Mohsen Rezaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mohsen Rezaï
Image dans Infobox.
Mohsen Rezaï en 2021.
Fonctions
Vice-président de la République islamique d'Iran
depuis le
Secrétaire du Conseil de Discernement
-
Hassan Habibi (en)
Commandant en chef du corps des gardiens de la révolution islamique (d)
-
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
محسن رضاییVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Allégeance
Formation
Université de Téhéran
Université des sciences et de technologie d'Iran (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Parti politique
Arme
Grade militaire
Conflit
Site web

Mohsen Rezaï (également écrit Mohsen Rezaee, en persan : محسن رضائی میرقائد), né Sabzevar Rezaee Mirgha'ed en 1954 à Masjed Soleyman (Khuzestan), est homme politique iranien, économiste et ancien commandant militaire, vice-président iranien chargé de l'économie depuis 2021[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Rezaï est commandant en chef des gardiens de la révolution durant la Guerre Iran-Irak, et le reste jusqu'en 1997[2].

En 1997, il est nommé secrétaire du Conseil de discernement de l'intérêt supérieur du régime d'Iran.

Considéré comme « conservateur » ou principaliste, il est candidat à l'élection présidentielle en 2005, 2009, 2013 et 2021. Lors de cette dernière élection, sa candidature est validée par le conseil des Gardiens le 25 mai 2021[3]. Parmi les sept candidats retenus, il est le seul à avoir exercé une fonction militaire[2].

En août 2021, il est nommé vice-président chargé de l'Économie par Ebrahim Raïssi dans le cadre du 13e gouvernement de la République islamique d'Iran[1]. Il est remplacé comme secrétaire du Conseil de discernement de l'intérêt supérieur du régime par Mohammad Bagher Zolghadr.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Mohsen Rezaei appointed vice president for economic affairs », sur Tehran Times, (consulté le )
  2. a et b (fa) « روزمه کم وزن کاندیداهای ریاست جمهوری /جای خالی میانه‌روها », sur خبرآنلاین,‎ (consulté le )
  3. « Sept candidats à l’élection présidentielle approuvés en Iran », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )