Mohammad Hossein Fahmideh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mohammad Hossein Fahmideh
Mohammad Hossein Fahmideh

Naissance
Qom (Iran)
Décès (à 13 ans)
Khorramshahr (Iran)
Origine Iranien
Allégeance Drapeau de l'Iran Iran
Conflits Guerre Iran-Irak

Bataille de Khorramshahr

Mohammad Hossein Fahmideh (persan : محمدحسین فهمیده) né le à Qom et mort le à Khorramshahr, est un héros de guerre iranien et une icône de la guerre Iran-Irak[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Mohammad Hossein Fahmideh est né dans une famille religieuse à Qom, il y fait ses études primaires[2]. À l’époque, beaucoup de manifestations ont été faites contre l'État impérial d'Iran et Mohammad-Hossein, âgé d’une dizaine d’années, y participe aussi. Diffuser clandestinement les tracts des déclarations d'imam khomeini à l'âge de dix à onze, participation au discours célèbre de l’Imam Khomeini, le 12 Bahman 1978, jour du retour en Iran après un long exil, au grand cimetière de Behesht-e Zahra à Téhéran[3]et Participation à la manifestations de la Révolution islamique en hiver 1979 [4], ce sont une partie de ses activités révolutionnaires. Il s’inscrit à l’organisation avant que l’Irak ne déclare la guerre à l’Iran, en été 1980. Il suit une formation militaire afin d’apprendre à manier les armes au Basij (« Force de mobilisation de la résistance »), chargé d’envoyer les volontaires sur le front de la "défense sacrée" iranienne contre l’invasion irakienne. Le 26 Shahrivar 1980 il est allé à Khorramshahr, mais les commandants de la garnison de cette ville l’empêchent d’aller au front, en raison de son âge. Il réussit finalement à convaincre les commandants de l’envoyer au front, mais après 3-4 mois il est blessé et envoyé à l’hôpital de Mâhshahr. Peu de temps après, il revient à Khorramshahr[3].

Mort[modifier | modifier le code]

Mohammad Hossein remarqua que cinq chars irakiens progressent en direction de Kout Sheikh (en persan : کوت شیخ ) près de la gare de chemin de fer[3], voyant que ses camarades étaient déjà morts ou blessés[5], attacha autour de sa taille une ceinture de grenades, il court vers les chars, On tire dans sa direction, mais il continue d’avancer et en se jetant sous le char, le faire exploser[3]. Cela a amené la colonne des chars irakiens à croire que les Iraniens avaient exploité la zone, et ils n'avancèrent plus[6]. Il est enterré dans le cimetière de Behesht-e Zahra à Téhéran dans la section 24, ligne 44, no. 11.(fa)[6].

Après la mort[modifier | modifier le code]

Plus tard, la voix de la République islamique d'Iran (IRIB) diffuse une nouvelle décrivant l'incident. L’hiver de cette même année, dans son discours prononcé à l’occasion du deuxième anniversaire de la victoire de la Révolution islamique d’Iran, Ayatollah Khomeini déclara Fahmideh un héros national iranien et proclama:

« Notre guide est cet enfant de treize ans, dont la bravoure de cœur est impossible à mettre en mots, qui s’est jeté sous le char ennemi, grenades attachées à la taille »."[7],[8],[9],[3]

Le jour de sa mort, le 30 octobre, marque le "Jour des étudiants de Basij" dans le calendrier officiel de l'Iran[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (Fa) Biographie de Mohammad Hossein Fahmideh
  2. (Fa) hamshahrionline.ir
  3. a b c d et e la revue de téhéran
  4. (Fa) daneshnameh.roshd.ir
  5. Mitchell, Jolyon (2012)Promouvoir la paix, inciter à la violence: le rôle de la religion et des médias. Abingdon, Oxon: Routledge. p. 49. (ISBN 9780415557467)
  6. a et b (Fa) tebyan.net
  7. Davis, Joyce (2004). Les martyrs: l'innocence, la vengeance et le désespoir au Moyen-Orient. Palgrave Macmillan. Pp. 49-50. (ISBN 9781403966810).
  8. (En) farsnews.com
  9. a et b (Fa) Basij dans le calendrier officiel de l'Iran.

Articles connexes[modifier | modifier le code]