Milorad Pavić

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
 Pour le footballeur, voir Michel Pavic.
Milorad Pavić
Description de cette image, également commentée ci-après

Pavić en 2007.

Naissance
Belgrade Drapeau du Royaume de Yougoslavie Royaume de Yougoslavie
Décès (à 80 ans)
Belgrade Drapeau de la Serbie Serbie
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Serbe
Mouvement Postmodernisme
Genres

Œuvres principales

Compléments

Milorad Pavić (en serbe cyrillique : Милорад Павић ; né le à Belgrade et mort le à Belgrade) est un écrivain serbe. Il a principalement écrit des romans dont le plus connu est Le Dictionnaire Khazar et des nouvelles. Il a été membre de l'Académie serbe des sciences et des arts[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Milorad Pavić est professeur d'université, spécialiste de la littérature serbe des XVIIe , XVIIIe et XIXe siècles[2].

C'est un auteur prolifique qui publie des nouvelles, des recueils poétiques, des études historiques, ainsi que des romans atypiques dont Le Dictionnaire Khazar, publié à Belgrade en 1984, et avec lequel il accède à la notoriété[3]. Cet ouvrage composite rassemble, sur un mode encyclopédique, tous les récits et connaissances concernant les Khazars pour en faire un chef-d’œuvre borgésien[4]

Ses romans et nouvelles, empreints de détails mystérieux et de connotations ésotériques, plongent le lecteur dans un univers où rêve et réalité se croisent sans cesse.

La construction de chacun de ses romans est singulière :

  • Le Dictionnaire Khazar prend la forme de trois dictionnaires, reflétant chacun un point de vue. Peu importe l'ordre dans lequel on en lit les articles. Il existe deux versions de ce livre : les exemplaires masculin et féminin, qui ne diffèrent que par un paragraphe.
  • Paysage peint avec du thé s'appuie sur une grille de mots croisés.
  • L'Envers du vent, qui relate la légende de Héro et Léandre, est réversible : chaque côté raconte l'histoire du point de vue d'un des deux personnages principaux.
  • Les chapitres de Dernier amour à Constantinople représentent les vingt-deux arcanes majeurs d'un jeu de tarot.

Ses romans ont été traduits à ce jour dans une trentaine de langues et comptent plus de soixante-dix éditions[5].

Monument à Milorad Pavić dans le parc Tašmajdan à Belgrade.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Romans inédits en français[modifier | modifier le code]

  • La boîte à écritures, (Кутија за писање, 1re éd. 1999)
  • Le manteau d'étoiles, (Звездани плашт, 1re éd. 2000)
  • Le miroir invisible / le pain multicolore, (Nevidljivo ogledalo / Šareni hleb, 1re éd. 2003)
  • Le Livre unique, (Уникат, 1re éd. 2004)
  • L'Autre corps, (Друго тело, 1re éd. 2006)
  • Le théâtre en papier, (Позориште од хартије, 1re éd. 2007)
  • Un faux grain de beauté, (Вештачки младеж, 1re éd. 2009)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Le Lévrier russe, 1991 (1re éd. 1979)
  • Le Rideau de fer, 1994 (1re éd. 1973)
  • Les Chevaux de Saint-Marc, 1995 (1re éd. 1976)
  • Le Chapeau en peau de poisson, 1997 (1re éd. 1996)

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]