living End" ou "The Last Resort," surtout puisque c'est près dans la ville de East Hampton, un localisation touristique très active. La petite ville est l'hôte de nombreux restaurants et hôtels, ainsi qu'un lieu de vacances très populaire pendant les mois chauds. Ainsi, beaucoup d'hôtels à Montauk sont seulement ouvert de l'avril à novembre.

La station de train à Montauk offre un service de train de Montauk à d'autres parties de Long Island puis à New York. De plus, le Hampton Jitney fournit un service de bus pour Manhattan ainsi que d'autres compagnies de bus qui relie les autres villes des Hamptons avec celle de Montauk.

Sur le Lac Montauk, une petite baie sur le côté nord de la ville, il y a la Garde côtière des États-Unis et des petites flottes de pêche[15].

Parc d'état[modifier | modifier le code]

Il y a six parcs d'État à Montauk:

- Hither Hills State Park

- Shadmoor State Park

- Montauk Downs State Park

- Amsterdam Beach State Park

- Camp Hero State Park

- Montauk Point State Park

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

1964 - Le thriller Les Mangeurs de Chair ont commencé à filmer sur l'endroit à Montauk en 1962, lorsque des ensembles et des équipements extérieurs subi des dégâts de l'ouragan Alma, qui a arrêter la production. Tournage a été retardé pendant près d'un an, tandis que les producteurs regroupés pour respecter le budget escalade. Le film a finalement été libéré le 18 mars 1964.

1975 - Le personnage de Quint du film Les dents de la mer, joué par Robert Shaw, a été basée sur Frank Mundus, un chasseur de requin de Montauk. Dans le film, Quint dit qu'il "a pris un 16-footer [requin] hors de Montauk."

1982 - Dans le film Deathtrap, le dramaturge Sidney Bruhl, joué par Michael Caine, vit sur Montauk, qu'il appelle «la fin de la ligne de Bloody symbolique.."

1997 - Montauk est un lieu important dans les films Les Commandements.

2004 - Montauk joue un rôle important dans le film L'éclat éternel de l'esprit immaculé.

2009 - Montauk joue un rôle important dans le film Paper Man avec Jeff Daniels et Ryan Reynolds.

Télévision[modifier | modifier le code]

1991 - Dans le premier épisode de La Pêche avec John, John Lurie prend son invité Jim Jarmusch à Montauk pour attraper un requin.

1997 - Dans l'épisode "The One At The Beach" dans la saison 3 de la sitcom américaines Friends, les six amis vont à Montauk pour en savoir plus à propos de la mère de Phoebe Buffay.

2011-2015 - Le bar dans "Le Stowaway" est situé à Montauk, une localisation importante de la série TV, Revenge.

2012 - Le premier épisode de la série de télé-réalité Hôtel Impossible présent le Gurney Inn à Montauk.

2014-2016 - La série de télévision sur Showtime The Affair est fixé à Montauk[16].

Musique[modifier | modifier le code]

Memory-motel.jpg

1975-1976 - Les Rolling Stones sont restés sur la propriété d'Andy Warhol à Montauk quand ils étaient en tournée en 1975-76. Le Memory Motel était le seul endroit dans la région à l'époque avec une table de billard et un piano, et ils y passait beaucoup de temps. La chanson "Memory Motel" a été écrite là-bas.

1990 - La chanson de Billy Joel "Le Downeaster Alexa", extrait de son album Storm Front, raconte l'histoire du voyage d'un pêcheur sur le Montauk Sound sur son navire, nommé d'après la fille de Joel.

2003 - Un groupe de rock indie de Long Island, Brand New, décrit dans une de leur chanson "Lecture Crack the Sky" un naufrage - une métaphore pour une rupture amoureuse - situé à la pointe de Montauk Point.

2005 - Circa Survive ont une chanson intitulée "Meet Me in Montauk" de leur album Juturne.

2005 - Bayside, un groupe punk de Queens, ont une chanson intitulée "Montauk."

2008 - Le groupe de transe Signalrunners ont publié une chanson intitulée "Meet Me in Montauk"

2012 - Rufus Wainwright a écrit une chanson appelée "Montauk" qui est dédiée à sa fille Viva.

Littérature[modifier | modifier le code]

1974 - Montauk est un roman de l'écrivain suisse Max Frisch qui se concentre sur la relation ouverte du narrateur avec Lynn, un journaliste américain.

1992 - Les résidents de Montauk, Preston B. Nichols et Peter Moon, ont écrit un roman de science-fiction intitulée Le Projet Montauk: Expériences dans le Temps, dans laquelle il a été affirmé qu'un radar a été utilisé par le gouvernement pour mener des expériences de voyage dans le temps. Une des revendications est que cela a conduit les habitants de Montauk fou et que leurs enfants ont été kidnappés. Le livre voulaient élargir les nombreux contes et autres histoires de Montaukett East End.

2003 - Dans le roman L'Interprête, écrit par Suki Kim, le personnage de Suzy Parc visite Montauk.

2005 - Percy Jackson et sa mère visitent Montauk pendant les vacances et sont attaqués par un Minotaure.

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  1. (en) U.S. Census Bureau, « American FactFinder - Results », sur factfinder.census.gov (consulté le 10 février 2016)
  2. Dan Rattiner, « Dan's Papers », sur http://www.danspapers.com (consulté le 10 février 2016)
  3. Raymond Martin, « Long Island Fishing Charters And Party Boats », sur nyfisherman.net (consulté le 10 février 2016)
  4. « Newsday - The Long Island and New York City News Source », sur Newsday (consulté le 10 février 2016)
  5. « Long Island Indians and The Early Settlers », sur longislandgenealogy.com (consulté le 10 février 2016)
  6. (en) Benjamin Franklin Thompson, History of Long Island: Containing an Account of the Discovery and Settlement; with Other Important and Interesting Matters to the Present Time, E. French,‎ (lire en ligne)
  7. « The East Hampton Star | East Hampton Town's Newspaper of Record Since 1885 », sur easthamptonstar.com (consulté le 10 février 2016)
  8. Debbie Tuma, « Montauk Embraces Its Legacy », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  9. (en) Tom Clavin, Dark Noon: The Final Voyage of the Fishing Boat Pelican,‎
  10. Monte Burke, « Skishing », sur Forbes,‎ (consulté le 10 février 2016)
  11. Christopher Rhoads, « Swimming With the Fishes: Anglers Tangle Over 'Skishing' », Wall Street Journal, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (ISSN 0099-9660, lire en ligne)
  12. « On the Run: An Angler's Journey Down the Striper Coast - David DiBenedetto », sur www.stripersontherun.com (consulté le 10 février 2016)
  13. (en) Dan Rattiner, « Great Eastern? Anchor from one of the largest ships hauled up off Montauk », Dan's Papers,‎
  14. (en) U.S. Census Bureau, « American FactFinder », sur factfinder.census.gov (consulté le 10 février 2016)
  15. Jim Rutenberg, « The Battle for the Soul of the Hamptons », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  16. « Showtime », sur Showtime (consulté le 10 février 2016)